Rubrique «ce que je crois» de Jeune Afrique : Me Ibrahim Berthé répond à Béchir Ben Yahmed

21 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

A Béchir Ben YAHMED; C Q J C du samedi 19 janvier 2013.

Cher Mr Béchir vous titrez  » Pour le Mali, Ou contre le terrorisme  » Hélas non ! Je vous suggère plutôt :  » Pour le Mali, Et contre le terrorisme  » ; car le combat qui se mène, en ce moment au Mali, est contre les forces du mal : séparatistes, barbares, obscurantistes, criminelles, narcotrafiquantes que sont MNLA, ANSARDINE, MUJAO, AQMI et consorts.

Me Ibrahim Berthe

Plus loin, vous soutenez :  » On a cru bon, mais à tort, de confier le sort du pays à des autorités de transition chargées d’une mission qui les dépasse : libérer le Nord par la négociation ou la guerre, organiser des élections présidentielles et législatives« .

Encore une fois, cher aîné, vous vous trompez énormément sur votre cible- le Mali- et sur l’arme que vous utilisez pour l’atteindre. En effet, vous vous méprenez sur le compte des autorités actuelles maliennes, tous des cadres compétents issus de partis politiques représentatifs et de la société civile qui, face aux défis multidimensionnels et avec l’aide de nos vrais amis, réussiront la mission de libération afin de préserver l’intégrité du territoire national et d’organisation des élections générales à brève échéance en vue de doter le Mali, à l’histoire deux fois millénaire, d’Institutions fortes. Qui doit faire ce boulot à leur place ? Personne d’autres que nous, maliennes et maliens tant de l’intérieur que de l’extérieur.

Enfin, vous soutenez :  » il faut dissocier le phénomène des entités terroristes de la problématique malienne- et du sort politique des touaregs « . Non ! Ne créons pas de faux problèmes à un pays aux possibilités et moyens économiques limités qui a fait beaucoup en directions de toutes les communautés nationales. Ce ne sont pas d’anciens ministres dont Hama Ag Mahmoud, Zakiatou Walet et d’actuels députés comme Hama Ag Bibi, Al Algabass ag Intaiah, ibrahim Mohamed Ag Assalé (député au Parlement de la CEDEAO) pour ne citer que ceux-ci tous nourris, soignés, éduqués, formés et installés au sommet de l’Etat du Mali dont la devise est Un Peuple-Un But-Une foi, qui le démentiront.

Minoritaires au sein de la communauté des touaregs, qui sont nos frères, au nom de laquelle ils prétendent agir, leur aventure funeste est vouée à l’échec ; eux qui ont osé encore une fois trahir en tuant ; en violant, en volant, en détruisant écoles et hôpitaux, lieux de cultes et biens de Projets de développement, bâtiments publics et privés.

Alors Mr Béhir, je vous invite à venir jusqu’au bord du fleuve Djoliba, véritable cordon ombilical entre le Sud et le Nord du Mali, pour vous rendre compte QUE NOUS SOMMES UNE NATION. Le bateau MALI a tangué certes fortement, mais qu’IL ne chavirera point. Dixit Empereur Soundiata KEITA-13ème siècle.

Nous avons trébuché! Oui! Mais le berceau de cinq Empires et d’une dizaine de Royaumes entre le 9ème et le 20ème siècle, ne tombera jamais.

Bamako, le 29 janvier 2013

LE MALI VIVRA!

LE MALI VAINCRA!

Me Ibrahim BERTHE

Ancien Député,  Bamako-Mali

 
SOURCE:  du   5 fév 2013.    

21 Réactions à Rubrique «ce que je crois» de Jeune Afrique : Me Ibrahim Berthé répond à Béchir Ben Yahmed

  1. nonalinertie

    Le problème d’insécurité du Mali a toujours été incompris de BBY. Il a proposé entre autre mauvaise idée d’organiser les élections avant la libération…

  2. Sega Camara

    JEUNZ AFRIQUE n a aucune crédibilité.Sa ligne éditoriale n est plus ni moins que le mercantilisme. C est une feuille de choux,par conséquent cessons de la lire.

  3. coulibaly moussa

    S il vous plait cotisons de l argent et envoyons à jeune Afrique ils diront ce qui plait aux maliens.
    C est un. Hebdomadaire dont il faut payer les articles je sais de quoi je parle donc intitulé de les répondre c est juste pour votre information Mr berte
    Si vous ne me croyez pas mettez leur des billets d avion à disposition pour le mali quelques milliers d euros, jeune Afrique et comme tous les journaux sedicieux contre le mali se diront, comme le dirait un ex président africain chaque chose à son prix.

