Armée malienne : Le Général de Division M’Bemba Moussa Kéita a accueilli les 420 déserteurs

3
Le ex-Chef d’Etat-major Général des Armés, le General de Division M’Bemba Moussa Kéita

Les déserteurs de l’armée malienne  ont été rencontrés par le chef d’état-major, Général de Division M’Bemba Moussa Kéita, le lundi 11 février 2019 à l’école nationale de la gendarmerie de Faladiè. Ces ex-membres des FAMA ont désormais rejoint les rangs de l’armée malienne dans le cadre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Ils reviennent avec leur grade et leur ancienneté. Leur prise en charge commencera à partir du mois de janvier.

 

Les officiers, sous-officiers, bref  les militaires qui avaient déserté les rangs de l’armée malienne regagneront désormais les rangs des FAMA après un recyclage. Ces 420 déserteurs sont repartis entre différents camps au Mali. Les officiers se trouvent à l’école de la gendarmerie, les sous-officiers au camp de Markala et les militaires du rang à Ségéla. À son nom, au nom du ministre de la Défense et des anciens Combattants ainsi qu’au nom du chef suprême des armées, le général Kéita souhaite aux ex-déserteurs la bienvenue dans les rangs de l’armée malienne. Le général a profité de cette occasion pour formuler des conseils à leur adresse. Aux officiers de rassurer que la confiance qui leur est octroyée ne sera nullement entachée.

Le général Kéita félicitera la présence physique de 420 déserteurs sur un millier. Cela, tous les grades confondus. Le général Mbemba se réjouit de ce retour qui constitue à ses yeux une manifestation de volonté de concrétisation du volet défense et sécurité de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Dans cette euphorie, le général de division a instruit la mise en place de mesures idoines pour l’accueil de ces hommes.

Toutefois, il s’est donné le devoir de leur rappeler les principes de discipline et de loyauté qui constituent des valeurs intrinsèques à toute armée républicaine. En ce qui concerne leur prise en charge, rassure le général Keita, cela commencera à partir du mois de janvier 2019.

Les grades étant importants dans tous les services, notamment au sein de l’armée, il a rappelé  l’adoption de mesures réglementaires et légales dans ce sens. À ses dires, chacun reviendra avec son grade et son ancienneté. En fin, il les a invités à mettre la raison au-devant dans la résolution de tous les problèmes.

Fousseni TOGOLA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. il faut prendre des dispositions dès maintenant car au Mali , on voit que les autorités se fichent de tout à part leur poche.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here