Pas de troupes étrangères avant mars 2013 : La fin du calvaire pour le Nord malien est encore loin

19

Ce n’est pas dans le texte de la résolution des Nations-Unies qu’il ne faut pas s’attendre à une intervention étrangère dans le Nord malien avant mars 2013. Mais c’est « l’avis général des experts » découvre t-on dans les dépêches de presse, émissions télés et radios et même dans les conversations privées avec les milieux initiés.

« Les islamistes feront la pluie et le beau temps encore chez nous » regrette, dépité, un  jeune résistant anti occupation qui a fait le choix de rester à Gao pour « animer la lutte avec  (ses) camarades ». Il craint d’ailleurs qu’il n’y ait encore plusieurs punitions infligées au nom de la charia d’ici à la, car les prisons islamistes, à ses dires, reçoivent de plus en plus de prévenus, sans compter les éventualités de cas de flagrant délit généralement jugés sur place.

Une  libération du Nord par l’armée malienne sans le concours de l’extérieur ? Personne n’y croit vraiment. Même si les armes maliennes bloquées par la Cedeao au nom du contrôle sur la circulation des armes dans la Région sont en train d’être remises à l’Etat malien. La Guinée par exemple, a déjà  libéré près d’une vingtaine de blindés légers de transport , des armes et munitions.  Pour des spécialistes maliens en défense, tout cela ne comble pas les besoins de l’armée qui sont criards. « Elle n’était pas déjà au top côté armement avant la rébellion, en plus elle a laissé au Nord une grande partie de son arsenal ».

Les 15 membres du Conseil de Sécurité ont certes  voté à l’unanimité la résolution ….. et même s’ils sont réservés par rapport à la solution militaire, les Etats-unis n’ont pas bloqué  l’initiative française, même si à l’évidence toutes les conditions sont loin d’être réunies pour passer du vote aux  frappes.

Pour preuve, au point 7 de ladite résolution, donne 45 jours aux parties prenantes, en particulier la Cedeao pour faire rapport à Ban KI Moon des progrès réalisés dans la préparation de la guerre. Il est notamment  spécifié : « les moyens et modalités du déploiement envisagé et, spécialement, le concept d’opérations, les capacités de constitution de la force, ses effectifs et son coût financier ».  A ce titre, l’Onu exhorte tous les porteurs de solution – pays occidentaux, Union africaine, Union européenne, à mettre leur expertise à la disposition d’Abuja.

L’ex junte avertie, Washington désavoué

En attendant, New York a adoubé le gouvernement d’union nationale du Mali formé en août. Il a aussi adressé ses compliments au président Dioncouda Traoré et exhorté le gouvernement malien à produire le plus vite possible une feuille de route précise de la transition. Cette feuille de route, insiste la résolution, devra être explicite et complète sur le processus électoral. Mais les élections, se feront « en temps utile » au terme de la transition. Washington ne va pas apprécier.

L’ex junte n’appréciera pas non plus le préambule de ladite résolution qui « exige à nouveau des membres des forces armées maliennes qu’ils s’abstiennent de s’immiscer dans l’action des autorités de transition.  Rappelant les décisions et recommandations de la Cedeao, New York menace  en se disant disposé à les examiner en vue d’imposer d’éventuelles sanctions ciblées.

Si le rappel des troupes n’est pas battu pour libérer le Nord, le Conseil de Sécurité a tout de même voté la résolution au titre du chapitre VII. Ce qui veut dire usage de la force si possible pour imposer la paix.  Les groupes rebelles maliens sont avertis. « Ils doivent couper tout lien avec les organisations terroristes, notamment AQMI et les groupes qui leur sont affiliés, se déclare prêt à adopter des sanctions ciblées à l’encontre de tous groupes rebelles qui ne se conformeraient pas à cette disposition ». La résolution va jusqu’à évoquer la possibilité d’inscrire sur la liste des sactions contre Al Qaida des noms de personnes, groupes, entreprises ou entités associées au Mali avec Al-Qaida.

