SAM : Des sanctions ciblées sur les casseurs de grève illimitée

20
Société civile et diaspora malienne : Habib Sylla va en guerre contre Bouréima Allaye Touré
Les magistrats lors de la conférence de presse

Devant des journalistes, le Syndicat autonome de la magistrature (Sam), à travers son comité directeur, ne s’est pas reconnu dans le communiqué de suspension de la grève illimité des magistrats. Il prévoit en conséquence de sanctionner les deux auteurs (le président du Sam et son secrétaire aux relations extérieures) conformément aux statuts et règlement du Sam.

 

Le président du Sam, Cheick Mohamed Chérif Koné, accompagné de son secrétaire aux relations extérieures, Dramane Diarra, a lu vendredi dernier un communiqué sur l’ORTM suspendant  la grève illimitée des magistrats lancée depuis le 9 janvier dernier.

Une décision qui  a surpris le comité directeur du Sam qui dit ne pas être concerné par ce “communiqué éhonté” des deux camarades. “Les déclarations faites par Cheick Mohamed Cherif Koné en présence de Dramane Diarra, n’engagent que leurs personnes et le comité directeur du Sam s’en désolidarise totalement”, clarifie le communiqué.

Pour les membres du comité directeur du Sam leurs deux collègues ont agi dans leurs propres intérêts et non pour ceux de la corporation en général. “Cette grève ne concerne pas que le Sam. Les deux syndicats de la magistrature, Sam et Sylima, ont engagé ce combat ensemble. Ces deux personnes n’ont pas la capacité de mettre fin délibérément à cette lutte”, tempête un membre du CD.

Ce comportement des magistrats Cheick Mohamed Cherif Koné et Dramane Diarra ne restera sans conséquence. “Par leur comportement déloyal, ces deux personnes ont violé de façon éhontée les statuts et règlement intérieur du Sam qui se réserve le droit de prendre à leur encontre les mesures disciplinaires qui s’imposent”, précise le communiqué.

En attendant, “le comité directeur du Sam informe l’opinion nationale et internationale que Cheick Mohamed Chérif Koné et Dramane Diarra ne peuvent plus, ni parler ni agir en son nom et demande aux militants de rester sereins, mobilisés et les exhorte à respecter, dans toute sa rigueur, la résolution issue de l’AG du 3 février 2017 ; à savoir : le maintien du mot d’ordre de grève illimitée”.

De la  trahison 

Les magistrats voient en cet agissement de leurs collègues une trahison. Selon eux, le comportement de Cheick Mohamed Chérif Koné a changé depuis ces derniers jours, au point de vouloir démissionner en plein combat. “Depuis une semaine Chérif ne manquait pas d’argument pour justifier ses absences à nos réunions”, note un membre du comité directeur du Sam.

Et d’ajouter : “Chérif n’a même participé à l’assemblée générale du vendredi 3 février où nous avons décidé, à la majorité, de poursuivre la grève. A notre grande surprise, la même personne, accompagnée d’un de ses collègues, fait un communiqué en notre nom. Ce n’est pas clair ce qui se passe”.

Selon les magistrats, le communiqué lu par Cheick Mohamed Chérif Koné, n’est pas valable. “Ce communiqué n’engage en rien le Sam, puisque ce communiqué était cacheté d’un autre cachet qui n’est pas du Sam. Donc ce communiqué c’est son communiqué et non celui du Sam”…

Des questions fusent à présent : Pourquoi Cheick Mohamed Chérif Koné et Dramane Diarra, unilatéralement, ont décidé d’agir au nom du Sam ? Comment Cheick Mohamed Cherif Koné peut se permettre de suspendre une grève à deux sans l’aval des deux parties ? L’a-t-il tenté à quel prix ?

Pour décider du sort des “traitres”, une assemblée générale est prévue ce lundi.

Y. C.

 

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. Le fondement de toute loi est le Peuple qui est aujourd’hui contre ces revendications extrémistes des magistrats au regard des moyens de l’Etat, de leur comportement malsain, de leur diplôme et des efforts déjà consentis par le gouvernement.

    Les magistrats doivent travailler dans la dignité. C’est vrai et c’est pour cela que le gouvernement leur a proposé un salaire de 669.000 F.CFA, plus de 3 fois le salaire d’un sortant de l’ENSup et de l’ENA, plus que le salaire des enseignants qui les ont formés à l’ENA et à l’institut de formation judiciaire.

    Ils doivent travailler dans la dignité mais quel fonctionnaire ne doit pas travailler dans la dignité et quel fonctionnaire n’incarne pas les valeurs de l’Etat?
    Sans enseignant, il n’ y aurait pas de magistrat.
    Sans soldat, il n’ y aura pas de magistrat. Sans force publique, le magistrat même sera une proie.
    etc, etc.
    Tous ces corps sont sous-payés par rapport à leurs homologues de la sous-région parce que le pays n’a pas les moyens.

    Il faut revenir sur terre sinon IBK doit être rigoureux et juste en prenant des mesures immédiates pour les radier et recruter d’autres citoyens plus conscients de l’intérêt du Pays.

  2. Quels sont vos arguments pour demander à un pays en presque en récession comme le Mali d’octroyer un salaire de plus de 2 millions aux magistrats débutants, de simples sortants de l’ENA ?

    Vous n’allez pas me dire le vrai fondement de votre comportement lèche-cu de magistrat ?
    Parce que votre père Sanogo et ses complices sont en prison et attendent d’être jugés ?

    Il vaut mieux être avec l’intérêt général qui est le Mali que de soutenir une secte malsaine comme vous le faites.

  3. JE VOUS SOUHAITES UNE BONNE CONTINUATIONS DES GREVES EN VIE COMME ÇA LES POUVRE SERA TRANQUILLE EN VIE….

  4. Du n’importe quoi, cette grève illimitée des magistrats. Prendre tout un pays en otage pour des intérêts égoïstes, surtout venant d’une corporation dont tout le monde connaît le degré de pourrissement,… pouah !

  5. President IBK et PM Modibo, je vous conseillerais de repondre positivement aux doleances des magistrats.
    Je pense egalement que depecher des ministres pour parler a’ la place de ceux qui sont charge’s du secteur ou’ il y a des problemes, peut etre interprete’ de maniere negative. Durant l’affaire du consulat, nous avons constate’ la presence de Bathily a’ la place de Diop a’ Paris pour discuter avec les occupants. Dans l’actuelle crise avec les magistrats, c’est Boubay a’ la place de Konate’!!!! SI VOUS PENSEZ QUE CERTAINS MINISTRES NE PEUVENT PAS REMPLIR LEURS MISSIONS RESPECTIVES, IL SERAIT PREFERABLE DE LES REMPLACER.
    Aissata-jolie, Boubey est parvenu a’ couper la tete de la protestation MAIS EST-CE QUE C’EST SUFFISANT! J’EN DOUTE. IL FAUT SE MEFIER DE QUELQU’UN QUI SE SENT TRAHI ET HUMILIE’!!!! Kone’ et Diarra ont agi sans mandat de la base. A’ la place d’IBK et Modibo, je serais mefiant!!!!!
    RESTONS SEREINS, HONNETES ET RESPONSABLES DANS NOS ACTIONS.

  6. IBK doit les inviter à reprendre le travail sans delais en cas de refus procéder a leur radiation pur simple et lancer le concours d’entrée à la magistrature des jeunes diplomés sans emploi. La grève illimité est un acte de sabotage et de barbarie. le peuple malien en a marre de ces magistrats corrompus et malhonnête jusqu’aux os.

    • aissata dans le code du travail la grève est un droit, on ne peut pas les radiés parcequ’ils sont en grève ;
      la grève illimitée signifie que le gouvernement fait la tête dure ;
      parceque vous dites que les magistrats sont corrompus qu’ils cherchent a ameliorer leurs conditions pour ne pas etre corrompus par malhonnetes.
      DONC AIDEZ-LES POUR NOTRE JUSTICE

      • ” ..dans le code du travail,la grève est un droit…”

        L’usage abusif peut justifier la remise en cause de ce droit constitutionnel .
        Toute action concertée de nature à entraver le fonctionnement des juridictions doit être interdite .
        La perturbation qu’est la grève devient illicite si elle remet en cause la continuité du service public.

        ””Il prévoit en conséquence de sanctionner les deux auteurs (le président du Sam et son secrétaire aux relations extérieures) conformément aux statuts et règlement du Sam.””

