Mali : les paras plus efficaces que les drones

41
Soldats français au nord du Mali, le 18 mars 2013. © Kenzo Tribouillard / AFP
Soldats français au nord du Mali, le 18 mars 2013. © Kenzo Tribouillard / AFP

La guerre n’est pas un jeu vidéo. Elle exige de combattre l’ennemi au sol et de garder des capacités d’intervention rapide. Donc de ne pas massacrer le budget des armées.

La scène est surréaliste et bien éloignée des images de la guerre classique : dans une base du Nouveau-Mexique, des militaires américains, confortablement installés devant une batterie d’écrans, “traitent” à 10 000 kilomètres de distance des objectifs au Pakistanou en Afghanistan. Les drones Predator équipés de missiles pulvérisent des “high value targets” (des cibles à haute valeur). En principe, des chefs talibans particulièrement dangereux et clairement identifiés, ou des groupes de combattants minutieusement repérés par des moyens ultrasophistiqués d’observation. Plusieurs centaines d’engins de ce type ont été tirés depuis une dizaine d’années, expédiant ad patres trois ou quatre mille ennemis et un nombre indéterminé de quidams innocents qui étaient au mauvais endroit au mauvais moment. On ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs. Et ce n’est pas trop grave – pense-t-on au Pentagone – si les “oeufs” appartiennent au camp d’en face.

Conséquence politique de ce mode opératoire : le président desÉtats-Unis prend parfois une responsabilité directe dans la décision d’éliminer tel ou tel “terroriste”. Les réunions se passent dans la “situation room” de la Maison-Blanche. Problème juridique délicat : il est arrivé que la cible soit un citoyen américain d’origine arabe passé à l’ennemi…

Autre lieu, autre scène : dans des éboulis volcaniques chauffés à blanc par un soleil dévorant, les légionnaires du 2e REP (régiment étranger de parachutistes) crapahutent dans des conditions très éprouvantes pour fouiller, cavité par cavité, l’Adrar de Thigharghar (nord du Mali). Ils bénéficient, eux aussi, de moyens d’observation modernes : satellites, avions-drones. Et, s’il le faut, d’appuis aériens. Mais au final, il faut aller débusquer l’ennemi dans les trous où il s’est réfugié, l’extirper “à la fourchette à escargot” selon l’expression consacrée.

La France n’est pas les Pays-Bas

La guerre du Mali apporte quelques enseignements qui ne manqueront pas de peser sur les décisions militaires et stratégiques de ces prochaines années. Premier enseignement : le rêve d’une guerre sans risque pour soi-même et qui s’apparenterait à un jeu vidéo est une chimère. Les Israéliens en ont fait l’expérience à leur détriment lors de l’expédition au Liban durant l’été 2006. Le général Dan Haloutz, premier aviateur à accéder aux fonctions de chef d’état-major de Tsahal, avait exagérément misé sur les frappes aériennes pour neutraliser le Hezbollah. Avant de devoir se résoudre à déclencher une opération terrestre très mal préparée. Un demi-échec militaire et un désastre politique pour Israël : Haloutz sera contraint à la démission. En Afghanistan, l’usage systématique des drones et des bombardements aériens a largement contribué à dresser la population contre les Américains.

Deuxième enseignement : il faut se garder, en ces temps de restriction budgétaire, de pratiquer des coupes claires dans les moyens et les effectifs de la Défense, et en particulier de l’armée de terre. Si la France veut conserver une capacité opérationnelle et ne pas être reléguée au rang des Pays-Bas ou du Danemark, il faut conserver un outil crédible. Troisième enseignement : il est indispensable de garder des bases militaires sur le continent africain. Pour des raisons militaires mais aussi politiques : elles contribuent à stabiliser un continent menacé par le séisme islamique et les démons de l’anarchie.

 

.lepoint.fr/

PARTAGER

41 COMMENTAIRES

  1. @ Charly ,quand j’ai ecrit le mot ” Rambo ” je ne parlais pas de tetes brulées , mais d’une force et d’une capacité a se battre incroyable , les legionnaires n’ont peur de rien ,ou du moins ne le montrent pas !!!
    Si les américains nous les envient ce n’est pas pour rien , on voit meme de jeunes américains venir s’engager dans la Legion en France plutot que chez eux dans les Marines !! Ca veut tout dire !

    • Autant pour moi , j’avais mal compris le sens .
      Oui en effet les Américains aimeraient bien avoir les mêmes .
      Tu me diras , leurs Marines , à part la 1ere division , ceux de camp Pedelton , ça n’est pas ce que j’appelle de bons soldats …
      Quitte à me retrouver dans la bagarre , je préfère être à coté des Britanniques pour ma part . 😀

      • SAS ou paras? ils ont réalisé de sacrés coup en Sierra Leone ou a Mirbat en Oman!
        Et que dire des bérets bleus russes?

    • Salut FOUDKG, vos legionnaires sont tres certainement tres bons, mais, n’es tu pas entrain de piquer dans le complexe d’inferiorite? L’US MARINES est une armee entierement autonome disposant de ses chasseurs, ses helicos et ses blindes. je doute que ce soit le cas des legionnaires par rapport au reste de l’armee francaise! En plus, je vois mal un jeune de chez moi (Le BRONX) aller s’enroler dans aucun corps de l’armee francaise au lieu de l’US AIR FORCE, la Navy, des MARINES ou des autres corps de l’armee americaine!

      • @Angaran…….et pourtant si ,il y a de jeunes américains qui traversent l’Atlantique pour venir s’engager dans la Legion Etrangère .Le kepi blanc a une aura particulière .J’ai souvent regardé des reportages sur la Legion ,et par exemple quand il y a des stages commandos dans la jungle de Guyane ,des Marines US y participent aussi . Ce qu’on voit c’est que par amour propre un legionnaire prefererait crever que d’abandonner .
        Pour un jeune américain ,renter chez lui disant ” j’ai servi dans la Legion ” lui donne une image de héros ,que les Marines ou l’US AIR Force ne lui donnera jamais !

        • Bon puisque tu es un ancien toi meme, je me fie a ton expertise. 😀 😀 😀

  2. Chers petits frères negro-maliens aux abois et en agonie,cher ami et frère Moussa Ag Sanogo Ag Kati Ag enterrement du mali depuis le 22 mars 2012,

    Si les saints jihadistes enlevés par le mali sont passés au poteau, comme le souhaite l’energumène Jamana Den, l’etat negro-malienne aura signé sont arrêt de mort.

    N’oubliez pas une chose, chers petits frères, c’est le conseil de votre grand frère Azawadiens: Les armées françaises et Tchadiennes vont bientôt vous quitter, et le jours là, vous serez à la merci des azawadiens. Si jamais vous n’arrêtez pas vos exactions, votre haine, votre mali et vous mêmes ne serez plus que du mauvais souvenir, une fois l’armée française partie. Votre grand frère (je dis que je suis votre grand frère, car l’azawad est vieux de 4500 ans, alors que le drôle d’etat du mali date de seulement 1960, soit 53 ans.) Du respect donc pour l’Azawad

    • TO AG-GARBAGE , Go FUCK YOURSELF WITH YOUR SO CALLED “azawad”.KEEP DREAMING, AS SOON AS THE FRENCH LEAVE MALI , WE GONNA MAKE SURE WE EXTERMINATE ALL THE LAZY ASS,CRIMINAL, PARASITE ” touareg “.

    • @ Moi-même: “Si les saints jihadistes enlevés par le mali sont passés au poteau, comme le souhaite l’energumène Jamana Den, l’etat negro-malienne aura signé sont arrêt de mort”

      Je ne souhaite pas que les “saint jihadistes” soient passés au poteau. C’est grâce à eux que “l’Azawad” n’existera jamais.

      Le malheur est que le paisible peuple Targui est pris entre 2 feux, alors que ce peuple, dont la culture est si riche, mérite d’être protégé. Mais le peuple Targui est autant victime des “saints jihadistes” que des exactions de certains éléments de l’armée malienne en déroute.