 

Adam Thiam

 

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. vraiment Mali est pris en otage par les beret vert . je dis oh ,ya person pour sauver mali ou bien ??!! 👿 👿 👿

  2. Blanche neige où l’histoire minable d’un pathétik retraité toubab franssais ki se masturbe devant la souffrance des martyres maliens…
    👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 😆

    kel triste existance à cet âge avancé où la plupart des homms trouvent la sagesse et la kompaassion. 😆 :mrgreen:

    Blanche neige le transexuel sexadégéneré à trouvé la folie et la haine!
    😈 😈 😈 😈 😈 😉

  3. Face à la situation que font les autorités et la hiérarchie militaire?

    Continueront ils dans l’inertie face à la lenteur de la communauté internationale?

    Que valent les actuelles autorités militaires alors? Incapables de dégager quoique ce soit pour répondre à leur mission.

    Honnêtement ATT a mal géré l’armée et la question touareg mais on voit aujourd’hui qu’en plus du manque d’équipement on a des officiers et généraux nullards.

    Nous n’avions pas plus compétents dans notre armée que ceux qui étaient aux commandes c’est pourquoi quand ceux ci ont échoué on n’est obligé d’attendre les autres même si c’est pour l’éternité.
    C’est l’attente ou un autre débâcle on a bien compris le sursaut ne viendra plus de notre armée.

    Capitaine Amadou Haya Sanogo et Compagnons vous avez bien fait de chasser ATT mais la réponse face au point principal donne un autre signe or avant tout il fallait sauver le Mali.

  4. SI DANS 45 JOURS LA CEDEAO NE DONNE PAS SATISFACTION ET QUE LES NEGOCIATIONS ECHOUENT, CE SERA SUR LA BASE DU VOLONTARIAT ET COMME
    LES ELECTIONS AMERICAINES SERONT PASSEES.ILS AURONT LES MAINS LIBRE POUR ALLER PLUS VITE SURTOUT QUE CELA VOUDRA DIRE QUE LES NEGOCIATIONS ONT ECHOUEES ET CONFIRMERONT LES CRAINTES D HILLARY CLINTON QUI VIENT D ETRE ALARMER PAR LE PENTAGONE DE L ACCELARTION DU RISQUE D EXTENSION DES GROUPES ARMMES DANS LE NORD.

    LES USA PRENDRONT DONC LES CHOSES EN MAIN POUR COORDONNER L ACTION DE CETTE FORCE.CAR ILS N ONT AUCUNE CONFIANCE EN SANOGO.

    • Mais put…. Vous êtes toujours entrain d”attendre les autres pour libérer votre pays. Prenez vos armes et battez vous !!!!!

  5. Bon la aussi on constate des reculades ,au debut on disait que c’est la CEDEAO qui bloquait les armes du Mali maintenant que c’est debloquer ,on vera s’il ya des hommes au Mali ou pas .

  6. Tant que le Malien ne prend pas conscience de la gravité de la situation, le Mali ne sera jamais libéré. C’est triste à dire, mais c’est çà la réalité. Le Mali ne pourra être libéré que par ses enfants, les Maliens. Pourquoi un étranger va-t-il mourir pour le Mali?? Pourquoi ?
    Le Mali est entre les mains du Malien.

    • Bien dit!!! et bon courage a tous ces maliens qui vont mourir pour leur pays ,car personne ne le fera a votre place.

  7. La crise au nord, le fonds de commerce des apprentis dictateurs au Mali

    Tous les maliens se souviennent des communiqués CNRDRE difficilement lus par des soldats de la garnison de Kati, le 22 mars 2012, évoquant la guerre au nord pour justifier la violation flagrante de la constitution malienne du 25/02/1992, avec son cortège de pillage organisé de nos administrations, de nos commerces, et des biens privés des citoyens maliens.

    La bande des hors la loi de Kati, ont même osé tenter suspendre, notre loi fondamentale, plébiscitée par le peuple malien pour avoir un espace de liberté et de droit en Afrique.

