Désarmement des chasseurs avant la présence des FAMa sur le terrain : Les mises en garde des associations de jeunes du pays dogon !

5

A travers une conférence de presse tenue au siège de Ginna Dogon le week-end dernier , des associations de jeunes du Pays dogon dont le mouvement « Bâguine-So » ont alerté sur la détérioration de la situation sécuritaire dans la partie exondée de la région de Mopti. Elles ont également mis en garde les gouvernants de tout désarmement des chasseurs avant la présence effective des FAMa pour la sécurisation des personnes et leurs biens.

Dire non au désarmement des chasseurs sans la présence des FAMa. Tel était le message clair qu’ont passé les conférenciers dont Hamidou Djimdé. Selon eux, ce sont ces chasseurs, au moment où l’armée est absente, qui ont assuré et qui assurent toujours la sécurité des personnes et leurs biens au pays Dogon. Ils (les chasseurs) qui, à leurs yeux, ne sont pas les ennemis de la paix et ne doivent pas être combattus par l’armée malienne.

En effet, en fin du mois de décembre dernier, à leurs dires, quatre (4) Dozos de la principale milice Dana Ambassagou ont été tués à   Bonguel, une localité non loin de Somadougou par une fraction de l’armée malienne basée à Sofara. Après ce drame, ce collectif d’association, déplore également   une autre attaque des forces armées maliennes ayant coûté la vie à deux éléments de Dana Amassagou le 4 janvier 2021, dans le village de Somadougou.

Mais le   plus grave dans cette opération, selon le président de l’association BâguineSô, l’ex-honorable Hamidou AgounoDjimdé, est que ces Dozos   n’ont pas été tués en brousse comme onpeut l’imaginer, mais en plein centre de Somadougou.  « Ce qui est intolérable », selon lui.  Pour ce dernier, les chasseurs ne doivent pas être la cible des FAMa de nos jours. Il y a même une nécessité de collaboration entre les deux.

Par ailleurs, il a tenu à inviter les nouvelles autorités de la transition à s’assumer afin d’identifier et de sanctionner tous les ennemis de la paix et de la stabilité au centre du Mali. Des ennemis qui ne sont pas cachés, selon lui : « ce sont certaines brebis galeuses qui continuent à tirer la ficèle » a-t-il indiqué avant d’ajouter qu’ils finiront par citer des noms si jamais ils n’arrêtent pas leur jeu.

L’ex-député a rappelé que ce n’était pas par gaité de cœur que les Dozos du pays Dogon ont pris des armes, mais un devoir impérieux de défendre protéger leur famille abandonnée à leur sort par l’état malien. Un devoir qui d’ailleurs, s’est présenté également aujourd’hui, aux Dozos d’autres communautés qui ne sont pas, cette fois-ci dogon, dans la région de Ségou.

Cela pour dire que c’est un devoir patriotique qui invite non seulement les Dozos, mais tous les Maliens avant que le danger ne frappe à une autre porte après Ségou.

Pour finir, le président Hamidou Djimdé a précisé qu’ils ne sont guère contre un désarmement des Dozos, mais cela doit se faire, dans la règle de l’art et après la présence de l’armée sur le terrain afin d’assurer la sécurité des personnes et leurs biens.

                                                                        Issa Djiguiba

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. les terroristes sont tous ce qui terrorisent les citoyens que sa soit peuls Donzons Touareg arabe…… et meme si les Donzons navaient pas esprit terroristes ils lont devenus dans certains surconstence donc ils doivent perdre les privileges que IBK les a garantie au detriment des autres ethnies. Certes peut pas tous mauvais mais quand meme il y a des mauvais qui ont clarifies dans une video documentaire quils tuent les peuls par ce que seullement sont des peuls ils sans foux sils sont musliman ou non. Pour avaoir la paix et etre un bon uriste que Dieu veut il faut savoir surmonter les clivages ethniques te condamner tous les malfaiteurs dou ils vient. Tuer des femmes et enfants cest le pure terrorisme.

    • NE METTEZ PAS LES DOZOW SUR LA MEME EGALITE AVEC LES ISLAMO TERRORISTES! LES DONZOW SONT LES PROPRETAIRES DES TERRES MALIENNES!

  2. IL FAUT AU CONTRAIRE ARMER PLUS DE DONZOW! MIEU LES ENCADRER ET ENTRAINER A LA TACTIQUE DE DEFENCE DE NOS TERRES CONTRE L INVASION ISLAMIQUE ET ISLAMISTE QU ELLE SOIT DES PEULHS-VAGABONDS-KOUFA-IYADISTES AUX ARABISANT TRAVAILLANT POUR L EXPANSION DES DUNES ARABES ET DE LEUR FOLIE MEURTRIERE!

  3. Erreur !!! Erreur !!!
    Les gens qui doivent être désarmés sont les terroristes. les dozos sont là-las à cause du terrorisme.
    Désarmer les dozos c’est priver les populations d’un de ses moyens de défense en l’absence de l’état. C’est l’état qui doit venir d’abord et ensuite, les dozos iront à la maison, comme ils le souhaitent d’ailleurs.
    En tout cas il ne faut pas se tromper d’ennemis.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here