Fédération internationale de football association (Fifa) : Après avoir saboté l’initiative de gazonnage des terrains du nord (Tombouctou, Gao et Kidal) sur financement de la Fifa, Mamadou Dipa Fané et ses alliés veulent récupérer la paternité du projet du président de la Femafoot, Boubacar Baba Diarra

2
Sahala Baby, Mad Sow, Boubacar Monzon Traoré et Mamadou Dipa Fané (G-D) lors de leur séjour à Tombouctou

Beaucoup d’observateurs du sport  ont été très étonnés de voir sur une chaîne de télévision, la cérémonie de pose de la pierre des travaux de gazonnage du terrain de Tombouctou, le week-end dernier. C’est une initiative de ceux qui ont saboté au départ cet ambitieux programme de gazonnage du président de la Fédération malienne de football, Boubacar Baba Diarra. Il s’agit bien du clan de Mamadou Dipa Fané avec la complicité de Sahala Baby, président de la Ligue de football de la localité. Et pourtant, ce  dernier avait boycotté la visite d’inspection de la Fifa sur le terrain, le 4 septembre 2014. Alors que maintenant, il se permet de s’arroger la paternité du projet. 

Comme disait l’autre, le ridicule ne tue plus au Mali. Une délégation des frondeurs, qui veulent prendre le football malien en otage, conduite par Mamadou Dipa Fané, vient de séjourner dans la Cité des 333 Saints dans le but de procéder à la pose de la pierre des travaux de gazonnage du terrain de Tombouctou. Cette délégation était composée de Sahala Baby (président de la Ligue de Tombouctou) Mamadou Sow (président de la Ligue de Ségou) et Boubacar Monzon Traoré, le désormais ex-président de la Ligue de Bamako. L’ex-Secrétaire général de la Femafoot, Abba Mahamane, limogé par  Boubacar Baba Diarra, était également à ce rendez-vous. Le hic est que cette cérémonie, montée de toutes pièces, a été accueillie par de nombreux observateurs du sport malien comme de la comédie. En d’autres termes, rien que du cinéma.

Pour donner un engouement à cet événement, Sahala Baby (natif de Tombouctou) a tout simplement embobiné certains cadres de l’administration de la ville, notamment le représentant du Gouverneur, qui ne connait rien sur ce projet. Alors que ce même Sahala Baby a tenté en vain de saboter cet ambitieux projet, qui a été négocié par le président de la Fédération malienne de football, Boubacar Baba Diarra, auprès de la Fédération internationale de football association (Fifa) dès son élection. Il est parti en personne défendre le projet de financement du gazonnage des trois régions du Nord (Tombouctou, Gao et Kidal) au siège de la Fifa à Zurich, en Suisse.

Tenant compte de la situation du Mali, après la crise de 2012, l’ex-président de la Fifa, Joseph Blatter, a été très sensible à ce projet. Pour la simple raison que ce projet mérite une attention particulière, après l’occupation de ces  trois régions par les djihadistes. C’était une manière pour la Fifa de contribuer à sa façon à la reconstruction du Mali dans le domaine sportif. Du coup, Blatter a donné son accord de principe, sans aucune hésitation. Il a profité de cette audience pour réaffirmer tout son soutien et son accompagnement à l’Inspecteur général, Boubacar Baba Diarra pour de telles initiatives. En d’autres termes, il a été très séduit par ce dossier.

Notons que le gazonnage de ces trois terrains coûtera plus d’un milliard de Fcfa, entièrement financé par la FIFA.

Quelques mois après la requête du président de la Femafoot, la Fifa a approuvé le financement du terrain de Tombouctou à hauteur de 360 millions de Fcfa. Pour ce faire, une visite d’inspection de la Fifa, conduite par l’Expert Arnaud Louveau, a été effectuée le jeudi 4 septembre 2014. On notait la présence d’une délégation de la Femafoot, avec à sa tête le président Boubacar Baba Diarra et son secrétaire général, Yacouba Sidiki Traoré. Là aussi, le président de la Ligue de Tombouctou, Sahala Baby, était absent. Il a trouvé tous les arguments pour saboter cette visite. Même l’arrivée des matériels à Tombouctou a été sabotée parce que tout simplement, c’est une initiative de Boubacar Baba Diarra. Alors que ce dernier se bat pour le développement du football malien. Comme il aime toujours le dire, “l’argent du football doit aller dans le développement de cette discipline. C’est tout”.

Au moment où les travaux de ce gazonnage avancent à hauteur de souhait, les frondeurs, avec à leur tête un soi-disant ancien ministre des Sports, Mamadou Dipa Fané (il n’a fait que trois mois à son poste) veulent s’arroger la paternité du projet. Cela à travers une campagne médiatique mensongère.  Heureusement que les images sont là.

Selon nos sources, la Fédération malienne de football suit de très près la réalisation de ce projet de Tombouctou. Si tout va, il sera réceptionné le 15 mars prochain, à travers une cérémonie grandiose en présence des responsables de la Fifa et des autorités maliennes.

Après Tombouctou, la Commission de développement de la Fifa a approuvé, le 22 septembre 2015, le financement du gazonnage du terrain Kassé Kéïta de Gao. Une visite d’inspection de l’Expert Fifa, Arnaud Louveau, s’est déroulée du 12 au 14 octobre dernier, dans la Cité des Askia, en compagnie des responsables de la Femafoot. Après cette visite, un appel d’offres international a été lancé par l’instance dirigeante du football mondial pour la réalisation du projet.

Il est nécessaire de rappeler que le projet qui s’inscrit dans le cadre du Programme “Challenge” est géré par la Fifa elle-même. Il s’adresse aux fédérations nationales les moins privilégiés, d’un projet d’infrastructures de football. Malheureusement, les frondeurs ont tenté en vain, pour déstabiliser l’actuel patron du football malien, de parler de surfacturation et de malversations dans ces projets, pourtant supervisés par la Fifa.

ABH

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Meme si tu fais 3jours etant Ministre tu es un ancien Ministre.

    M. le reporter sportif va apprendre le metier de journalisme , tu ne connais rien dans la matiere, tout le monde sait que tu es a la merci de Baba Diarra, tu n’es pas objectif dans tes propos, tu es trop tendancieux; nous savons maintenant quels sont les reporters sportifs qui sont payes par Baba Diarra son clic

Comments are closed.