    Les populations désabusées par les trahisons du régime ATT à répétition (méga corruption, abandon de l’école, chômage à ciel ouvert, gestion calamiteuse du dossier du nord…), ont été lourdement trompées par des apprentis dictateurs qui ne sont en réalité venus que pour confisquer le peu de pouvoir qui reste à Bamako et se faire la poche sans jamais combattre pour le Mali.

    La supercherie est tellement rodée, qu’elle implique, un richissime astrophysicien de renom (pour ne pas éveiller les soupçons sur la nouvelle “mangecratie” qui commence) et des opportunistes politiques de tout bord à mal de popularité et à la recherche permanente de gains facile, MP22, Copam, Yerewoloton (pour ne pas éveiller les soupçons sur la nouvelle dictature militaire en essayant de la colorer “politique normale”).

    Mais près de 7 mois après l’attaque contre la démocratie malienne arrachée de haute lutte (bloody saturday march 23 th 1991), les apprentis dictateurs ont filé 2/3 du territoire national aux islamistes sans jamais chercher après à le récupérer.

    Les maliens ont au contraire eu droit la pirouette de Kati consistant à:

    -Créer une inopportune querelle intestine dans l’armée malienne (guerre des bérets en acculant à la révolte le régiment des commandos parachutistes pour ensuite les éliminer physiquement);

    -Tenter de restreindre la liberté de presse et d’opinion en s’attaquant à l’intégrité physique des journalistes;

    -S’essayer à l’apprenti justicier en s’attaquant aux paisibles citoyens maliens au motif qu’ils ont détourné des fonds publics alors qu’eux mêmes, après le pillage du 22 mars 2012, s’adonnent nuitamment et en plein jour aux rackets de paisibles maliens à leur “Cheickpoint Charlie” de Kati et environs;

    -S’opposer inutilement à la Cedeao et saper tous ses efforts pour nous aider à recouvrer notre intégrité territoriale et notre souveraineté qu’ils ont laissées dans leur fuite éhontée dans les eaux du Djoliba en le jetant par dessus le pont de Wabaria à Gao;

    Bref tout est fait pour faire durer la crise et se maintenir inutilement au pouvoir dont ils occupent tous les ministères régaliens (défense, sécurité, administration territoriale, justice et économie) tout en ne respectant aucune autre institution de la république du Mali (notamment présidence de la république, assemblée nationale, cour constitutionnelle et cour suprême).

    La nouvelle pirouette des hors la loi de Kati, à travers leur ministre de l’administration territoriale, le Colonel Sinko Coulibaly, est la suspension de la révision des listes électorales pouvant permettre aux maliens d’élire leurs propres dirigeants.

    L’alibi est le même qu’au 22 mars, la crise au nord, alors qu’ils sont les seuls à entretenir à l’infini cette crise pour ne plus jamais accorder aux maliens, la liberté qui est la leur de choisir leur propres dirigeants.

    Nos partenaires américains ont vite compris supercherie et travaillent pour le faire échec dans l’intérêt supérieur du Mali.

    La classe politique irradiée par son irresponsabilité des vingt dernières années (consensus de non sens quand ATT et sa clique conduisaient le pays à l’abîme), se regroupe dans le FDR, pour l’essentiel, et tente de recoller les morceaux.

    Avec leur marche réussie en faveur d’une intervention militaire étrangère au nord, elle doit sérieusement se battre pour assurer le suivi adéquat du processus électoral au Mali dont rien ne justifie la suspension.

    Le fallacieux prétexte de la crise au nord, est un faux alibi comme il l’a été le 22 mars 2012, rien du nord du Mali, ne motive ceux-la mêmes qui depuis mars 2012 veulent mettre le grappin sur notre système démocratique dans leurs apéros géants de Kati.

    Et les apprentis dictateurs qui aiment à dire que le Mali est en guerre, je leur répond que nous sommes plutôt en fuite et en attente de soutiens étrangers et certainement pas en guerre.