      • Bonjour messieurs je pense que terme negro n’est utiliser que par des inculte et non musulman car une base fondamental de notre religion est surtout de ne pas juger l’autre. Donc vous êtes par ma part des gens inculte et guide par le Satan… Je souhaite que le Mali retrouve sa paix car nous sommes un peuple qui vert l’avant en conservant notre religion et coutume. Pour info le Mali ne s’arrête pas à Bamako. On sha Allah on retrouver notre tranquillité. Nous avons besoin de personne pour nous guider sur la voie de dieu si ce n’est lui seul. Merci a vous s’arrête vos commentaire inculte à tout les niveaux et surtout sur la base de la religion PAix à notre religion bien aimé Allah et son prophète.

    • si l’azawad est vieux de 4,500 ans, il y a fort a parier qu’il n’etait pas seul dans la region (ou peut etre est ce finalement le berceau de l’humanité en Afrique???)=> conclusion; l’azawad n’est certainement pas le premier, l'”etat” azawadien n a jamais existe donc l’Etat malien du haut de ses 53 ans lui est bien antérieur; donc du respect pour les ainés (savoir vivre)
      Cela n’est que pure vérité
      signé un de vos grands frères maliens

    • Les “SAINTS” jihadistes ????!!! C’est une plaisanterie ???!!! Ces hommes ne sont ni des saints ni des jihadistes mais simplement des “TERRORISTES”!!! des égarés qui font leur propre interprétation de l’islam et en renie une partie…Se donner la mort est par exemple strictement INTERDIT dans l’Islam pourtant ils font des attaques “kamikaze” qui est une pratique qui trouve son origine au Japon et non dans l’islam. Ils pronent le port de la “Burka” qui trouve elle aussi son origine en Afghanistan et non dans le Coran, ils n’appellent pas les gens à l’Islam mais leur impose par la force alors que le Prophéte (sws) a lui appeler les gens a se convertir pendant 13 ans avant de prendre les armes, armes qu’il a dressé contre ceux qui ont voulu le tuer pour l’empêcher de poursuivre sa mission…Ces hommes sont trés loin du comportement de notre Prophéte(sws)…Ils sont dans l’excés et ne font que semer la discorde et la terreur…Ils “polluent” la religion par leurs actions.

  3. M. le journaliste, pourquoi êtes vous contre les drones ? ils ne servent pas qu’à attaquer pourtant,
    et franchement, ce genre d’analyses à un sou ne vaut rien. Informez nous plutôt sur la situation au front ou qqch de similaire pardi !

  4. Si nos Grands Responsables avaient commencé par la Justice…Mais au lieu de cela, ils ont préféré enlever. Comme AQMI. Comme Boko Haram. Comme le MUJAO. C’est uniquement après les critiques, les désapprobations du monde entier qu’ils on finalement rendu leur otage à la JUSTICE malienne. Après l’avoir torturé ? Quand un malheureux Djoncounda, passé à tabac par les mêmes il y a quelques mois, essaie de défendre l’indéfendable. Les coups de marteaux lui auraient-ils flanqué une trouille insurmontable? De sorte que les teinturières ont même un qualificatif Dioncounda, ”Bêgochi”, pour qualifier le niveau de repassage des habits. A-t-il été conseillé par son Conseiller en Communication, un certain Adam Thiam du même journal que l’otage? Ou par Manga Dembélé Ministre, journaliste de métier aussi ? Ou par un Zorro Ministre de la Justice?
    Tous ceux qui ont été tabassés, fracturés du bras, de la jambe ou du dos, arrêtés arbitrairement, doivent se liguer pour porter plainte contre le Gouvernement malien (bien sûr que ceux qui ont eu le crâne fracassé sont exclus). C’est l’occasion ou jamais de réagir alors que la MISMA et la FRANCE sont encore là. Sinon après les élections, les choses risquent de se compliquer…

  5. J’ai perdu en janvier 1971 un trés bon ami du 3émeRPIMa de Carcassonne , le sergent chef Bertrand Cortadelas tué au Tchad ou son père commandait les troupes françaises .
    Quand j’ai entendu la nouvelle tot le matin à la radio , j’etais ko !

