Championnat national, Djoliba-Stade, 1-1 : ce fut un combat d''hommes

0

Face à l”enjeu de la rencontre, Rouges et Blancs ont montré chacun une réelle volonté de bien faire.

S”il n y a pas eu de duel tactique entre les deux techniciens, Faniéry Diarra et Mohamed Magassouba, force est d”admettre que le premier choc du championnat a donné lieu à une belle empoignade qui a tenu en haleine le public du stade Modibo Keïta pendant 90 minutes. Il y a longtemps qu”on n”avait pas assisté à une rencontre aussi élevée entre les deux poids lourds du pays et le mérite en revient surtout aux joueurs qui se sont bien battus dans l”ensemble et qui ont tenté, autant que faire ce peut, de hausser le niveau de leur jeu. Des deux côtés, il y avait une réelle volonté de limiter les erreurs et mieux, les 22 acteurs sont restés soudés jusqu”au bout. Le but égalisateur de Boucader Diallo illustre parfaitement la solidarité sans faille affichée par les deux équipes. Monté aux avant-poste dans les ultimes minutes de la rencontre, le défenseur central et capitaine du Stade hérita d”un ballon mal renvoyé par l”arrière-garde du Djoliba. Boucader Diallo ne se posa pas de question : il expédia une demi-volée qui sera légèrement déviée dans ses propres filets par Almamy Sogoba masqué, semble-t-il, par un coéquipier.

Le coup est dur pour le Djoliba, mais sur l”ensemble de leur prestation en deuxième mi-temps, les Blancs méritaient largement cette égalisation. Après le but de Ousmane Bagayoko qui profita d”une grosse bourde de….Boucader Diallo pour ouvrir le score à la 57è minute, les joueurs de Mohamed Magassouba s”étaient montrés les plus entreprenants, multipliant les alertes devant les buts de Almamy Sogoba. Certes ils n”ont obtenu qu”une seule occasion franche par Bakary Coulibaly (74è, reprise au premier poteau), mais on savait que la pression exercée par les Blancs pouvait faire basculer le match à tout moment. Cela, d”autant que la sortie sur blessure du colosse défenseur du Djoliba, Kalilou Doumbia avait affaibli l”arrière-garde de l”équipe de Hérémakono et que le nouvel entrant, Arouna Macalou peinait à colmater les brèches dans l”entre-jeu.

Arouna Macalou n”a-t-il pas été intégré un peu tôt par le coach Faniéry Diarra alors que l”équipe menait au score et qu”elle maîtrisait bien son sujet ? En tout cas l”entraîneur du Stade, Mohamed Magassouba n”a pas hésité à remplacer son inspirateur de jeu, Harouna Diarra dès la première mi-temps (36è), permettant ainsi à son équipe de sortir la tête de l”eau et d”aller au vestiaire sans encaisser de buts. C”est peut-être là qu”il faut situer le tournant du match car s”il est vrai que Soumbeyla Diakité avait réussi jusque-là à faire échec aux attaquants du Djoliba (le gardien du Stade avait gagné trois duels contre Ousmane Bagayoko et Bréhima Traoré), les Blancs ne pouvaient visiblement pas continuer à subir les assauts adverses et garder leur cage inviolée.

C”est dire que les Rouges pouvaient faire la différence en première période n”eut été la maladresse de Bréhima Traoré et surtout Ousmane Bagayoko qui n”en finit pas de décevoir les inconditionnels de Hérémakono. Transféré à l”intersaison chez les Rouges, l”ancien attaquant de l”ASB s”était pourtant distingué en début de saison en faisant trembler les filets plusieurs fois dans les compétitions de la Ligue. Mais depuis, Ousmane Bagayoko est devenu méconnaissable sur le front de l”attaque contrairement à l”autre recrue de poids de Hérémakono et ancien capitaine du COB, Alphousseïny Keïta. Dimanche, ce dernier a livré son meilleur match de la saison sous ses nouvelles couleurs, ratissant beaucoup de ballons dans l”entre-jeu et faisant montre de complémentarité avec l”international espoir, Lassana Fané.

