Mobilisation citoyenne pour les élections de 2012 : Le Haut conseil islamique en campagne dans les mosquées

0

Décidé à jouer un rôle prépondérant dans la vie de la nation, le Haut conseil islamique ne veut pas demeurer en marge des prochaines échéances électorales.  Après avoir accédé à la présidence de la CENI par l’intermédiaire de son secrétaire général le Dr Mamadou  Diamoutani, le président Mohamoud Dicko et ses camarades veulent jouer leur partition dans la mobilisation des populations pour les scrutins de 2012. C’est pourquoi, depuis le mardi dernier, le HCI a lancé dans les mosquées de Bamako et de l’intérieur, une initiative salutaire qui, espère le président Dicko, va permettre de booster le taux de participation aux prochaines élections.

Plus que jamais, le Haut conseil islamique sera au cœur de la vie publique. Un privilège obtenu grâce à la mobilisation exceptionnelle réussie en Août 2009 par l’institution dirigée par l’imam  Mohamoud Dicko et d’autres leaders religieux contre le vote d’un nouveau code de la famille et des personnes dont des articles ont été jugés par eux contraires aux principes de l’islam. Non seulement on a repris ledit texte, mais  ils ont été surtout impliqués de bout à bout dans l’élaboration d’un texte consensuel et accepté par toutes les composantes de la société. Un succès qui en a logiquement appelé à d’autres puisque le représentant du Haut conseil islamique en la personne du Dr Mamadou Diamoutani a facilement été porté à la tête de la Commission électorale nationale indépendante en vue des élections générales de l’année prochaine.

Une estime, disons un défi que les leaders de l’islam veulent relever avec brio. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils multiplient les initiatives dans la formation et l’information de la communauté musulmane, appelée à jouer un rôle déterminant dans le choix des futurs dirigeants du pays (président de la République et députés). C’est pourquoi, le HCI a décidé de sonner l’appel de ses militants, disons des musulmans. Depuis le mardi dernier, une campagne de sensibilisation a été lancée dans les lieux de culte musulman, précisément dans les mosquées où des communiqués suivis d’explications sont passés à l’intention des fidèles pour inciter à s’inscrire massivement  sur les listes électorales, dont la révision est en cours jusqu’à la fin de l’année.  Un message relayé avant et après chaque prière dans les mosquées du pays.

Joint au téléphone, le président du Haut conseil islamique, Mohamoud Dicko, a expliqué que cette initiative vise à « mobiliser les populations pour les élections générales de  2012 très importantes pour notre pays, donc à booster le taux de participation ».  Cette  démarche si elle réussit renforcera sans nul doute la crédibilité des leaders musulmans et confirmera leur statut de faiseurs de roi en 2012. On n’en est pas d’abord là pour l’instant, tout comme bien malin est celui qui dira pour quel  candidat roulera le HCI dont les principaux responsables font désormais l’objet d’une cour assidue des principaux candidats à la présidentielle d’avril prochain.

Abdoulaye Diakité

 

PARTAGER