Jeux Olympiques d’hiver: la Russie va organiser sa propre compétition pour ses sportifs exclus

Les vainqueurs recevront des primes équivalentes à celles des médaillés olympique

4
Vladimir Poutine
Russian President Vladimir Putin delivers a speech during a ceremony opening the 1st World Olympians Forum (WOF) in Moscow, Russia, October 21, 2015. REUTERS/Alexander Zemlianichenko/Pool
gifnew

RUSSIE – Le Kremlin a annoncé mercredi 31 janvier l’organisation d’une compétition pour les sportifs russes non admis aux JO d’hiver de Pyeongchang qui se tiendront du 9 au 25 février) en raison du scandale de dopage frappant la Russie.

Lors d’un conseil des ministres, Vladimir Poutine “a rappelé au gouvernement sa décision d’organiser une compétition pour nos athlètes qui n’ont pas été admis à participer aux jeux Olympiques”, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences russes. Les vainqueurs recevront des primes équivalentes à celles des médaillés olympiques, a-t-il précisé.

Scandale de dopage institutionnalisé

Le journal pro-Kremlin Izvestia avait récemment évoqué le projet du gouvernement d’organiser un tel tournoi à Sotchi, ville hôte des JO-2014 aux pieds du Caucase. En 2016, la Russie avait organisé un meeting pour son équipe d’athlétisme exclue des JO d’été de Rio, dans un stade de Moscou.

Engluée dans un vaste scandale de dopage institutionnalisé dans le sport entre 2011 et 2015, et notamment lors des JO-2014 de Sotchi, la Russie a été suspendue le 5 décembre des jeux Olympiques de Pyeongchang (9 au 25 février) en Corée du Sud. L’instance suprême de l’olympisme a toutefois laissé la porte ouverte aux sportifs russes “propres”, autorisés à participer sous bannière olympique et l’appellation “athlète olympique de Russie”.
 Un panel dirigé par l’ancienne ministre française des Sports, Valérie Fourneyron, a autorisé 169 sportifs à concourir, excluant une centaine d’athlètes dont certains de premier plan, comme la légende du short-track Viktor Ahn, qui n’avaient pourtant pas été testés positifs.
Par huffingtonpost.fr – 31/01/2018 17:01

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Vous voyez poutine n’attends les aides de l’oxydent, du fmi, du club de rome, du club de mon cul sur la lune ou je ne sais quelle merde!!!

    Putain se prend en mains!!! Il ne cherche pas à faire des photos avec les dirigeants oxydentaux et les appeler des amis… contrairement à nos sous minables de dirigeants….

  2. Que VIVA POUTINE!!!!

    Nous ne sommes pas dupes et nous savons pourquoi ces sanctions à géométrie variable contre les athlètes russes. Les grands dopeurs sont incontestablement les américains mais personne ne pipe mot officiellement.

  3. 👦😂 BRAVO POUTINE! LES SUSPENSIONS DE VOS ATHLETES SONT POLITIQUES
    CAR, A PART LES INDIGENES QUI EVOLUENT POUR LEURS NATIONS BANANIERES TOUS LES AUTRES DES PAYS OU POUR PAYS DITS DEVELOPES,SONT DOPES 😂👦

    😂bien reflechi et decide dans un monde occidentalise abraamise a multivitesse😂
    👦SEULS LES IDIOTISES ESPERENT ENTRER DANS LEUR PARADIS MERDIQUES👦

Comments are closed.