Côté stadiste, si Harouna Diarra, Djélimory Kané et dans une moindre mesure Lassana Diallo sont passés à côté du sujet, on note également quelques satisfactions. C”est le cas notamment du latéral Benogo Diaby qui a une fois de plus crevé l”écran dans le couloir gauche, du Gambien Saja Leigh dont le talent n”a d”égal que sa maîtrise technique et bien sûr du keeper Soumbeyla Diakité qui a ravi la vedette à ses coéquipiers en gagnant trois face à face avec la ligne d”attaque du Djoliba. Le gardien de but international ne pouvait rien sur le lob de Ousmane Bagayoko et peut se targuer d”avoir évité à son équipe la défaite contre le grand rival. Un nul d”autant plus important pour les Blancs qu”il permet à l”équipe de Sotuba de rester en tête du classement et de garder 6 points d”avance sur son adversaire du jour.

Dans l”autre match du jour, le CSK et le COB se sont également quitté dos à dos, Moussa Diallo répliquant à l”attaquant olympien, Amadou Diamouténé qui avait débloqué le tableau d”affichage peu avant la demi-heure (29è). Du coup, les Centristes perdent la 2è place du championnat au profit de l”ASKO qui est allée gagner 1-0 à Kayes face au Sigui et qui affiche 16 points au compteur contre 15 pour le CSK.. Derrière, on retrouve le Djoliba qui compte le même nombre de points (14) que le COB, mais avec une meilleure différence de buts (+6 contre +3).

S. B. TOUNKARA
L”Essor du 27-02-2007

Dimanche 25 février au stade Modibo Keïta

Djoliba-Stade : 1-1

Buts de Ousmane Bagayoko (57è) pour le Djoliba; Boucader Diallo (84è) pour le Stade.
Bon sifflet de Koman Coulibaly assisté de Mounirou Berthé et Balla Diarra.

Djoliba : Almamy Sogoba, Kalilou Doumbia (Mohamed L. Sissoko), Alfousseïny Kouma, Issa Traoré, Mamadou Kanté, Lassana Fané, Alphousseïny Keïta, Bréhima Traoré (cap, Ismaël Keïta), Lamine Diawara (Arouna Macalou), Ali Kola Cissé et Ousmane Bagayoko.
Entraîneur : Faniéry Diarra.

Stade : Soumbeyla Diakité, Boucader Diallo (cap), Issiaka Eliassou, Djibril Sacko, Benogo Diaby, Moussa Diop, Harouna Diarra (Saja Leigh), Lassine Diarra, Djélimory Kané (Bakary Coulibaly), Karim Sogoba (Boubacar Guèye) et Lassana Diallo.
Entraîneur : Mohamed Magassouba.

CSK-COB : 1-1

Buts de Moussa Diallo (63è) pour le CSK; Amadou Diamouténé (29è) pour le COB.
Arbitrage de Boubou Traoré assisté de Lassine Keïta et Youssouf Diallo.

CSK : Abdoulaye Diakité (cap), Ousmane Berthé, Idrissa Coulibaly, Adama Kamissoko, Cheick Tidiane Berthé, Mamadou Ballo, Abdoulaye Konaté (Oumar Cheick Sow), Idrissa N. L. Traoré, Cheick Fantamady Diarra (Moussa Diallo), Mahamane A. Traoré et Sékou Camara. Entraîneur : Nouhoum Diané.

COB : Ibrahima Diabaté, Dramane Traoré (cap), Facko Zerbo, Mahamadou Mariko, Mohamed Fall, Pape Assane N”Doye, Amadou Diamouténé, Ousmana Cissé, Morimakan Koïta (Djibril Traoré), Mohamed Dramé et Youssou Kaboré (Mamadou Diawara).
Entraîneur : Aliou Badra Diallo.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER