Les femmes maliennes, premières cibles du terrorisme

0

Femmes-maliennesLa République du Mali a connu un conflit armé suivi d’une crise sécuritaire qui a profondément déstabilisé le pays et a eu de graves conséquences sur les droits des femmes et des filles.

Les  groupes djihadistes, qui terrorisent le nord du mali, bafouent les droits des populations et particulièrement ceux des femmes et des jeunes filles. Sous couvert de charia, les islamistes d’Ansar Dine, maitres de la région ont imposé le port forcé du tchador ou voile islamique, multiplient les séquestrations, les amputations et autres violences.

Le sport est interdit aux jeunes filles. Des « mariages » sont organisés qui ne sont en fait que des viols déguisés avec des membres des groupes armés, le mariage est une couverture pour légitimer l’enlèvement, le viol  est aussi considéré comme arme de guerre pour instiller la peur.

Ces femmes et jeunes filles sont toujours traitées en diablesse comme des êtres inférieurs, et deviennent souvent des esclaves sexuelles afin de pouvoir simplement survivre. Elles subissent  ces traumatismes dans le silence par peur de représailles de la part des terroristes et de la stigmatisation de la part de la communauté alors que les agresseurs vivent en toute impunité.

Afin d’être à l’abri des violences des rebelles, des femmes préfèrent  se déplacer avec leurs enfants à l’extérieur du pays avec pour corollaire des difficultés d’hébergement et de nourriture. Elles grossissent les camps de réfugiés, conséquences directes de cet immonde fléau qu’est le terrorisme.

Le Mali a toujours été un chef d’œuvre humain, doté d’une culture de tolérance. Malheureusement les maliennes payent un trop lourd tribut dans cette violence qui leur est infligée par les terroristes.

Aujourd’hui le premier droit que les femmes maliennes revendiquent est  bien celui de survivre….

Dr. Patrick SCHWARTZ

PARTAGER