Classement mondial FIFA : l''E. N. toujours 4è d''Afrique

0

Comme en février, notre pays figure parmi les quatre meilleures sélections du continent.

Si le sélectionneur national, Jean-François Jodar n”accorde pas une grande valeur au classement effectué chaque mois par l”instance suprême du football mondial, il n”est pas non plus indifférent aux progrès réalisés ces derniers mois par notre pays. Mardi lors de sa traditionnelle conférence de presse d”avant-match, le technicien français a avoué qu”il était à la fois "fier et content de la quatrième place des Aigles au classement africain, ajoutant que cela peut aider la sélection nationale dans les tirages au sort des futures échéances internationales.

 Jean-François Jodar fait ainsi allusion aux éliminatoires de la Coupe du monde 2010 qui constitue le deuxième objectif des Aigles après la CAN 2008. Le technicien français relève que le bond effectué au classement FIFA par le Mali traduit parfaitement le beau parcours de Mahamadou Diarra "Djila" et ses coéquipiers qui sont invaincus depuis octobre 2005 (défaite 3-0 face au Sénégal en éliminatoires de la CAN 2006) et qui occupent actuellement la tête de leur groupe qualificatif pour la CAN 2008. "Je constate que l”équipe n”a enregistré aucune défaite depuis octobre 2005 mieux, elle n”a encaissé qu”un but au cours des 8 derniers mois. On est dans une dynamique de victoires et la dernière sortie de l”équipe contre le Togo est une référence", se réjouit le sélectionneur national.

Mais malgré cette belle série, Jean-François Jodar ne veut surtout pas pavoiser, "il faut rester humble dans le football car une équipe est toujours fragile", insiste-t-il avant d”ajouter que la victoire contre le Bénin est plus importante pour les Aigles que la quatrième place du classement FIFA. "Il faut faire le plein à domicile c”est-à-dire engranger 9 points, nous devons ensuite gagner au moins un match à l”extérieur pour ne pas être tributaire du résultat des autres. Nous avons les cartes en main, mais il faudra être très présent dans les duels et solide dans la récupération pour espérer battre le Bénin qui dispose d”une équipe combative. Une chose est sûre, ils vont nous poser des problèmes", prévient le technicien français qui, après avoir envoyé Mory Goïta à Cotonou assister au match Bénin-Sierra Leone (2è journée des éliminatoires), a pu visionner la cassette de la dernière rencontre amicale des Écureuils contre les Lions du Sénégal.

Le rendez-vous du 25 mars ne sera donc pas un saut dans l”inconnu pour le sélectionneur national qui pourra en outre miser sur le retour tant attendu de deux cadres de l”équipe, Soumaïla Coulibaly et Mahamadou Diarra "Djila" et la belle forme affichée depuis plusieurs semaines par Frédéric Kanouté, Mohamed Lamine Sissoko "Momo" et Seydoublen Keïta. "Soumaïla Coulibaly est un bon joueur et le fait qu”il soit un gaucher sera un atout supplémentaire pour l”équipe. Quant à Seydou Keïta, je suis très content de son évolution. Aujourd”hui je le considère comme un milieu de terrain modèle c”est-à-dire un joueur qui ne reste pas derrière, mais qui va devant pour marquer des buts". Autant d”atouts donc pour les Aigles qui restent sur une belle victoire en amicale contre la Lituanie (3-1 avec des buts signés Seydou Keïta, Djila et Mad Diallo) et qui auront à coeur de poursuivre leur série face aux Écureuils du Bénin.

En cas de succès le 25 mars face à la sélection béninoise, les Aigles resteront en tête du groupe 9 quel que soit le résultat de Sierra Leone-Togo. Aussi, une victoire de l”E. N. lors de cette troisième journée des éliminatoires de la CAN 2008 pourrait permettre à Djila et à ses coéquipiers de marquer de nouveaux points et de gagner quelques places au classement mondial dont ils occupent toujours le 35è rang. Cela est d”autant plus probable que l”Iran (34è mondial) ne compte que 9 points d”avance sur notre pays (705 contre 696 pour les Aigles). L”E. N. peut même prétendre au podium africain composé du Cameroun (1er, 893 points), du Ghana (881 points) et de la Côte d”Ivoire (3è, 875 points) mais à condition qu”elle continue sur cette lancée et que l”un des trois pays cités plus haut chute au classement.

D”une manière générale, l”écart entre les pays est si petit qu”une victoire suffit souvent pour bouleverser le classement. Le nouveau classement qui a été publié hier, illustre parfaitement cette réalité : grâce à sa victoire sur la France en amicale, l”Argentine a pris la tête du classement devant l”Italie qui avait mis fin au règne du Brésil en février. La France et l”Allemagne occupent, respectivement les quatrième et cinquième places.
Le prochain classement sera publié le 18 avril.

S. B. TOUNKARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER