Championnat national de cyclisme 2021 : Bourama Diarra de l’USFAS sur la première marche du podium

0

Organisée par la fédération malienne de cyclisme sous les règlements de l’Union cycliste internationale (UCI), l’édition 2021 du championnat national de cyclisme tenue dans la cité des balazans (Ségou) le samedi 7 août , a vu la victoire de l’usfasien, Bourama Diarra ‘’Bouramaba’’ sur une distance de 152 km. Une première pour ce cycliste des forces armées de défense, ayant déjoué tous les pronostics lors de ce championnat national.

Au présidium de cette course cycliste d’envergure nationale, on pouvait noter la présence entre autres du représentant du ministre de la Jeunesse et des Sports, Sidy Diallo, chef de Cabinet dudit département, du président de la Fédération Malienne du Cyclysme (FMC), Sidy Bagayoko, du Prefet de Ségou, Daouda Diarra, du maire de la commune urbaine, Nouhoun Diarra et celle de la commune rurale de Penlegana, Mme Diabaté Mamou Bamba, du président de la ligue régionale de Ségou, Moussa Koïta et de nombreux cadres sportifs ségoviens.

En effet, pour la première fois dans l’histoire du cyclisme malien, le célèbre meeting sportif des amoureux du vélo est délocalisé et s’est tenu dans le cadre de l’exécution du programme d’activités pour le développement du cyclisme au Mali de la fédération malienne de cyclisme.

Tenue le samedi 7 août dernier, l’édition 2021 du championnat national de cyclisme s’est déroulée sur une distance de 152 km soit deux (02) tours du circuit ex-pharmacie Dembélé – hôtel de l’Indépendance – rond-point Sebougou – sortie de Diallabougou vers Bla soit 68 km et six tours du circuit rond-point de la BNDA – sortie de Diallabougou vers Bla soit 84 km.

Pour l’occasion, le président de la fédération malienne de cyclisme, dira qu’en organisant à  Ségou, mythique cité des Balazans, le championnat national de cyclisme 2021, la FEMACYCLISME fait passer un message de citoyenneté. Un message relatif au fait que toutes les régions de notre vaste pays auront à organiser le championnat national. « Il ne sera plus cantonné dans une seule ville », a déclaré le président Bagayoko. Une délocalisation qui va susciter, après l’exploit de nos cyclistes au Sénégal un engouement auprès de nos populations à l’intérieur du pays.

Pour rappel, au Sénégal, il y a moins d’un mois, le Mali a raflé tous les trophées et gardé le maillot jaune. C’était la première fois dans l’histoire du cyclisme, a dit le Pdt de la FMC, que le Mali gagne le maillot jaune hors de nos frontières.

L’occasion a été opportune pour lui de saluer la FEMACYCLISME, le ministère des Sports, et leur partenaire officiel Moov Africa-Malitel pour son sponsoring.

Pour sa part, le représentant du ministre de la Jeunesse et des sports, Sidy Diallo, dira qu’au regard des résultats tangibles enregistrés au cours de l’année tant au plan national qu’international, le cyclisme malien constitue une véritable fierté nationale.

« En effet, le sacre de la sélection malienne avec le maillot jaune lors de la 9ème édition du Tour cycliste du Mali tenue du 23 au 27 mars 2021 avec la participation de douze équipes venant de (9) neuf pays corrobore le rayonnement du Mali dans cette discipline au plan international. Le sacre de la sélection nationale du Mali avec le maillot jaune lors du Tour du fleuve Sénégal tenu du 04 au 10 juillet 2021 avec la participation de cinq (5) pays où l’équipe malienne a gagnée toutes les étapes consacre la montée au firmament du cyclisme international du vélo malien » a témoigné le CCAB Diallo.

Toujours dans son intervention, en saluant les sportifs, M. Diallo dira que leur dynamisme vient  des ligues régionales, l’assiduité des pratiquants dans l’effort et la formation d’une élite performante. C’est pourquoi, il a exhorté les cyclistes à faire preuve de courage, de persévérance, à donner le meilleur d’eux-mêmes dans la plus grande sportivité. Pour terminer, il a saisi l’opportunité pour réaffirmer le soutien du département des Sports à cette discipline qui honneur au pays.

À l’issue de cette compétition, Bourama Diarra de l’USFAS s’est hissé à la tête du peloton pour devenir le champion du Mali pour la première fois. Il a remporté le trophée d’une valeur de 250 000 FCFA plus la médaille d’or. La deuxième place a été occupée par Daouda Djiré du club Airness de Niena qui a également  reçu 190 000FCFA plus la médaille d’argent. Et la troisième place est revenue à Issiaka Coulibaly, qui a reçu 125 000FCFA plus la médaille de bronze.

D’autres prix spéciaux ont été également offerts respectivement par le maire centrale de Ségou,  Nouhoum Diarra, Moussa Sinko Coulibaly  et  Abdoulaye Mounkoro. Ces prix ont été décernés au plus jeune coureur Adama Mariko qui a reçu 50 000f, celui du plus vieux avec 30 000f à Bah Mariko et celui du premier cycliste de la ligue régionale de Ségou avec 50 000f à Abdou Sidibé.

À signaler que, lors de ce championnat le public a été émerveillé par la prestation du groupe Nanma de Pelengana et de la démonstration des pratiquants d’arts martiaux du dojo Calba Youba de Pelengana.

À noter que, c’est la première fois dans l’histoire du cyclisme malien, que le premier des  coureurs reçoit une somme d’une valeur de 250 000FCFA.

Par Safiatou Coulibaly envoyée spéciale à Ségou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here