  4. abk

    Arreter de lire jeune afrique

  5. LeRépublicain

    Jeune Afrique = Voix de l’Algérie! contre le Mali depuis la libération en territoire maliens des otages occidentaux en 2003!

    Jeune Afrique a opéré un retournement à 390°(incroyable) contre ATT dont il chantait les louanges un an plutôt! C’était déroutant pour tout malien lecteur de ce journal! Personnellement, j’ai arrête de prendre comme référence les articles de ce journal à cause de sa nouvelle ligne éditorial sur le Mali.(ahh oui c’est la liberté!)

    Comme l’impossible intervention militaire de Prodi au Mali avant Septembre 2013! Bechir Ben .. se trompe et se trompera sur le Mali.

    Le Mali et les maliens doivent se concentrer sur l’essentiel à savoir le retour de la paix et un Mali Républicain,démocratique, laïc, un et indivisible!

  6. TrBarou

    J’etais abonne au journal de ce vieux, mais l’equite oblige je l’ai renonce. Comme son age, son journal est en train de perdre de la force et s’efforce l’eloge du Maghreb, proche, moyen orient etc. Commencer a ignorer ce journal aussi archaique dans le format que dans ses articles.

  7. Yougoussake

    Merci Me.Bechir BBY a une vision erronee du probleme malien.Deja ,l’annee au moment de l’eclatement de la crise ,il suggerait le federalisme comme solution au probleme malien.Foutaise!!!

  8. Malienpourtoujours

    Parfaitement d’accord avec Ajanga. De quels cadres valables nous parle-t-il? De ceux-là même qui ont géré à un moment ou un autre le pays? Dioncounda était le président du parti qui a refusé d’aller à l’opposition et s’est allié à celui qui l’avait terrassé. Il faut qu’on se ressaisisse là. Vive le Mali pour toujours!!!!

  9. Malienpourtoujours

    Parfaitement d’accord avec Ajanga. De quels cadres nous parle-t-il? De ceux-là même qui ont participé à la mauvaise gestion depuis 20 ans? Dincounda était président du parti qui après sa

  10. Sambpu

    Malheur à tous ceux qui veulent réduire cette crise à un problème purement ethnique!Le Mali (pays de blancs et de noirs) est en guerre contre des djihadistes-terroristes, narco trafiquants de tout bord (noirs, arabes, bèrbères, tamacheks…).Merci aux algériens pour l’exemple, quand ils ont donné eux, l’assaut lors de la prise d’otages, sans aucune négociation contrairement à ce qu’eux ils toujours demandé au Mali de « dialoguer avec les terroristes »!Nous savons désormais tous à quoi s’en tenir, quand les mecs font toujours le contraire de ce qu’ils conseillent aux autres…. :wink:

  11. maiga issa

    je suis d avis qu on forme une nation mais pas un Etat car celui ci s est ecroulé sous les coups de feux des apatrides et des terroristes et a travers la fuite de notre armée.C est cette envie de vivre ensemble qui amis en echec le plan des apatrides.

  12. joe strumer

    cherchez pas c est quoi son origine ce mec la? au meme titre que le gars de l egypte du quatar de tous ce qui est magrebin ou arabe en passant par…. de toute facon le fosse est desormais creuser entre tous ses racistes et l afrique noir a linstar du maroc

    • brahim ould mohamed

      Il est indecent pour un africain,et de surcroit un francophone,de meconnaitre la personnalité de Bechir ben Yahmed.Cet intellectuel tunisien,a traqué les privilèges du pouvoir pour la liberté d´expression,en fondant jeune-Afrique,qui a eté qui continue d´être une source fiable d´information pour
      notre continent.Il a tout au long de ces années buté contre les tyrans qui grouillent un peu partout sur le continent noir.Son attachement á la liberté de l´Afrique,et la denonciation des dictatures,lui ont valu la censure,de Rabat á Hararé,et de Tripoli á Dar esalam.Et n´empêche,tes critiques intempestives ne peuvent en rien alterer son attachement á sa ligne de pensée objective.Apprenons par principe democratique á respecter l´opinion de l´autre,et evitons les disqualifications innecessaires.

      • MALCOMX1424

        Ben @Mohamed,c’est quoi le concept definitionnel d’un tyran?Arreter de nous emmerder avec vos histoires de dictateur,de fachiste,que j’en sais-je encore.Il n’y a et il n’y aura pas une gestion universelle des Hommmes avec grand H biensur,ce que tu dois dire a tes acolytes des USA,OCCIDENTS ….

