campagne agricole 2016-2017 : 650 000 tonnes de coton graine promises par les producteurs de coton

0

Pour la réussite d’une bonne campagne 2016-2017 et pour atteindre 650 000 tonnes de coton graine et 2 500 000 tonnes de céréales, la Confédération des sociétés coopératives de producteurs de Coton du Mali (C-SCPC), a envisagé d’organiser un forum d’information et d’échange avec les paysans notamment les producteurs de coton. Il s’est tenu le jeudi 5 mai 2016, dans la salle de presse du Centre international de conférence de Bamako (CICB). Placé sous la présidence du représentant du ministre de l’Agriculture, Siaka Fofana, Conseiller technique ; en présence du Directeur général de la CMDT, Modibo Koné ; du président de l’OHVN, Dr. Mamadou Kané ; du Président de la Confédération, Bakary Togola, non moins le président de l’Assemblée permanente des chambres agriculture du Mali (APCAM).
Ont pris également part à ce forum les acteurs du monde rural, des paysans venus partout du pays profond pour la circonstance, sur le thème : « Ensemble pour atteindre 650 000 tonnes de coton graine et 2 500 000 tonnes de céréales pour la campagne agricole 2016-2017 ».
L’objectif global de ce forum était d’informer tous les acteurs et les producteurs à la base, sur les nouvelles orientations prises au niveau de la filière et remercier les autorités du pays, particulièrement le Président de la République pour son engagement en faveur de l’agriculture malienne.
Il est de notoriété publique que le coton est la première culture de rente au Mali et que plus de quatre millions (4 000 000) de personnes vivent de ses revenus. Il en résulte que cette spéculation a été longtemps le support du développement économique de notre pays et la locomotrice des autres cultures.
Il joue le rôle de premier produit d’exportation du Mali. En effet, force est de constater que depuis les campagnes 2011/2011, grâce aux efforts des acteurs de la filière notamment l’Etat, la CMDT, l’OHVN et les producteurs, la culture de la filière coton a connu une stabilisation de la production. Au titre de rappel, cette production, en tonnes de coton graine est de 445 314 en 2011/2012 ; 449 646 en 2012/2013 ; 440 027 en 2013/2014 et 548 696 pour la campagne de 2014/2015.
Dans son allocution, le Président de la Confédération des sociétés coopératives de producteurs de coton du Mali (C-SCPC), Bakary Togola, a signalé que malgré le résultat obtenu, la stabilité reste fragile, en sus des efforts fournis dans l’approvisionnement correct en intrants subventionnés, l’amélioration continue du prix d’achat du coton graine aux producteurs et le paiement du coton graine aux producteurs à bonnes dates.
Il soulignera ensuite que l’objectif est de consolider et de pérenniser les acquis,  et que le présent forum, sur le bilan de la campagne 2015/2016 et les perspectives de celle de 2016/2017, est organisé pour stimuler les acteurs de la filière à atteindre une production de 725 000 tonnes de coton graine et environ 2 500 000 tonnes de céréales dans les zones cotonnières (CMDT et OHVN).
Pour le Président Bakary Togola, par ce forum, il s’agit d’informer et sensibiliser les producteurs sur les efforts déjà fournis dans le cadre de la culture du coton ; de faire le Bilan de la campagne agricole 2015-2016 (activité de la confédération et production agricole) et identifier les difficultés, aux fins de faire des propositions idoines de solutions ; de préparer la campagne agricole 2016/2017 et d’informer les producteurs sur les dispositions prises pour cette nouvelle campagne ; d’établir le dialogue direct entre les hautes autorités du pays et les producteurs de coton et enfin de remercier les Hautes autorités de la République, particulièrement le Président de la République pour son engagement en faveur de l’agriculture au Mali.
Le Directeur général de la CMDT, Modibo Koné, n’a pas caché l’accompagnement sans faille de sa structure pour la réussite de cette campagne.  Car, à son analyse, le coton occupe 25% du PIB du pays. Raison pour laquelle il lancera appel aux paysans producteurs à redoubler les efforts pour atteindre les objectifs visés.
Quant au représentant du ministre de l’Agriculture, Siaka Fofana, il a dit que le coton occupe une place importante de l’économie de notre pays à travers sa contribution dans le PIB. Selon lui, l’implication d’autres schémas de l’économie comme les transports, la production d’aliment bétail, la transformation, les huiles de consommation, le savon des ménages sont, entre autre, des activités qui impulsent l’économie.
En outre, il est à préciser qu’il y a eu l’échange sur la fixation prix du coton graine à 250 F CFA ; la subvention des intrants agricoles, celle des tracteurs et enfin l’affectation des 15% du budget national au secteur agricole.
Maï Diallo

Source : Mali-Flash

PARTAGER