        Le monde à l’envers l!!

        Une punition est une peine infligée pour avoir commis une action injuste .
        Quelle règle déontologique n’est pas respectée ?
        Quelle partie de leur statut ces soi-disant traîtres violent-ils ?
        Les membres du comité directeur du Sam ont tout intérêt à reconsidérer leur position et développer leurs capacités d’écoute .

        Qu’attend le ministère pour engager des poursuites disciplinaires ?
        Le pouvoir,il faut s’en montrer digne pour y avoir droit .

        • Black Spirit, si tu luttes pour joindre les deux bouts, on ne peut pas dire que ton action est abusive!!!!
          IL Y A UNE VIOLATION FLAGRANTE DE LA DEONTOLOGIE!!!!! SI QUELQU’UN PEUT PRENDRE LE MICRO DEVANT LE PEUPLE TOUT ENTIER ET FAIRE UNE DECLARATION AU NOM DE SON SYNDICAT SACHANT QUE LEDIT SYNDICAT EST CONTRE LA DITE DECLARATION, IL Y A VIOLATION. IL DEVAIT DEMISSIONNER SANS FAIRE DE DECLARATION. IL A TRAHI !!!!!! CE N’EST PAS BON!!!!

          • Il n’ a point trahi . Le juge n’est pas seulement un professionnel, c’est un agent de l’Etat doté d’une mission fondamentale et démocratique :celle de rendre la justice. Le comportement du magistrat incarne l’Etat et sert de valeur de référence .La morale amène une réflexion sur l’éthique et le comportement à adopter : comment et que faire pour bien faire ?
            Il s’agit ici de la confrontation de valeurs à propos d’une décision à prendre .C’est une démarche qui se veut éthique , preuve de sérieux , respectabilité et responsabilité.Cela relève donc pleinement de la déontologie.

          • Que dit le Bureau International du Travail a’ propos du droit de greve?
            N’oublions egalement pas que ” … Le statut de la magistrature evoque des obligations plus generales telles que LA DIGNITE’, LA DELICATESSE OU L’HONNEUR QUI S’IMPOSENT AUX MAGISTRATS, TANT DANS LEUR VIE PROFESSIONNELLE QUE PERSONNELLE.” Je ne vois ni honneur ni dignite’ dans faire une declaration au nom d’un syndicat sans son accord.
            Si vous niez aux magistrats le droit de greve, vous vous exposez a’ des milliers d’audiences qui seront repousse’es a’ des dates ulterieures. Les audiences qui doivent avoir lieu immediatement peuvent etre de mauvaise qualite’!!! IT’S ALL TOO HUMAN!!!!

  7. Très Chers Magistrats, sachiez que vos doléances sont irrecevables compte tenu de la trop grande hausse de la valeur recherchée 34 milliards de FCFA. Si l’état dans sa situation actuelle accepte de vous donner cet argent, les autres secteurs de développement autant exposés à des risques comme vous se mettraient dans la lutte en réclamant à l’état la même chose. Soyez plus patient et plus raisonnables très chers Magistrats, car la vie ne se limite pas à vous seuls.

  8. Un koné et un Diarra, c’est normal, ça se comporte toujours comme ça ohhhhhhhh

  9. Salam
    Deux choses l’une,soit ils ont été menacé par boubeye à travers des infos compromettant sur eux ce qui semble être plus plausible ou bien c’est des traites fait de nature ce qui ne metonerais pas aussi …
    Mais dans tout les cas il faut leur sanctionné.

    • il faut que nos juges comprennent que le Mali constitue de bcp d’autres couches qui pourraient se lever en cas de satisfaction de ces doléances comme on a vu le cas en RCI. Attention les autres syndicats regardent le Gouvernement !

    • Le probleme d’IBK se trouve dans son entourage immediat.
      EST-CE QUE LE PRESIDENT SAIT QUE CERTAINS DE SES PROCHES TELEPHONENT AUX MINISTRES POUR DEMANDER DES FAVEURS?????
      IBK ET MODIBO, FAITES ATTENTION A’ L’ENTOURAGE IMMEDIAT!!!! LE VER EST DANS LE FRUIT!!!!!

Comments are closed.