        • brahim ould mohamed

          Si il y´a une definition qui nous sied,nous les africains,c´est aux premiers abords l´insolence,l´incongruité.Ton usage de terme emmerder,et acolytes,revele un bas niveau intellectuel,que je deplore.Si tu prenais la peine de lire mes commentaires,j´ai deploré la demission de l´afrique d´un problème qu´elle devait resoudre elle-même,et non cher monsieur la france.Et pour les dictatures,ton attitude ne me surprend nullemment,car plusieurs de tes semblables les ont soutenu.Et puis,apprenez pour les bonnes manières á respecter l´opinion contraire.

      • JOE STRUMER

        la verite blesse desole bechir benne a surtout fait sa fortune avec JA tant MIEUX POUR LUI.MAIS SEULEMENT IL NA PAS DERROGER A LA REGLE IL A SUIVI LA COMMUNAUTE ARABE QUI MECONNAIT COMPLETEMENT LE PROBLEME TOUAREG .IL S EST PERMIS DE DESCENDRE L ARMME AFRICAINE EN PRENANT COMME EXEMPLE LE MALI LE CONGO.ALORS UN SEUL EXEMPLE DE VICTOIRE ARABE SUR LEUR ADVERSSAIRE?ZERRO.BEAUCOUP DE SOIT DISANT MUSULMANT ON PRIS PART POUR LES NARCOTRAFICANTS EN OCCULTANT COMPLETEMENT LE FAITE QUE LE MALI EST DABORD UN PAYS MUSULMANT. MAIS ALLAH NE DORT PAS ON CONNAIT LA SUITE…LE PROPHETE MOHAMED /PSL/ ETAIT UN EXEMPLE DE SIMPLICITE ET DE TOLERANCE .QUE LE BON DIEU NOUS GUIDE SUR SES PAS

  13. Ajanga

    Les américains ont bien annoncé que s’ils devaient venir combattre au nord, c’est davantage pour liquider AQMI que pour l’intégrité territoriale du Mali. Je doute fort que la France s’écarte de cette position, elle qui n’a intervenu que lorsque les islamistes prépositionnés pour prendre Sévaré et, surement après, Bamako alors que les 2/3 du pays étaient occupées depuis 09 mois par les mêmes islamistes.
    Les autorités actuelles du Mali (des cadres compétents, issus de partis politiques représentatifs…), les mêmes qui ont géré avec ATT ses deux mandants, durant lesquels le pays a perdu son armée, affirmation à laquelle vous ne rétorquez pas ? Il y un problème Monsieur Berthé, je suis malien comme vous et je ne tombe pas dans du chauvinisme gratuit.
    Il ya bien une dimension « sort politique des touaregs », car si les gouvernements ont cru détourné des ressources publiques avec la complicité de quelques cadres touaregs et penser que « salir ensemble leurs bouches » résoudrait le problème cinquantenaire de l’irrédentisme touarègue, ils ont commis une erreur de trop. Tous les touaregs ne sont pas indépendantistes, mais ceux qui le sont se fichent que quelques uns des leurs aient mangé à la table puante de nos dirigeants.
    « Le bateau mali tanguera mais ne chavirera » est l’emblématique note d’espoir qui sauve le pays à chaque péril. Il y a des périls qui méritent qu’on s’y arrête et qu’on situe les responsabilités. Comme à chaque fois, ceci risque ne pas arriver et c’est pourquoi une certaine opinion, lasse de nos légèretés, commence à douter de notre aptitude à gérer 1.240.000 km²…équitablement et efficacement. A preuve, la situation actuelle de Kidal.

  14. mich

    Me Berhte merci mille fois ; mais ce qu’il faut retenir que Bechir Ben Yahmed est un terroriste narcotrafiant aussi.le terroriste et le terrorisme a plusieurs forme; on devient terroriste en disant mm bonjour à un terroriste ou en soutenant les actes terroriste c’est clair; un proverbe dit (l’appetit vient en mangeant).Bechir Ben Yahmed est dépuis longtemps supporteur des terroristes par ce que il trouve son petit pain dedans ; raison pour laquelle je me suis desaboné au journal jeune afrique.

  15. adamaye

    Merci me Berthe, et Zakiatou Walet dasn tout ca. Elle s’est etrreee ou? on ne la voit, ni ne l’entend. pauvre d’elle!