Crise du football malien : Les contestataires ont brillé par leur absence

2

Le Pool des médiateurs de la crise au sein du football malien a procédé, vendredi 27 novembre dernier, à la remise officielle de son rapport, aux deux protagonistes (Comité exécutif dirigé par Boubacar B. Diarra et celui dirigé par Mamadou Dipa Fané). A la grande surprise, le camp de Mamadou Dipa Fané a brillé par son absence lors de la cérémonie, qui s’est déroulée au Stade Ouézzin Coulibaly, sous la présidence du ministre des Sports. Finalement, le document a été remis à Mamadou Diallo, représentant le Comité exécutif de la FEMAFOOT dirigé par Boubacar Monzon Traoré.

Pour la médiation de dernière chance dans la crise au sein du football malien, le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo a confié cette mission au président du Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM) Habib Sissoko. C’est dans ce cadre qu’un Pool de médiateurs a été constitué composé d’éminents acteurs du monde sportif et présidé par l’ancien ministre des Sports, Adama Koné. Les autres membres sont : Abdrahamane Douha Sissoko dit Ramos, Souleymane Diarra, Amadou Cissé dit Baba, Fassirima Diakité, Papa Oumar Diop, Oumarou Tamboura, Mohamed Oumar Traoré et Cheick Konaté dit Takala.  Après avoir rencontré et échangé avec les différentes parties ainsi que les présidents des ligues et clubs, le Pool des médiateurs a élaboré son rapport avec des recommandations. Cela, dans un esprit de totale indépendance et d’équité avec le souci de rechercher les voies et moyens qui peuvent aboutir au règlement de la crise au sein du football depuis près d’un an. D’abord, les médiateurs reconnaissent l’existence et la reconnaissance du Comité exécutif de la FEMAFOOT dirigé par Boubacar Baba Diarra. Ils souhaitent la levée de toutes les sanctions qui frappent les personnes morales et physiques et le retour en ligue 1 des quatre clubs relégués. Cela avec un accompagnement financier de l’Etat. Il s’agit du Djoliba, du COB, du CSK et de l’Avenir de Tombouctou. Sans oublier, la reprise de l’élection de la Ligue de football de Bamako, sous la supervision du CNOSM, du gouvernorat et de la direction régionale des Sports.

Après avoir remis officiellement ce rapport au ministre des Sports suivi d’un point de presse, le 6 novembre dernier, le Pool des médiateurs a décidé de remettre solennellement le document aux deux protagonistes. Il s’agit du camp du Comité exécutif dirigé par Boubacar Baba Diarra et celui de Mamadou Dipa Fané. Pour ce faire, les deux parties ont été informées par le chef de fil du Pool des médiateurs, Adama Koné. “Nous avons informé les deux protagonistes de la remise officielle des recommandations. Nous constatons l’absence du représentant de Mamadou Dipa Fané dans la salle. Malgré tout, nous allons remettre le document au représentant de la FEMAFOOT” précisera Adama Koné sous l’œil vigilant du ministre des Sports.

Si la FEMAFOOT était représentée par son Secrétaire Général Adjoint, Mamadou Diallo, le clan de Mamadou Dipa Fané était le grand absent. Finalement, le rapport a été remis officiellement au représentant de Boubacar Baba Diarra.

Malgré tout, le ministre des Sports a souhaité que les médiateurs envoient une copie du document aux contestataires. Avant de préciser que le département soutient ces recommandations pour une sortie de crise, qui a trop duré. Pour l’intérêt du football malien et les appels répétés du président de la République, il demande aux acteurs de les accepter. Le souhait le plus ardent aujourd’hui du ministre des Sports, c’est le démarrage rapide du championnat national de Ligue 1 afin que les joueurs locaux puissent être en jambe avant le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) en janvier au Rwanda. “Nous souhaitons aujourd’hui que le championnat commence rapidement. Il faut que des dispositions soient prises pour cela. Aucun sacrifice ne sera de trop pour soutenir nos sélections nationales engagées dans les compétitions internationales. Je profite de l’occasion pour remercier le Président du CNOSM et l’équipe des médiateurs pour nous avoir permis d’obtenir ce résultat” dira Housseini Amion Guindo.

Alou B HAIDARA/Maliweb.net

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. QUELLE HONTE CE DOCUMENT
    AU NOM DU MALI D ABORD NE VEUT PAS DIRE BAFOUER LES TEXTES
    LE PRESIDENT DOIT EMPRISONNER LES MEMBRES DE CETTE COMMISSION DE MEDIATION QUI SE MOQUENT DE LUI EN PARTANT a CONTRE COURANT DE CES ASPIRATIONS: nul ne saura être au dessus des lois -le mali d’abord en respectant les lois
    quelle honte adama kone
    ce document je veux dire ce torchon est une honte fait l’apologie de l’impunité, fait passer en perte et profits les désagrements que les frondeurs ont pôrtés au football malien
    c’est la fédération qui est sanctionnée au profit des frondeurs par ce torchion

    • Très bien dit.
      Je suis entièrement d’accord avec toi, il faut qu’on applique enfin nos textes. Sinon il ne sert à rien d’adopter des lois et règlements s’ils ne sont pas respectés.
      Et le pire dans tout ça, après quelques années de vie de ces lois et règlements, ils diront qu’ils ne sont plus adaptés et qu’il faut les modifier.

Comments are closed.