Professionnalisation du football malien : La Femafoot juge indispensable l’accompagnement de l’Etat

0

L’instauration du professionnalisme a été l’un des sujets abordé par les participants à la 48e Assemblée générale ordinaire (AGO) de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) tenue le samedi 21 août 2021 à Bamako. Et pour y parvenir, les responsables de la fédération jugent indispensable l’accompagnement de l’Etat.

«Quelles que soient les ressources engrangées par le Comité exécutif, à travers ses sponsors et partenaires internationaux, l’accompagnement de l’Etat est indispensable et irremplaçable» pour hisser le football malien à l’ère du professionnalisme ! Tel est le point de vue ardemment défendu par le président Mamoutou Touré di Bavieux, à la tribune de la 48e Assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). «Pour rendre le football malien professionnel, l’accompagnement de l’Etat est indispensable et irremplaçable», a-t-il déclaré.

Un accompagnement très important pour la réussite du chantier de la professionnalisation du football malien entamé depuis quelques années et qui est confronté à un manque cruel de financement. «Le nœud grégorien de notre football reste son financement, en dépit de l’accompagnement de notre sponsor, dont le financement ne peut satisfaire l’ensemble des besoins du comité exécutif et de ses membres», a déploré Bavieux. Il faut donc trouver d’autres sponsors pour permettre au football malien de se projeter vers un vrai professionnalisme. Des partenaires se sont certes manifestés ces derniers temps, mais pour le président de la Femafoot, ce n’est pas suffisant. D’où nécessité d’un accompagnement financier accru de l’Etat pour la modernisation du football malien.

Pour ainsi permettre aux clubs maliens engagés dans les compétitions africaines de pouvoir y participer, la Femafoot a également sollicité le soutien financier des plus hautes autorités car, a souligné son président, «il est impératif que le gouvernement accompagne financièrement les clubs dans la phase de transition qui s’annonce vers la professionnalisation de notre football».

«De notre installation à ce jour, nous avons ouvert plusieurs chantiers allant dans le sens d’honorer nos engagements», s’est réjoui M. Touré. Ainsi, malgré le Covid-19, la fédération a pu organiser le championnat national et la montée en ligue 1. La validation par la Fifa du financement d’un nouveau centre technique et d’un siège pour chacune des ligues régionales sont aussi des points positifs à son actif.

A noter que cette 48e AGO de la Femafoot avait deux point à l’ordre du jour. Il s’agit de l’examen du Plan d’action et les questions orales. Représentant le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mahamadou Sidibé (conseiller technique) a assuré les participants que l’engagement du département des Sports ne fera pas défaut.

Oumar Alpha

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here