Questions-réponses des étudiants de la FMPOS au Ministre de l’enseignement et de la recherche scientifique : « Il faut savoir raison-gardée », déclare-t-elle !

0

Nul besoin de rappeler les problèmes de nos différentes facultés dont celle de la médecine ne fait pas exception. Elles seront même fermées à partir du 31 juillet prochain pour revenir après la résolution de quelques uns de ces problèmes. Ainsi madame le ministre a profité du lancement du Master en santé publiqueà la FMPOS pour répondre aux questions des étudiants de ladite faculté qui voulaient être clarifiés sur la situation actuelle de l’UB.

« Je sais que vous avez des problèmes, c’est pourquoi j’ai décidé de resté pour vous éclairés certains points. Si vos responsables peuvent rapidement nous faires part de ce dont il s’agit. Nous essaierons de trouvé des réponses aux différentes questions. »Ainsi les questions des étudiants ont suivi cette déclaration du ministre Siby Ginette Bellegarde.

Le secrétaire général par intérim Coulibaly Abdoul Aziz a remis une lettre à Madame le ministre établie pour l’occasion. Dès réception de ladite lettre elle en a fait une lecture publique du contenu.

Il était tout d’abord question de la libération de Sylvestre Togo et les cinq autres compagnons détenus à la prison centrale puis le mécontentement de l’ensemble des étudiants de la FMPOS contre une année blanche.

En réponse, le ministre a demandé à la victime du nom de Bill de se présenter. Car dans la lettre il était écrit que la victime s’est rétablie et qu’il vaquaità toutesses occupations. Quand celui-ci est venu, madame a dit qu’il s’attendait à voir une personne défigurée. Car la version des faits qu’elle avait reçu était vraiment horrible à entendre. Mais qu’il trouve la victime tout mignonne. Elle dit n’avoir reçu de document officiellement sur la question.

Pour ce qui concerne la fermeture des écoles pour reprendre ensemble en octobre « la décision est prise avec beaucoup de peines donc il faut savoir raison-garder», affirme-t-elle, avant de préciser qu’il le fallait car normalement les évaluations devraient avoir lieu en fin juillet alors qu’il n’y a eu seulement que deux mois de cours. « Donc, acceptez pour votre propre bien d’aller juste pour deux mois en vacances et revenez en force en octobre pour une année universitaire équilibrée ». Selon le ministre, à la rentrée prochaine, il y aura 4 Universités et non un. Ainsi il sera plus facile de faire face aux problèmes des étudiants. L’un des inquiétudes des apprenants est l’arrivée des nouveaux bacheliers qui certainement contribuerontà augmenter l’effectif. Mais le MESRS invite les étudiants à se rassurercar des mesures serons prisesà ce niveau pour ce qui concernent le quota des numériciens. Les bourses et trousseaux seront disponibles malgré deux mois de cours seulement.En plus de quoi, nous allons aussi vous offrir a chacun six mois de bourses supplémentaires.

« Tout le monde est concerné par la décision, car vous ne pouviez être que des frères et sœurs pour les uns et parents pour d’autres », ajoutera le ministre de l’emploie et de la formation professionnelle, M. Modibo Kadjoké qui accompagnait son homologue pour la circonstance.

Une chose reste certaine c’est que si d’autres étudiants de l’Université de Bamako ne croient toujours pas a une année blanche ceux de la FMPOS sont pour la plupart déjà rentrés.

IDRISSA KANTAO

 

PARTAGER