Présidence de la ligue de Bamako : Sékou Diogo Kéita conteste la réélection de Boubacar M. Traoré

0

Le Dimanche 24 juillet 2011, a eu lieu dans la salle de conférence de l’Ecole nationale de la police, l’assemblée générale élective de la ligue du District de football de Bamako. Boubacar Monzon Traoré (candidat à sa propre succession) et Sékou Diogo Kéita, convoitaient tous deux le fauteuil du président. Boubacar Monzon Traoré a été réélu pour un mandant de quatre ans.

 Mais le Camp de Sékou Diogo Kéita est farouchement opposé à cette reconduction du président sortant à la tête de la ligue. Dans le communiqué de presse déposé à notre rédaction, Sékou Diogo Kéita et alliés soulignent que la présente élection s’est déroulée dans des conditions très irrégulières, en violation flagrante des textes. Pourquoi ? Parce qu’il y a eu selon eux, l’annulation de la liste du District V conduite par son président.

 En plus, il y a eu le refus d’accepter un changement dans la salle du District II décidé suite à une réunion dudit District régulièrement convoquée. Selon Sékou Diogo Kéita et alliés, il y a eu une correspondance signée par le président du District prétextant qu’elle est hors délai, alors qu’il a été accordé au même moment au Djoliba un changement sur une liste qui était pourtant hors délai: changement portant sur le nom du porteur de voix.

Ce fut la même chose, indiquent-ils, pour le Stade Malien de Bamako dont la liste a été aussi déposée après le délai fixé par la ligue, mais elle a été quand même acceptée. Vu tout ce qui précède, ils se posent un certain nombre de questions. A partir de quel support statutaire ou réglementaire la ligue s’est-elle servie pour fixer ce délai de dépôt de liste ? Existe-t-il une date butoir pour le dépôt de la liste des délégués ? Pourquoi avoir accepté les listes du Djoliba, du Stade malien de Bamako et de l’Association sportive de Korofina (Asko), et non celle du District II pour une question de délai de dépôt ? Le communiqué mentionne qu’au regard de ce comportement, il y a eu un usage abusif de prérogatives dont le président du bureau sortant de la ligue s’est arrogé, malgré l’appel à l’ordre lancé par le délégué fédéral Me Djibril Kane.

 ‘’ En conséquence, poursuit le communiqué de presse, pour manquement à l’éthique et à l’équité sportives nous ne saurons reconnaître le Comité exécutif issu de cette assemblée générale élective et nous userons de tous les moyens légaux pour faire prévaloir les textes en saisissant la commission recours de la Fédération malienne de football, voire les instances supérieures du football international. ‘’ Par rapport à cette contestation du camp de Sékou Diogo Kéita, nous avons tenté de rencontrer le nouveau président, Boubacar Monzon Traoré pour avoir sa version des faits, mais nous n’avons pas eu de réponses à nos appels et messages envoyés.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER