Les ministres de la Communication et de la défense à la presse : ‘’ Nous vous demandons de favoriser l’apaisement ‘’

13
Mr Sidiki N’fah Konaté, Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouv.

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Sididki N’Fa Konaté et le ministre de la Défense et des anciens combattants, Sadio Gassama ont organisé une rencontre avec les responsables et le personnel des radios, hier, à la Maison de la presse.

Le rôle des radios a été au centre des débats. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a invité les radios à préserver l’unité nationale, le tissu social et à éviter la purge ethnique. Il a rappelé que le Mali est une grande Nation avant d’être un Etat. C’était, pour lui, l’occasion de citer les principes de la charte de Kurukanfuga, en l’occurrence, l’article qui indique que la personne humaine est  la chose la plus sacrée. Sidiki N’Fa Konaté a recommandé la préservation de la cohésion sociale, en rappelant le rôle de sensibilisation, d’information et d’éducation de la radio. Il faut éviter, a-t-il fait remarquer, de colporter des informations de nature à enflammer les populations.

Le ministre de la Défense et des anciens combattants, Sadio Gassama, a soutenu que la Direction des informations, des relations publiques des armées (Dirpa), aurait dû jouer son rôle d’interface et donner plus d’informations. Il a démenti l’information entendue sur RFI qui faisait état d’un millier de militaires maliens déserteurs. Il a expliqué que 45 soldats maliens se sont organisés avec l’état-major nigérien,  pour se rendre au Niger. Il s’agit de ceux qui étaient postés à Anderamboucane et qui étaient face aux rebelles arrivés à bord de 20 véhicules.

Le ministre de la Défense et des anciens combattants, Mr Sadio Gassama

Certains de ces militaires en déplacement au Niger ont ensuite été ramenés par avion à Gao et les autres, en véhicule, à Mopti pour finalement être acheminés à Gao. Le ministre de la Défense et des anciens combattants, Sadio Gassama, a appelé les radios à soutenir les forces armées et l’Etat, à ne pas démoraliser les troupes et ne pas attiser la haine sociale. Il a notamment demandé d’éviter les amalgames entre ceux qui ont tiré et les personnes de peau blanche.

Baba Dembélé

 

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. si nos autorités ne donnent pas d’informations; il est normal que des chaines étrangères le fasse avec les faibles moyens dont ils disposent puisque ne se trouvant pas sur le terrain; ils sont obligés de glaner des infos auprès de sources qui ne sont pas fiables à 100%.

    Demander à nos journalistes de trier l’info qu’ils donnent à la population on appelle ça de la manipulation. On veut tous être informé de la situation exacte et même si pour ce faire les lacunes de notre administration doivent être étalés au grand jour

  2. Je savais même pas qu’il existait ce ministère de la communication! Tout ce qui arrive est de votre faute à vous et votre supérieur de Président qui ne sait même pas présider. Parce-que vous avez refusé de communiquer et d’informer le peuple et les familles des soldats de la situation réelle du Nord, on s’est retrouvé avec des frères aveuglés par la haine dû à la perte de nos soldats, qui voulaient se venger sur d’autres frères touaregs qui n’ont rien à voir avec ces lâches revenus de Lybie.On s’est retrouvé avec près de 20 000 de nos mères,soeurs,pères et frères maliens qui fuient leurs propres pays. L’Azawad s’étend sur la Mauritanie, le Mali, le Niger et l’Algérie, et ils viennent défier que le Mali. Pourquoi? Parce-qu’on a des incapables qui nous gouvernent et qui ne pensent qu’à discuter et négocier quand il fallait sortir les armes et les éliminer! c’est ce qu’a fait le Niger il y’a quelques années et eux ne négocient pas, la Mauritanie non plus et la force militaire de l’Algérie leur fait trop peur pour chercher à se soulever dans ce pays. Il y’a qu’au Mali qu’ils savent qu’on est faible dès qu’ils tirent quelques coups de feux et qu’ils peuvent ensuite s’en sortir après tous leurs crimes avec le sang de nos martyrs dans leurs mains gauches et une valises de francs cfa dans leurs mains droites! De toute façon, dans ce conflit celui qui cherchera à négocier en premier sera celui qui est acculée et qui est aux abboies, donc on le saura très vite qui dit la vérité entre notre sois-disant ministre de la communication et le ministre de la défense et ses rebelles!