  6. Une base militaire (française, américaine), propre et efficace serait souhaitable au Mali, notamment au Sud. Méditez.

  7. il faut reconnaitre que les paras du 2éme REP sont l’elite des parachutistes de la planéte .Meme les américains les admirent . Quand en 1978 les paras de la Legion ont sauté sur Kolwesi pour proteger 2800 ressortissants occidentaux ,ils n’etaient que 500 alors que les américains pensaient que l’opération serait un echec s’il n’y avait pas 5000 soldats !!…….et pourtant la reussite fut complète .
    Chaque année des centaines de jeunes du monde entier veulent s’enroler dans la Légion Etrangère pour aller au 2éme REP ,par gout de l’aventure ,mais s’il y a beaucoup de candidats ,il y a peu d’élus !!
    Imaginez vous que ces paras crapahutent dans les caillasses ,dans une temperature de 45° avec prés de 50 kgs sur le dos !

    • TOUT A FAIT D’ACCORD avec toi Blanche neige; le portrait que tu dresses de ces hommes est tout a fait exacte. Ceux sont des soldats qui ont une rigueur, une discipline exemplaire et une volonté hors norme. 😉

    • Comme d’habitude, blanche neige nous en donne à boire et à manger.

      “Imaginez vous que ces paras crapahutent dans les caillasses ,dans une temperature de 45° avec prés de 50 kgs sur le dos”: VRAI et admirable. Pendant ce temps-là certaines majorettes restent tranquillement installées dans leurs bureaux climatisés de Kati. Et continuent à se trémousser en treillis. Quelle honte….

      Mais:

      “,ils n’etaient que 500 alors que les américains pensaient que l’opération serait un echec s’il n’y avait pas 5000 soldats”:

      LÀ, ce sont des chiffres hautement fantaisistes. C’est blanche-neigesque. 😆

      • Non Bamakoise , pour le coup il a en partie raison .
        Le 19 Mai 78 à 14h30 , 405 paras du 2eme REP sont largués et reprennent une bonne partie de la ville .
        Le 19 Mai à 18 h ils délogent les derniers rebelles de Kolwezy .
        Le 20 à 6h30 du matin 250 paras supplémentaires interviennent dans le faubourg est de la ville , là où se sont repliés les rebelles qui se regroupaient pour effectuer leur retraite avec armes … ils sont neutralisés par ce deuxième groupe de paras .
        Le 20 dans la matinée le 1er commando Belge intervient dans la ville neuve pour conforter la prise de la ville et le 3em commando Belge occupe l’ancienne ville , permettant ainsi à 200 paras Français de reprendre la Manika aux rebelles .

        • En partie alors…
          car a cote des 500-600 paras de 2eme REP, il y avait bel et bien pres de 1,200 paras belges (qui avaient alors menes une operation similaire en RDC en 1964)!

          • @Tirailleur Africain , en effet en 1964 les paras belges avaient sauté sur Stanleyville .Mais concernant Kolwesi ,ils sont arrivé avec 24h de retard sur les français ,le gros du travail ayant déjà été fait . La raison est que la France voulait retirer la gloire de l’evenement à elle toute seule ,et qu’elle a mis des batons dans les roues des belges !
            Ceci dit si tu as l’occasion de voir le film “La Legion saute sur Kolwesi ” c’est trés proche de la réalité,et c’est prenant .

          • Le Belges avaient ordre de ne pas intervenir dans les combats , ils étaient chargés de l’évacuation des civils et leur mission était de 72 heures maximum .
            Le gouvernement Belge a refusé toute action militaire offensive , au grand regret des pars Belges présents qui estiment que si on les avait laissé intervenir au coté des paras français ils auraient pu sauver plus de gens .

          • @ Blanche neige, je n’y manquerais pas (si je trouve le film bien sur)
            @ Charly, cela a du etre tres frustrant pour les paras belges (une occasion perdue pour le corps de se couvrir de gloire ) pas étonnant de la part du gouvernement (vu le nombre de ressortissants à risque et surtout les intérêts économiques à préserver)

          • @ tirailleur africain:

            Charly est arrivé à point nommé pour nous éclairer tous, tu vois? 😉 😉

      • @ la Bamakoise , je regrette mais mes chiffres ne sont nullement fantaisistes . Les americains avant tout engagement envoient une armada de gens qui ne vont pas participer franchement à la guerre , des cuisiniers , des types qui montent un camp ,un hopital de campagne etc…….aprés arrivent ceux qui partent au combat . D’ailleurs je crois meme avoir lu ces chiffres ici meme il y a un jour ou deux .Je n’ai rien inventé ! 😉 😉

        • et anedocte interessante qui va dans ce sens, les paras francais n’avaient pas de “vraie” cellule medicale lors des combats, et a du “empreunter” eclui des belges.
          Cela a sans doute, par la suite, du pousser les responsables a encore plus renforcer ce corps d’elite…

      • @La Bamakoise ………j’ai moi meme été parachutiste au 3éme RPIMa qui est lui aussi au Mali en ce moment .Je puis t’assurer que j’en ai bavé pourtant j’aurais été incapable d’entrer au 2éme REP . Ces types sont des machines genre Rambo !!!! Les officiers qui sortent dans les premiers de Saint Cyr choisissent la Legion et le 2éme REP si possible . Tu vois que le beret vert n’a pas la meme valeur au Mali qu’en France :mrgreen: :mrgreen:

        • Merci blanche-neige pour vos informations.Nous avons vraiment besoin de précisions surtout de vérité quand vous dites que:”le beret vert n’a pas la même valeur au Mali qu’en France. :mrgreen: :mrgreen:

        • Pour un ancien militaire , Blanche-Neige, vous me décevez beaucoup sur ce coup. Je suis un ancien aussi mais du 1er RI.
          Et non, les légionnaires ne se prennent jamais pour des Rambo ; ils sont trop respectueux de l’Honneur et de la patrie : LEGIO PATRIA NOSTRA !!!

        • OUI! Car en aucun cas on ne pourrait voir dans la presse ce qu’on a vu dernièrement : des soldats quittant leurs positions en pleine guerre pour une histoire de prime…

        • Je suis aussi un ancien marsouin , j’ai combattu au Tchad lors de l’opération Phénix , et auparavant sous les ordres du général Delayen lors de l’opération à Faya Largeau lors de l’attaque menée par les rebelles Tchadiens et les Libyens .
          J’ai eu à cotoyer les légionnaires au combat , ce ne sont pas des têtes brulées façon Rambo , ce sont des soldats d’exceptions remarquables de sang froid et de compétence , et une incroyable maitrise de leur feu .
          Je les ai également cotoyé au Liban et je peu faire la même remarque , ce sont certainement les meilleurs soldats qu’il m’a été donné de rencontrer .

    • @Blanche Neige ! Les légionnaires français sont les meilleurs affirmez-vous, “Blanche neige” ! Et pourtant la France a tété occupée alors que la Légion avait déjà plus de cent ans d’existence ! Chauvinisme, quand tu nous tiens !

      Ce qui est indéniable au Mali comme au KATANGA,c’est un rapport de moyens(d’équipements) et non une supériorité de courage des hommes: nos tirailleurs n’avaient pas fui; au contraire, ils couvraient la retrait pour de leurs frères d’armes blancs ! Si par malheur, les barbus d’en face étaient dotés des mêmes moyens, il est fort à parier que le décompte macabre dans le camp français aurait été tout e autre chose ! Et tant mieux pour nous, comme pour les soldats français déployés dans le nord-Mali ! Autrement, se rappeler du VIETNAM: paras et légionnaires ont été défait par les hommes de DIAP ! Comme quoi il savoir parfois mettre une limite à son ressenti chauvin, car l’histoire est toujours là pour nous mettre sous le nez n os vrais limites !

      • @M’BAYIIRI, votre ressentiment vis-à-vis de la France peut se comprendre, mais ce que dit Blanche Neige, à savoir qu’un soldat est particulièrement bien entraîné au combat, est juste : Mettez un jihadiste face à un légionnaire, il ne fera pas long feu.

        Concernant les guerres, la France a gagné bien plus de guerres qu’elle n’en a perdues. En 1940, l’armée Allemande a pu envahir la France en traversant la Belgique qui était neutre. Moralité, en temps de guerre, tous les moyens sont bons pour gagner !!

        Au Vietnam, la France ne pouvait pas gagner, ni les USA, car ils étaient en territoire ennemi. Aucune armée ne peut gagner contre un ennemi soutenu la population locale. Les Soviétiques et les USA s’en sont rendu comptes en Afghanistan. Pour conquérir un territoire, l’occupant doit, soit s’allier avec la population locale, par des alliances et des mariages (comme au moyen-âge et comme le font les jihadistes), soit exterminer la population, comme en Amérique du Nord ou en Australie.

        • Pour conquérir un territoire, l’occupant doit, soit s’allier avec la population locale, par des alliances et des mariages (comme au moyen-âge et comme le font les jihadistes), soit exterminer la population, comme en Amérique du Nord ou en Australie.

          @ zoulou: Votre lucidité est impressionnante!

      • M’Bayiiri, non pas que je souhaite prendre la défense de l’armée française et je reconnais du vrai dans vos propos; mais il faut reconnaitre que l’armée française (en général) et la légion en particulier ont eu cette capacité à rebondir, apprendre de ses erreurs pour faire partie des plus efficaces en dehors des frontières (il n’y a pas eu de traumatisme liée à la seconde guerre mondiale alors que pour moi cela aurait pu se solder par la disparition de cette armée en tant que force majeure).
        La légion est un vrai “corps” avec ses traditions, légendes, les paras sont des professionnels aguerris. L’evolution des combats fait maintenant qu’il ne suffit plus d’avoir les armes ou les hommes mais il faut surtout l’expertise, experience et la capacité d’adaptation (qui ont été apprises à la dure c’est a dire lors de differentes campagnes: Indochine, Algérie, VietNam, Corée, Tchad, Liban, Afghanistan etc…) car chaque crise a sa spécificité

        • (d’ailleurs, pour moi c’est aussi une des raisons pour laquelle peu d’armées ont le désir d’intervenir en dehors des frontières du pays…

    • @Blanche Neige ! Les légionnaires français sont les meilleurs affirmez-vous, “Blanche neige” ! Et pourtant la France a tété occupée alors que la Légion avait déjà plus de cent ans d’existence ! Chauvinisme, quand tu nous tiens !

      Ce qui est indéniable au Mali comme au KATANGA,c’est un rapport de moyens(d’équipements) et non une supériorité de courage des hommes: nos tirailleurs n’avaient pas fui; au contraire, ils couvraient la retraite de leurs frères d’armes blancs ! Si par malheur, les barbus d’en face étaient dotés des mêmes moyens, il est fort à parier que le décompte macabre dans le camp français aurait été toute autre chose ! Et tant mieux pour nous, comme pour les soldats français déployés dans le nord-Mali ! Autrement, se rappeler du VIETNAM: paras et légionnaires ont été défaits par les hommes de DIAP; et pourtant le para BIGEARD était là ! Comme quoi il faut savoir parfois mettre une limite à son ressenti chauvin car l’histoire est toujours là pour nous inciter à l’humilité

      • ça sort d’où ça le fait que c’est les tirailleurs qui couvraient la retraite en 1940 ?

        • @ Cornichon, un épisode me vient a l’esprit, celui des Airaines en 1940, lors de la percée de l’armée allemande dans les Ardennes!

Comments are closed.