Pour le compte des matches de barrage des éliminatoires de la coupe du monde 2018 en Russie, les Aigles du Mali ont écartés les zèbres du Botswana et ont validé leur ticket pour la phase des poules lors d’un héroïque match retour au Stade du 26 Mars de Bamako le Mardi 17 Novembre 2015.

Après la courte défaite de la semaine dernière au Botswana, Adama Tamboura le capitaine des Aigles et ses coéquipiers avaient à cœur d’offrir une brillante victoire au peuple malien dans la qualification pour la phase des poules des éliminatoires de la coupe du monde 2018 et de confirmer leur statut dans le gotha des grandes nations du football du continent. Cheick Tidiane Diabaté qui signait son grand retour devant le public du Stade du 26 Mars se signale le premier, servi par Yacouba Sylla ; l’attaquant des aigles est fauché dans la surface de réparation Botswanaise. L’arbitre Mauritanien de la rencontre n’hésite point  à montrer le point de penalty et Cheick Tidiane se fait justice et envoie la balle au fond des filets du gardien Dambé Kabelo du Botswana. Après ce but, les poulains du sélectionneur du Mali Alain Giresse multiplient les belles initiatives sans parvenir à détourner la vigilance du gardien Botswanais Dambé Kabelo. Il a fallu une action du bouillant Bakary Sacko pour voir le tableau d’affichage du Stade du 26 Mars changé. L’attaquant des aigles reçoit la balle au niveau du rond point central et entame un slalom vers les buts Botswanaises, il se déjoue de la défense et plante la balle dans les buts. La mi-temps intervint sur ce score de deux buts à zéro en faveur des Aigles du Mali. A la reprise, le sélectionneur du Botswana procède à certain remodelage au niveau de son équipe, un remodelage qui permet aux zèbres de donner du fil à retordre aux Aigles du Mali. Adama Tamboura le capitaine des aigles et ses coéquipiers n’arrivent plus à enchainer les passes et subissent l’assaut des Zèbres mais parviennent toujours à éloigner le danger devant les buts de Soumaila Diakité.  Le sélectionneur des aigles procède à des changements mais ses protégés ne parviendront jamais à scorer jusqu’à la fin de la rencontre. Les aigles ont certes validé leur ticket pour la phase des poules des éliminatoires de la coupe du monde 2018 en Russie, mais s’ils veulent bien être du voyage de la Russie et réaliser l’exploit de gouter aux délices de la qualification pour une coupe du monde senior, ils doivent changer de fusil d’épaule. Les talents n’y manquent pas quand même pour offrir au Mali une étincelante qualification pour la coupe du monde au pays de poutine.

Moussa Samba Diallo

PARTAGER