  3. je ne comprend pas du tout chaque fois que les rebelles prennent une ville, nos autorites disent que nos militaires se son t retires par tactique.je pense que si sa continue comme sa ils se retireront de tombouctou gao et mopti.qu allah le tout puissant sauve notre cher Mali

  4. Sidiki n’est rien d’autre que le perroquet de koulouba . Voila des gens qui n’ont rien dans la cervelle et veulent nous donner des directives . Ce pays là est foutu depuis l’arrivée de ce general de salon au pouvoir . Nous avons longtemps dit que ce monsieur ne poura rien changer dans ce pays . Nous avons ete insulté , traité d’enemie du pays . Voila aujourd’hui le temps nous a donné raison . Ils ont continué à le flatter comme s’il etait celui qui nous a donné l’independance . Jusqu’a un certain moment lui meme se prenait comme l’homme providenciel . Il se ventait a chaque discours , faisait lui meme ses propros eloges en dehors de tous ce que ses beni oui-oui lui cassaient comme sucre sur le dos .William Shakespeare disait : ” Les hommes qui parlent le moins sont les plus vaillants ” Et lui ne faisait que parler . Maintenant qu’il faut agir , meme les femmes savent qu’elles valent mieux que ce soit disant “GENERAL”

  5. Chers compatriotes,
    La situation du Mali appelle des politiques nouvelles. Elle appelle des solutions fortes que seul un homme d’expérience, doté d’un sens aigu de l’Etat et d’une vision claire, peut porter. Elle appelle un homme qui rassure, compétent et capable d’agir. Agir efficacement et tout de suite. Car les urgences sont nombreuses.Il faut redonner un avenir à notre jeunesse. Comment accepter plus longtemps que nos jeunes aient à braver la mer ou le désert, et parfois mourir, pour fuir la mère patrie à la recherche d’un destin meilleur, ailleurs?
    Comment laisser nos jeunes, sans espoir, rejoindre les rangs d’organisations terroristes, ces marchands d’illusions, qui prospèrent sur la misère et le désœuvrement, et ruinent nos efforts de développement?Comment accepter plus longtemps que beaucoup d’entre nous travaillent durement et pourtant restent pauvres? Comment accepter plus longtemps que nos valeureux paysans, femmes et hommes, qui travaillent la terre aride à l’aide de leur daba, sans répit, puissent gagner si peu, et demeurer dans la misère?Nous devons résoudre ce paradoxe inacceptable. Cela a assez duré.Comment accepter plus longtemps la terrible inégalité devant l’accès aux soins et à la santé? Comment tolérer que des femmes meurent encore en donnant la vie, faute de soins et d’équipements sanitaires dignes de ce nom?
    Comment accepter plus longtemps que notre armée nationale puisse être humiliée et détroussée par des bandits armés dans le Nord Mali?
    Comment accepter plus longtemps le malaise de notre diaspora, parfois humiliée et livrée à elle même, avec le sentiment d’être abandonnée par la mère patrie?Comment accepter plus longtemps que des crises alimentaires puissent menacer notre population de ses effets dévastateurs, quand elles pourraient être jugulées par de l’anticipation et une meilleure gouvernance ?Comment tolérer plus longtemps que chaque année, des centaines de milliards de Francs CFA soient détournés, et que la corruption à grande échelle se soit immiscée partout dans notre société?
    Enfin, comment peut-on laisser l’insécurité fragiliser notre économie et écorner l’image de notre pays?
    Mes chers compatriotes,
    Le tableau est sombre, mais il n’est pas fatal. Des solutions existent pour concrétiser notre rêve à tous d’un Mali fort et juste. Notre pays a besoin d’une vision d’avenir et de surtout de solutions. C’est tout le sens de ma candidature et du projet que je vous propose de mettre en œuvre.

  6. C est en des moments difficiles que l on connait ses amis ,souvent en lisant certains journalistes ou encoutant cetaines radios privees maliennes on se rend compte que certains parmi eux n ont pas l amour pour leur pays .Mais comment on divulgue des aneries sur les antennes ou ecrire des conneries dans les journaux pour le seul but de surexciter une population tout en la poussant a la haine contre son president,son armee et contre ses freres touaregs (qui ont decide de rester avec nous depuis et qui n ont rien a voir avec ces bandits),vraiment je suis desole pour ces pareils jouranlistes.Le mali est pays indivisible et nous sommes derriere notre armee sea lo que sea et on defendra l integrite territoriale jusqu a la derriere goute de notre sang pour notre chere patrie le mali et gard aux politiciens qui utiseront ce conflit du nord pour faire leur campagne on a les yeux pointes sur vous

  7. Ils veulent la situation nleur arrange donc ils continuent de faire silence radio.
    C’est juste un moyen de faire capoter le processus democratique:
    Après le Ravec,Le fichier electoral nous voilà en face d’un conflit ocherstré pour qu’il y’ait report des scrutins.

    Bravo aux soldats et officers qui sont sur le terrain

  8. Mes chers ministres, on communique au jour le jour selon l’évolution de ce qui se passe dans votre pays!!! L’internet avec ses reseaux sociaux y sont pour beaucoup, il faut acceptez de voir l’évolution de la technologie et recruter des jeunes très doués dans ça pour faire face à la communiquation de ces bandits!! Votre message ok, mais sortez de vos bureaux pour y faire face sinon les journaux continueront à dire des choses pour mieux se vendre!!! 🙁 🙁

  9. Nous vous demandons juste de liberer Anderamboucane er Menaka. c’est tout ce qu’on vous demande sinon il est clair que RFI avec la France soutiennent les rebelles et font tout pour demoraliser nos troupes au front….Mais le peuple malien soutient sans faille son armée et les dignes fils de son pays!

  10. Arretez de vous moquer du peuple.Ou est ce que vous etiez aux heures fraiches des attaques perpetuees par ces laches de rebelles?S`ils vous plait arretez cette comedie et effacez vous car l`heure n`est plus aux discours ou aux propos politiques.On ne demande rien que de donner les moyens et le feveur a nos braves soldats pour defendre l`integrite du territoire.Donnez les munitions et les armes necessaires pour qu`ils se battent.Rien ne sert a jouer au pompiers.Une honte quand on voit des generaux qui ont perdu le langage des armes au profit du politique et qui se font des donneurs de lecons…quelle deception.!

  11. Si l’on s’en tient à Krukanfouga TOUS CEUX QUI ONT TUES NOS SOLDATS DE L’ARMEE REGULIERE MERITENT LA MORT ET NE DOIVENT EN AUCUN CAS ÊTRE INTEGRES APRES!Donc “oui” à la négociation mais avec seulement ceux qui n’ont pas encore commis de tuerie au sein de nos rangs!Et la guerre totale contre ceux qui ont massacré nos militaires. 😈

  12. Je penses que le le temps n’est vraiment pas aproprie pour des discours vides et incoherents. Tout ce qu’on demande a ATT et a son gouvernement est de traquer ces criminels qui ont commis assez d’atrocites dans notre pays, trop c’est trop, on a une armee pour securiser le pays, utilisez la avec le maximum de force possible pour en finir avec cette crise une fois pour toute.
    On en a assez des negotiations qui ont ete violees a mainte reprise, a-ton vraiment besoin de dire a ATT que negocier n’a plus de sens?
    Des innocents Touaregs ont ete attaques a BKO parceque le gouvernement ATT a mal gere cette crise pendant pres de dix annees au cours desquels des bandits Touaregs on vole, enleve et tue dans une impunite totale, les evenemens recents du nord ont en fait ete la goutte d’eau qui a fait deborder la vase, le peuple en a marre de cette situation d’insecurite continuelle.
    Si ATT avait gere cette crise des le debut comme il le fallait, les bandits seraient elimines il ya longtemps, les paisibles citoyens Touaregs n’auraient pas ete confondu avec ceux qui comettent ces crimes horribles aujourdhui, et on ne serait pas entrain de parler d’amalgame.

  13. Au lieu de vous inquieter des amalgames et autres sujets dont vous avez en rien contribuer vous ferez mieux de faire votre travail et defendre le Mali. Les maliens n ont pas entendu les fossoyeurs de nation que vous etes pour apprendre a vivre ensemble. Si ca ne tenait qu a ces predateurs, le Mali aurait ete enterre depuis tres longtemps. Vous n avez aucune integrite morale ou professionnelle pour vous transformer en donneurs de lesson, et cela s applique a tout les membres du gouvernement et presque tout les acteurs politiques. Vous avez demissionne depuis que vous aviez opte de travailler pour un incompetent notoire sans aucune contestation. Vous ne representez en rien le Mali profond qui malgre l extreme pauvrete materielle et l abandon par l etat depuis des decennies restent une nation fiere de son histoire, ses traditions et saura y puiser les ressources necessaires a sa releve. Ayez la decence de la fermer, de garder les derniers symboles regaliens en lieu sure jusqu a l arrivee de l homme providentiel qui nous sortira de ce bourbier. 👿

Comments are closed.