MALITEL DA : Ami Kane est passée par là – Plus de 136 millions de dégâts !

31
District de Bamako : LE NOUVEAU GOUVERNEUR PRETE SERMENT
Ami Kane

Inattendue et effroyable ! L’opération bulldozer enclenchée par Madame le Gouverneur du District de Bamako vient de toucher un endroit plus connu et plus fréquenté par les citoyens. Il s’agit de l’espace de vente et de réparation de téléphone à la devanture du bâtiment qui abrite le siège du premier opérateur de téléphonie mobile au Mali, MALITEL ; un endroit communément appelé Malitel Da (la devanture de Malitel). Ce milieu très animé et très fréquenté depuis plusieurs décennies est un lieu où de nombreux jeunes se débrouillent. Vendeurs, réparateurs, guides des clients… chacun gagne dignement sa vie.

C’est ce lieu symbolique pour la ville des trois Caïmans que Madame le Gouverneur, Ami Kane, a jugé nécessaire de ravager, le mardi dernier,  vers trois heures du matin. Les bulldozers déployés pour la circonstance ont tout balayé sur leur passage en l’espace de deux heures.

Informés par les gardiens du lieu, quand des responsables du comité de gestion passaient vers 6 heures du matin, plus rien n’y restait. La ruelle ressemblait en un boulevard. Les dégâts sont énormes.

Les commis d’Ami Kane ont détruit les hangars contigus à la cour du carrefour des jeunes construits en 2015 par l’opérateur de téléphonie mobile Malitel à hauteur de 10 millions. Ils ont aussi saccagé les vitres dans lesquelles les occupants du lieu mettaient leurs téléphones et accessoires. Pour les 500 personnes recensées parmi les occupants du lieu, on avance un chiffre de 140 vitres détruites. Le prix unitaire des vitres est de 30.000 F CFA. Donc un dégât de 4 200.000 F CFA.

Pour ceux qui occupent le long du bâtiment qui abrite le siège de Malitel, c’est-à-dire ceux qui se débrouillent avec les téléphones secondes mains etc., 80 vitres, des chaises et tables bancs ont disparus. Ils ont été transportés par les malfaiteurs du jour pour une destination inconnue car ils n’ont pas été retrouvés à la mairie du district. Pour ceux-ci, le prix unitaire des vitres est estimé à 15.000 francs donc une perte de 1 200.000 F CFA (sans compter les chaises et bancs disparus).

Angle Carrefour des Jeunes / Immeuble MALITEL

Cette perte énorme aura un impact sur les caisses de la mairie de la commune III. Les occupants de Malitel paient chacun 2000 F à la mairie chaque mois. Ils sont estimés à plus de mille personnes, ceux qui sont recensés (500) et ceux qui ne l’ont pas. Cette manne financière au bénéfice de la mairie est estimée à plus de 200.000 F par mois.

Les propriétaires des charrettes en gagnent aussi aux côtés des victimes principales de cette opération.  Ils sont chargés du déplacement des vitres du grand marché (le matin) au Malitel Da chaque matin et les ramener le soir  dans la grande cour sise au grand marché servant de lieu de dépôts des vitres. Ils ont chacun  400 par mois. Donc 800.000 mille francs sur la base des mille occupants de Malitel Da.

Pour les 500 travailleurs recensés, leur chiffre d’affaires par mois est estimé à 60 millions. De même pour ceux considérés en train d’exercer dans l’informel et dont le nombre est plus élevé que celui recensé. Donc c’est une bagatelle de plus de 120 millions qui vient de recevoir ce coup fatal.

Ces chiffres cumulés sont estimés à plus de 136 400.000 F CFA.

Ce qui est écœurant dans cet exercice de destruction d’emplois par madame le gouverneur,  les responsables du comité de gestion n’ont même pas été informés qu’une telle opération visait leur lieu de travail. Cela allait les permettre de prendre les précautions nécessaires afin de minimiser les dégâts.

Que vont faire ces jeunes hommes qui se battent nuit et jour, sans aucun soutien de l’Etat, pour subvenir à leurs besoins ? Ils viennent d’être injustement frappés par une décision du Gouverneur qui a détruit des milliers d’emplois à travers la ville de Bamako sans aucune politique bien définie afin d’éviter aux victimes de prendre d’autres chemins pouvant menacer la République.

Boubacar Yalkoué

PARTAGER

31 COMMENTAIRES

  1. ceux qui defendent cette operation malhonnete sont des inconcients de la pire espece un jour ils vont tous payer inchallah dieu ne dort pas battez vous jusqu une solution soit trouver a ce probleme

  2. Il y a des magasins vides partout à Bamako ils n ont quand prendre comme location et faire leur binesse comme les autres ,à sa place je fairai parail car Bamako n est pas une poubelle

  3. Comrade Ami Kane “I love you”. You get things done in a timely manner with due respect given to all. Africa could use a million more women like you. I look forward to meeting you when I get home. You have friends here in America (Detroit, Michigan). Very much sincere, Henry author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

  4. Le taux d’alphabétisation augmente au Mali. Ce qui doit être rejouissant mais malheureusement nous avons reculé dans l’ignorance à jamais.
    Chaque nation fabrique ses brebis galeuses.