    Nous avons cessé d’être en guerre après Aguelhoc et le massacre de nos vaillants soldats, avec en tête le Capitaine Sékou Traoré, qu’il repose en paix avec tous ses frères d’armes tombés aux champs d’honneur pour le Mali.

    Un Mali qui doit rester un et indivisible, DÉMOCRATIQUE et puis LAÏC pour tous ceux qui se sont sacrifiés pour ce pays.

    Le colonelissime Sinko Coulibaly, avatar du cabinet de Kati et Kafougouna bis de cette transition, doit savoir qu’il ne peut en être autrement.

    • Très belle analyse mon frère!!! Tout ce qui est dit là est vrai! Que Dieu vienne en aide aux maliens et au Nord car ce gouvernement et la bande d’usurpateur et de tombeur du pays n’ont nullement l’intension de se batre pour notre pays.

  8. du coup il y aura une nouvelle transition ❓
    en tout cas pas d élection avant la libération
    mais je pense que Adam Diam ne se rend pas compte de l état de crise que traverse le Mali
    ce n’est plus de la plaisanterie :mrgreen: :mrgreen:

  9. Je l’ai dit depuis que ces n’ait le debut du commencement. Il va y avoir beaucoup de souffrances. Arretons de reve que tous vont se regler en quelque mois et tout redevienda normal. On est parti pour des annees.
    Frere Lynx22 je te comprends et c’est une realite qu’il faut qu’on y fait face.

  10. Thiam,please don’t be shy ❗

    +++++++++++++++++They Don’t Care About Us ++++++++++++++++++++++++

    Skin head, dead head
    Everybody gone bad
    Situation, aggravation
    Everybody allegation
    In the suite, on the news
    Everybody dog food
    Bang bang, shock dead
    Everybody’s gone mad

    All I wanna say is that
    They don’t really care about us
    All I wanna say is that
    They don’t really care about us

    Beat me, hate me
    You can never break me
    Will me, thrill me
    You can never kill me
    Do me, Sue me
    Everybody do me
    Kick me, strike me
    Don’t you black or white me

    All I wanna say is that
    They don’t really care about us
    All I wanna say is that
    They don’t really care about us

    Tell me what has become of my life
    I have a wife and two children who love me
    I am the victim of police brutality, now
    I’m tired of bein’ the victim of hate
    You’re rapin’ me of my pride
    Oh, for God’s sake
    I look to heaven to fulfill its prophecy…
    Set me free

    Skin head, dead head
    Everybody gone bad
    trepidation, speculation
    Everybody allegation
    In the suite, on the news
    Everybody dog food
    black man, black mail
    Throw your brother in jail

    All I wanna say is that
    They don’t really care about us
    All I wanna say is that
    They don’t really care about us

    Tell me what has become of my rights
    Am I invisible because you ignore me?
    Your proclamation promised me free liberty, now
    I’m tired of bein’ the victim of shame
    They’re throwing me in a class with a bad name
    I can’t believe this is the land from which I came
    You know I do really hate to say it
    The government don’t wanna see
    But if Roosevelt was livin’
    He wouldn’t let this be, no, no

    Skin head, dead head
    Everybody gone bad
    Situation, speculation
    Everybody litigation
    Beat me, bash me
    You can never trash me
    Hit me, kick me
    You can never get me

    All I wanna say is that
    They don’t really care about us
    All I wanna say is that
    They don’t really care about us

    Some things in life they just don’t wanna see
    But if Martin Luther was livin’
    He wouldn’t let this be

    Skin head, dead head
    Everybody gone bad
    Situation, segregation
    Everybody allegation
    In the suite, on the news
    Everybody dog food
    Kick me, strike me
    Don’t you wrong or right me

    All I wanna say is that
    They don’t really care about us
    All I wanna say is that
    They don’t really care about us

    All I wanna say is that
    They don’t really care about us
    All I wanna say is that
    They don’t really care about us

    All I wanna say is that
    They don’t really care about us
    All I wanna say is that
    They don’t really care about us

    Micheal Jackson

Comments are closed.