Le sélectionneur des Aigles du Mali, Henry KasperszaK, vendredi, face à la presse : “Mon objectif pour la CAN 2015, c’est de faire mieux qu’en 2012 et 2013”

3
Henri Kasperzack
Henri Kasperzack

Après la qualification des Aigles du Mali à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) prévue du 17 janvier au 8 février 2015, en Guinée Equatoriale, le sélectionneur national Henry Kasperzack était, vendredi, face à la presse. Il s’agissait pour lui de tirer le bilan des six matches des éliminatoires et de se projeter sur l’avenir. Selon le franco-polonais, l’objectif a été atteint. Le souhait le plus ardent de Kasperszak n’est autre que de faire mieux que les deux précédentes éditions de la CAN où le Mali s’est classé 3ème d’Afrique en 2012 et 2013. Pour ce faire, il compte renforcer son effectif avec de nouveaux joueurs. D’ores et déjà, un programme de préparation sera bientôt élaboré par la Fédération Malienne de Football. 

Les Aigles du Mali seront bel et bien au rendez-vous de la 30ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) dont la phase finale aura lieu en Guinée Equatoriale. L’heure est désormais au bilan pour le sélectionneur national, Henry Kasperzack afin de corriger les lacunes. C’est dans ce cadre qu’il était, vendredi 21 novembre,  face à la presse, au siège de la Fédération Malienne de Football.

Trois sujets ont été abordés au cours de cette conférence de presse. Il s’agissait pour Kasperszack de faire une analyse technique du dernier match contre l’Algérie, le mercredi 19 novembre, au Stade du 26 Mars. Pour lui, c’était  l’un des meilleurs de son équipe. Après les deux défaites face à l’Ethiopie (3-2) et le Malawi (2-0), il fallait, dira-t-il, prendre toutes les dispositions pour gagner cette rencontre. “Vous le savez, chaque défaite laisse des traces. Il nous fallait donc réagir face à l’Algérie. Nous avons travaillé sur le moral des joueurs. Et les joueurs étaient très conscients pour cela. C’est pourquoi, nous étions très sereins. Je dis aujourd’hui bravo à mes joueurs puisque ce n’était pas facile debattre l’Algérie, qui est la meilleure équipe d’Afrique” a-t-il déclaré.

S’agissant du bilan, Kasperzack a utilisé 22 joueurs durant les six matches de ces éliminatoires avec trois victoires  contre trois défaites. L’équipe a marqué 8 buts contre 6 encaissés.  “Nous avons fait 45 jours de stage  depuis que je suis à la tête des Aigles du Mali, soit 4 jours  de stages par match. Je pense que c’est peu. C’est vous dire que je suis toujours à la recherche d’une équipe” dira-t-il.

 

Nous avons fait  un mauvais match contre le Malawi”

Si le match contre le Malawi a été l’un des plus mauvais matches de ces éliminatoires, par contre, celui contre l’Algérie a été le meilleur. “Je considère le match contre  le Malawi comme un accident de travail. L’équipe n’était pas bonne. Nous avons très mal joué sur le gazon synthétique. Malgré la qualification, je ne suis pas satisfait de certains résultats. On pouvait aussi faire match nul face à l’Algérie lors du match aller n’eût été le but litigieux”  précisera-t-il.

Parlant de Soumaïla Diakité, qui évolue aujourd’hui, en Iran, Kasperzack  précise que c’est un bon gardien de but avec beaucoup d’expérience. “J’ai confiance en Soumaïla Diakité à cause de son expérience. Je suis très satisfait de lui puisqu’il a fait deux arrêts décisifs.  Mohamed Konaté et Salif Coulibaly ont été très bons aussi” a-t-il déclaré.  Le sélectionneur national a profité de cette conférence pour rendre un vibrant hommage au capitaine Seydou Kéïta. Selon lui, l’un des meilleurs joueurs d’Afrique.  “Je pense que  Kéïta est un grand joueur très respecté sur le plan africain. Sa présence sur le terrain est très importante pour l’équipe.  Quand on voyage, les gens ne parlent que de lui. Je pense qu’il a beaucoup  fait pour le football malien. Je dis bravo à Seydou Kéïta” a-t-il souligné.

S’agissant des préparatifs pour la phase finale, Kasperzack dira que le tirage au sort aura lieu le 3 décembre prochain à Malabo. C’est en fonction de ce tirage que l’équipe aura une idée sur ses adversaires. D’ici là,  il proposera un programme de préparation à la Fédération Malienne de Football. En tout cas, son ambition pour la CAN 2015  est très claire : faire mieux qu’en 2012 et 2013 où le Mali s’est classé 3ème d’Afrique.

 

A.B. HAÏDARA

 

Kasperszack accomplit une partie de sa mission sans convaincre

Engagé en décembre 2013 par la fédération malienne de football dans l’objectif de remporter la coupe d’Afrique des nations 2015, le sélectionneur national Henry Kasperszack a rempli une partie de sa mission (qualification à la phase finale de la Can 2015) sans  réellement  convaincre. Le technicien-franco polonais a été vraiment critiqué durant les éliminatoires à cause de ses  choix qui ont couté cher à l’équipe du Mali à plusieurs reprises. Avec trois victoires et trois défaites en 6 matches, il a un bilan mitigé selon plusieurs observateurs. Ces derniers jugent que la sélection malienne pouvait faire encore mieux n’eut été le manque de clairvoyance de Kasperszack. Et ceci malgré la victoire face à l’Algérie dont le mérite lui revient. En tout cas une chose est sure, Kasperszack ne fait pas l’unanimité dans le monde du football malien. Et la question qui est sur toutes les lèvres aujourd’hui est de savoir s’il va conduire l’équipe nationale du Mali à la phase finale en Guinée Equatoriale.                          

 

 Sory Ibrahima Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. CET ENTRAINEUR EST TRES LIMITE IL FAUT LE REMPLACER TRES VITE AVANT LE DEBUT DE LA COMPETITION IL N’EST PAS A HAUTEUR DE SOUHAIT COMME LE DIT L’AUTRE.
    FEDERATION MALIENNE DE FOOTBALL ET MINISTERE DES SPORTS LES ELIMINATOIRES DOIVENT ETRE CONSIDERE COMME DES ARGUMENTS SOLIDES POUR REMPLACER CET ENTRAINEUR SI NOUS VOULIONS FAIRE DES RESULTATS
    L’ANALYSE DES RESULTATS DE CES ELIMINATOIRES NOUS MONTRENT QUE LE CHOIX DE SES HOMMES ET SURTOUT SON CHOIX TACTIQUE.
    IL N A PAS UNE BONNE LECTURE DU MATCH POUR PROCEDER AUX CORRECTIFS QUI S’IMPOSENT.
    SI LE MALI NE VEUT PAS ETRE A LA RISEE DES AUTRES NATIONS PRENONS NOS RESPONSABILITES

    • @Kouyate;je le vois davantage dans une maison de repos pour octogénaire, que sur un terrain de football,pour plus grave entrainer.Que dire de ses capacités à évaluer le potentiel et les atouts des footballeurs? POUR MA PART AUCUNE!!!!!!!!!

Comments are closed.