  5. Cette soi disante opération, depuis à son début, ne fait que s’attaquer au coeur de l’économie malienne. J’en veux pas à Ami Kane puisqu’elle n’est autre qu’un simple comis qui exécute les ordres.
    Nous savons tous qu’au Mali, le champ économique a du mal à s’autonomiser. Pas de grosses entreprises d’Etat, pas de tissus industriels. Résultats: L’État est la seule véritable entreprises qui embauche. A côté de ça, c’est le petit commerce qui fait vivre les Maliens.
    La fonction publique ? Le champ de l’Etat est miné par le clientélisme politique. Les jeunes (qu’ils soient diplômés ou pas) qui n’ont pas de parents dans ce milieu sont donc laissés pour contre pendant qu’on appelle d’autres à travers le monde pour leur offrir des postes juteux. En plus, ces pauvres jeunes constituent la grosse majorité de la couche de la jeunesse malienne. Leur tort, c’est d’être né dans une famille qui ne détient aucune portion du pouvoir (“fangantandenw”). Malgré tout cela, ils sont résolus à vivre leur vie avec dignité. Au lieu qu’ils soient accompagné, voilà comment leur propre Etat les récompense.
    Le pire, une bonne partie de la population lettrée soutient cet acte ignoble. Ils sont certainement sous la bonne grâce. Ou peut être c’est parce qu’ils sont bien nés?

  6. C’est bien ce que Ami Kane a fait. Il faut une tête brûlée pour diriger les maliens (80% analphabètes ayant fuis le village pour s’installer anarchiquement dans la capitale).

    IBK a besoin d’hommes à poigne comme Ami Kane, Bathyli et …..

    Bravo Mme on est derrière toi, surtout pas de recul

  7. Si quelqu’un doit payé, c’est bien Malitel. Malitel a construire des kiosques sur le domaine publique uniquement pour des raisons de Pub.

  8. Cool Mme la Gouverneure bon travail et bon courage. Tous ceux que vous avez sont formidables mais juste une goutte d’eau dans un verre 😀 😉 .

  9. Bamako marché pas capitale d’un pays. salade tomates mangues parterre motos charrettes piétons voitures emmêlé .

  10. Comrades cleanliness plus orderliness comes at a price. Unfortunately less clean plus orderly conditions possess a much greater price thus, it is best to always maintain required cleanliness plus orderliness. Best funds verifiably spent on this essential act as oppose to finding way into corrupt official pocket to spend in France partying with Whores. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

  11. Je ne sais pas combien de crédit de téléphone ce journaliste a touché pour défendre les intérêts ici au détriment de la chose publique.
    Ce désordre congénital de Bamako n’est plus tolérable dans une ville moderne. Cette mentalité de villageois dans la gestion et le management de notre capitale doit disparaitre.
    BRAVO Madame Kane, excellent travail et du courage.

    • non celui-là n’est pas journaliste. Il doit avoir reçu 1.000 fcfa comme frais de carburant d’un de ces villageois et avec l’aide à côté pour écrire cet article bidon, crois mois Tbarou

  12. Soutien à Ami Kane:
    -Qui a été touché en ayant un titre définitif d’installation?
    -Qui n’ a pas été informé des travaux de déguerpissement avant de les subir?
    -Qui viole l’espace public?
    -Qui a le droit de prendre seul à son compte ce qui est public?
    -Qui a osé porter plainte contre l’opération?
    -Qui fait quoi pour assainir la ville est ce les occupants illégaux ou Ami Kane?
    -Qui se lamente en sachant où se situe la vérité?

    Plus Allah dans son infinie miséricorde envoyer beaucoup dans d’autres Ami Kane dans chaque domaine de la vie publique….AMEN

  13. ce journaliste yalkoué ne deteint pas toutes informations sur ce dossier.
    Les occupants de ce lieu ont été informés depuis très longtemps, mais ils ont refusés de quitter en pensant qu’ils ont été oubliés par Ami KANE.
    Nul n’est au dessus de la loi, vous avez oubliés les autres victimes d’Ami KANE qui souffre depuis plusieurs mois???

  14. Bonjour Mr le journaliste, je sais que tu viens de la brousse c’est pour cela tu écris cet article. Tu ne connais pas le Bamako d’autres fois, vous les broussards mettez vous en tête que dans une grande ville (capitale) il faut de l’ordre et de l’autorité pour l’intérêt de tous.

    • Il n’y a pas de Quartier autochtone sarakolé à BKO toi même tu es broussard… Broussard et fiers tampis pour les broussards complexés

  15. Ce qui me fait plus mal au coeur c’est la réaction de ces internauts qui ne voient pas au-delà de leur bout de nez.
    Il faut qu’on fasse quelque chose pour arrêter cette femme.
    Quel est votre objectif? Créer des criminels, des bandits de grands chemins?

  16. les jeunes qui sont a la devanture de mali-tel Da sont tous diplômé madame le gouverneur a mit le feu dans une station de pétrole il faut vite créer un emploi sinon la rébellion;banditisme;vol etc augmentera

  17. Yalcouyé, en bon journaliste, vous devez savoir que cet lieu de non droit, impénétrable pour les enquêteurs, est le marché des téléphones et ordinateurs volés.

    • Pour un bon reportage il faut aussi écouter le gouvernorat du district

      Qui est le gouvernorat du district?
      Arrêtez de défendre l’indéfendable!!!!!!!!!!!

  18. B. Yalkoué, il semble que vous ne recoupez pas les informations des deux parties, c’est à dire le Gouvernorat et les soi disant victimes. Je ne suis pas sûr si Madame le Gouverneur est si méchante en tant que mère de famille. Un pays a besoin d’être gouverné sérieusement et cela manque beaucoup au Mali; si les choses en restent à ce niveau de laisser-aller, dans quelques années le Mali disparaitra sans équivoque. Il y a une insouciance à tous les niveaux des structures de ce pays. Il faut que nous aimions notre pays en refusant certains comportements et en laissant et en aidant les gouvernants dans la gestion et la mise en œuvre des bonnes actions comme celle-là.

  19. M. le journaliste pour faire ton boulot, va au gouvernorat et demande leur version. S’il y a un problème M. le journaliste tu serai complices d’un débordement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here