Stade Malien de SIKASSO : Kalifa Traoré n'est plus

0

Le capitaine stadiste s’est écroulé en plein match avant de rendre l’âme

Kalifa Traoré, 29 ans, célibataire et capitaine du Stade malien de Sikasso, le seul représentant de la 3è région en première division, est mort en plein match contre le Djoliba, le 22 novembre dernier au Stade Babemba Traoré. Le joueur qui n’avait eu aucun contact physique, s’est écroulé tout seul et a rendu l’âme avant son arrivée aux urgences de l’Hôpital régional de Sikasso, a indiqué le directeur technique du club, Daouda Konaté dit "Vieux". Ce fut un drame terrible pour les spectateurs et pour les deux équipes qui seront informées du décès du joueur juste après le match, ajoutera le responsable technique du Stade malien de Sikasso. Personne n’a pu comprendre la mort brutale de ce garçon qui se portait apparemment bien.

24h après son décès, Kalifa Traoré a été accompagné à sa dernière demeure par un public composé de parents, amis, sportifs locaux et autorités régionales, le chef de l’exécutif régional Bocary Samassékou en tête.
Dors en paix Kalifa.

Kalifa Traoré - Photo L'ESSOR

F. D
AMAP-Sikasso

Ligue de Sikasso : Démarrage de la saison sportive à Sikasso 

Un tournoi de foot-ball marquant le démarrage de la saison sportive en 3è région, regroupe depuis le 25 novembre dernier, cinq clubs de la ligue régionale de Sikasso : le Stade malien de Sikasso, le Tata national, l’AS Tadona, le Mont Rouge et la Renaissance. Organisé par la ligue régionale avec l’appui financer de Kafo Jiginew, ce tournoi, dénommé "Coupe Kafo Jiginew", vise à préparer les joueurs dans la perspective des futures compétitions nationales à savoir le championnat national et la coupe du Mali. Selon le parrain, l’organisation de ce tournoi s’inscrit dans le cadre d’un apport de Kafo Jiginew à l’épanouissement du sport et de la jeunesse de la 3è région. Et le directeur général-adjoint de l’institution financière d’ajouter que parmi les nombreuses réponses à la lutte contre la pauvreté et le sous développement, figure le sport qui libère les énergies du corps humain et développe les facultés mentales et intellectuelles.

L’honneur est revenu au Tata national et au Mont Rouge d’ouvrir le bal du tournoi. Un match qui a tourné à l’avantage du Tata large vainqueur 3-0. À la mi-temps déjà, les joueurs du Tata menaient 2-0 face aux Centristes qui n’ont résisté que pendant 15 minutes avant d’encaisser un premier but. La compétition se poursuivra jusqu’au 16 décembre, date de la grande finale.
Rappelons que la 1ère édition du tournoi a été remportée par le Stade malien de Sikasso.

Fousseyni Diabaté
AMAP – Sikasso

Commentaires via Facebook :

PARTAGER