Fin de correction des copies du DEF : Le coefficient d’évaluation va-t-il changer?

0

Les correcteurs des feuilles du DEF ont fini la correction depuis la semaine dernière. Cette session de juin 2011 a enregistré beaucoup d’anomalies dont la fuite des sujets et la menace d’arrêt de certains personnels enseignants et l’enquête en cours pour creuser à fond. Mais la question alarmante qui brûle les lèvres est de savoir si le ministère validera les matières dont les sujets ont fait fuite ou les éliminera et divisera le reste au coefficient du nombre de matières restantes ?

Le ministère de l’éducation de l’alphabétisation et des langues nationales est entre le marteau et l’enclume concernant la décision à prendre pour adoucir le cœur des parents d’élèves et se refaire une bonne image de l’éducation malienne tant dans la sous région que dans le monde entier. Ce problème de fuite de sujets qui l’essouffle depuis un bon moment est arrivé à son terminus. C’est-à-dire après la correction des copies par les correcteurs, en déduire une décision pour sauvegarder le sort de l’éducation au Mali.

Ainsi dès le jour où le problème a été décelé, Salikou Sanogo, dont le département avait commencé à donner de l’espoir dans l’éducation des enfants pour ne pas perdre cet élan, a procédé à des menaces d’arrestation à l’endroit des chefs de centre et des surveillants. Des enquêtes s’opèrent jusqu’à ce jour pour démasquer tous les acolytes dans ce sale drap en vue de les transmettre à qui de droit. Le ministre, Sanogo doit décider rapidement, après correction, la base sur laquelle l’évaluation se fera pour éviter d’être coupable de l’effondrement de son édifice qu’il érige depuis belle lurette. Affaire à suivre.

Boubacar Yalkoué

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER