Championnat national : ASKO, un promu aux dents longues

0

Grâce à sa victoire face au Djoliba, le promu du District s”est hissé en tête du classement.

L”Association sportive de Korofina (ASKO) a fait montre d”un bel exemple de solidarité et de détermination face au Djoliba à l”occasion de cette 5è journée du championnat national, Ligue 1. Le contraste était saisissant au stade Modibo Keïta. D”abord au niveau des maillots, le bleu et blanc du promu du District contre le Rouge sang des joueurs de Hèrèmakono qui traduisait toute la détermination des premiers à jouer leurs chances à fond. Ensuite les options tactiques : 5-3-2, un système hyper prudent dans la théorie contre le 3-5-2 du coach Faniéry Diarra. Et enfin le score de la partie : 1-0 pour l”ASKO.

Une victoire qui ne souffre d”aucune contestation tant les joueurs de Korofina ont bien négocié la partie face à des Djolibistes trop brouillons, à l”image du duo d”attaque Ousmane Bagayoko-Moussa Diallo qui a une fois de plus étalé son inefficacité. La classe du keeper international Bosso Mounkoro a fait mal à Faniéry Diarra et ses poulains. Le Djoliba est aujourd”hui en panne. Après son départ tonitruant en championnat national, l”équipe a été stoppée net par le CSK et l”ASKO et la chute est douloureuse à Hèrèmakono. Deux défaites de suite qui coûtent six précieux points à l”équipe. On attendait une affiche de gala, un grand match, mais on n”a finalement vu qu”une seule équipe, l”ASKO. Une formation de l”ASKO, certes en construction mais qui reste invaincue après 5 journées de championnat. En tout cas, la victoire contre le Djoliba a donné de sérieux gages pour l”avenir.

Côté Djoliba, l”incapacité des protégés de Karounga Keïta à relever le défi proposé par une équipe de ce calibre pose problème. En 90 minutes, Brehimablen Traoré et les siens n”ont jamais su véritablement bousculer le bloc adverse. Surtout le nombre d”occasions, famélique en première période avec en tout et pour tout deux actions dangereuses, laisse en plan le chantier d”un choix tactique qui doit amener le coach Faniéry Diarra à revoir sa copie.

Au rang des satisfactions, on note tout de même la bonne tenue de la charnière centrale Sékou Bagayoko-Kalilou Doumbia.
Les Rouges ont pourtant été les premiers à se mettre en exergue avec cette tentative de Moussa Diallo qui écrase trop son tir (12è). Mais après une bonne entame des Rouges et un penalty raté par Ousmane Bagayoko (28è), la machine ASKO se met en marche et fait mouche sur sa première véritable occasion digne de ce nom. À l”origine un une-deux côté droit Mohamed L. Berthé-Abdoulaye Koïta. Ce dernier fait une passe en retrait à Yacouba Diarra qui trouve le fond des filets de Cheick Oumar Bathily (45è). Les Rouges n”ont pas le temps de réagir puisque le référée Boubou Traoré crédité d”un bon sifflet, envoie les deux équipes à la pause.

Le Djoliba revient revanchard des vestiaires. Bouramablen Traoré, Moussa Diallo et Ousmane Bagayoko tentent de faire feu de tout bois, mais l”intraitable portier Mounkoro Bosso tient bon. Mais les Rouges auront du mal à maintenir la pression face à des jeunes de l”ASKO intraitables en défense. L”attaque conduite par le nouvel entrant Yahaya Coulibaly est sevrée de ballons et bute régulièrement sur l”arrière-garde adverse. Souleymane Dembélé et Founéké Sy eurent beau multiplier les centres, les joueurs de l”ASKO étaient toujours là.

Le constat d”impuissance de l”équipe de Herèmakono est flagrant en fin de partie et les tambours des supporters rouges se taisent finalement. Les hommes de Kéké sont partis du mauvais pied dans la conquête du sacre contrairement à leurs adversaires de la journée (13 points) qui peuvent savourer le fauteuil du leader en attendant le verdict du match de mercredi Stade malien Bamako-Stade malien de Sikasso.

Cette 5è journée du championnat n”a non plus souri à l”USFAS piégée (0-1) par le CSK. L”équipe de Amadou Tidiani Camara a fait l”essentiel du jeu dans cette partie, mais sans parvenir à trouver la faille. Même menée au score (but de Cheick B Cissé à la 63è), les militaires ont continué à imprimer leur rythme à la rencontre, mais au finish, c”est le CSK qui l”a emporté par le strict minimum.

M. N. TRAORÉ

Vendredi 9 février au stade Modibo Keita

ASKO-Djoliba : 1-0

But de Yacouba Diarra (45è)
Bon arbitrage de Boubou Traoré assisté de Balla Diarra et Drissa Niaré.
ASKO : Bosso dit I Mounkoro, Ousmane Diarra, Abdramane Guissé (cap), Cheick O Ballo (Brouhima Diarra), Abdoulaye Koïta, Mohamed L Berthé, Moustaphe Diallo (Yayia Daou), Yacouba Diarra, Ibrahim K Diakité, Kassim Doumbia et Sidiki Kourouma.
Entraîneur : Djibril Dramé.
Djoliba : Cheick O Bathily (cap), Sékou Bagayoko, Kalilou Doumbia, Alfousseyni Kouma, Mohamed L Sissoko, Ismael Keita, Lamine Diawara (Founéké Sy), Souleymane Dembélé, Ousamane Bagayoko, Brehima Traoré (Sory I Bangoura) et Moussa Diallo (Yahaya Coulibaly).
Entraîneur : Faniéry Diarra.

CSK-USFAS : 1-0

But de Cheick B Cissé (63è)
Bon arbitrage de Ousmane Sidibé assisté de Harouna Coulibaly et Boubacar Kinta.
CSK : Abdoulaye Diakité (cap); Adama Kamissoko; Ousmane Berthé, Idrissa Coulibaly, Cheick T Berthé, Mahamane A Traoré (Baba S Konaté), Mamadou Diawara (Oumar S M Kanté), Mamadou Ballo, Abdoulaye Konaté, Sékou Camara (Boubacar Bangoura) et Cheick B Cissé. Entraîneur : Nouhoum Diané
USFAS : Ibrahima K Koné, Aboubacar Camara, Souleymane Kanadjigui, Abdoulaye Traoré, Amadou Traoré (Daouda Samaké), Ibrahima Diabaté (Soumaila Touré), Massa Diabaté, Gaoussou Diallo (cap), Salim Traoré, Amadou Cissé et Amadou Diallo.
Entraîneur : Amadou T Camara.

L”Essor du 12 Février 2007

Commentaires via Facebook :

PARTAGER