Semaine de l’Intégration Africaine-2019 : FECAM a organisé un concours de tresses et de coiffures d’intégration Africaine

1

Le Ministère de l’Intégration Africaine à travers la Commission de la Délégation Générale pour l’Intégration Africaine en collaboration avec la Fédération des Communautés Africaines  au Mali (FECAM) ont initié un concours de  tresses et coiffures  dans le cadre de la Semaine de l’Intégration Africaine débuté en dimanche 26 mai au Musée Muso Kunda.

Elles sont huit femmes de différentes communautés de FECAM à prendre part au concours de tresses et coiffures de l’intégration  durant les deux jours à faire valoir leurs compétences face aux membres du jury.

Selon le 1er Vice-Président de la FECAM, M Adama Bofo Soro se félicite de l’Etat malien qui se bat pour un avenir meilleur des africaines en général et de ses femmes africaines en particulier. Et se réjouir de voir sa structure toujours ‘associer  aux activités de la Délégation Générale pour l’Intégration Africaine (DGIA) pour qu’ensemble ils puissent vaincre l’imaginaire et les méfaits contre les femmes voire contre les africains.

Quant au Délégué de la DGIA M Mohamed Ag Ahmedou représentant le Ministre Me Barber Gano empêché, à travers sa personne de saluer toutes les membres de la FECAM qui vivent sur le sol africain malien. Et de leur rassurer de l’accompagnement et appui constant du gouvernement malien pour une meilleure intégration des communautés au Mali. C’est pour cette raison que le Chef d’Etat SEM Ibrahim Boubacar Keita a été élu le champion des Arts, de la Culture à l’échelle africaine par l’UA. Quant aux postulantes pour le concours, il n’y a pas de perdantes, elles sont toutes gagnantes à travers l’intégration africaine.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net    

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Huuunnnn….je savais que ce futile Ministère allait chômer depuis le premier jour de sa création. Après un concours de tresses, il pourrait aussi organiser une compétition de sprint et inviter Usain Bolt. Désolé, je dois avouer que je ne suis pas très fan des folklores et distractions Africaines… pour la simple raison qu’ils sont à l’origine de la traite négrière.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here