Barkhane : Actualité des opérations

1

1-Niger

Au Niger, la Force Barkhane poursuit ses opérations aux côtés des Forces armées nigériennes (FAN). Le GTD-3 Salamandre a ainsi opéré avec la 114e Compagnie spéciale d’intervention (CSI) des FAN dans le secteur de Chinagodrar pour y faciliter l’installation à terme d’un poste militaire de reconnaissance (PMR).

Cette action synchronisée avec les opérations menées par la TF Takuba, dans la région d’Andéramboukane (Mali), du 9 au 14 janvier, par le Task group (TG) 2 franco-tchèque et l’ULRI 6, ont permis de harceler les GAT le long de la frontière malo-nigérienne pour également créer les conditions favorables à la réimplantation des FAMa sur le PMR d’Andéramboukane.

2-Mali

Du 15 au 18 janvier, l’ULRI3, appuyée par TG 1 franco-estonien de la TF Takuba, a-t-elle aussi conduit à une action de neutralisation dans la région d’In Délimane.

Des opérations au profit des FAMa sont en cours dans le Gourma malien pour faciliter la relève d’un poste FAMa à la frontière malo-burkinabè, à Boulikessi, et à conduire des actions de Partenariat militaire opérationnel (PMO) au profit du partenaire malien.

Dans ce cadre, le GTD-2 Auvergne et les FAMa de la garnison de Boulikessi ont mené le 19 janvier des entraînements ayant trait à la lutte contre les IED, au secourisme de combat, l’escorte de convoi ainsi qu’au guidage aérien.

Toutes ces opérations conjointes dans la région des Trois frontières ont pour objectif de permettre aux partenaires régionaux de consolider leurs positions et de s’y réinstaller, et ainsi, avec notre appui, de protéger la population.

Du 29 décembre au 18 janvier, la Force Barkhane a mené une opération d’ampleur de part et d’autre de la frontière malo-nigérienne, poursuivant sa mission de réassurance des forces locales partenaires.

En lien avec la Task force Takuba et l’ULRI 6, une unité de la Force Barkhane a mené un raid pour surprendre les réseaux de guetteurs et bousculer l’ennemi dans ses zones de refuges et de caches logistiques.

Le GTD1 Korrigan s’est déployé, avec les Griffon, pour procéder à la reconnaissance de la zone d’opération. Dans ce cadre, l’emploi du Système d’information et du combat SCORPION (SICS) a permis de suivre avec précision l’évolution de la situation tactique.

Ces opérations de partenariat de combat et de réassurance, conduites simultanément et conjointement, ont permis la saisie de nombreux matériels logistiques et des armements des GAT.

TF Takuba : pleine capacité opérationnelle de la MEDEVAC italienne

L’équipe d’évacuation médicale (MEDEVAC) franco-italienne, incluant l’Air médical évacuation team (AMET) française, est pleinement opérationnelle depuis le 15 janvier 2022. L’atteinte de ce statut de Full operational capability (FOC) permet à la TF de disposer d’une capacité d’évacuation médicale autonome permanente dans la partie Est de sa zone d’opérations, dans les Trois frontières.

La France, nation-cadre de la TF Takuba, a pu compter sur l’apport de trois binômes d’hélicoptères italiens – 3 CH-47F Chinook et 3 AH-129 Mangusta – dont les équipes de maintenance assurent la disponibilité permanente d’au moins un binôme. Ceux-ci sont en mesure de décoller avec l’AMET à bord, en quelques minutes, de jour comme de nuit, en cas d’évacuation.

Depuis son lancement, le Task Group (TG) a réalisé près de 200 heures de vol et quatre évacuations médicales entre Ménaka et Gao. Parmi celles-ci, une évacuation dite de l’avant, c’est-à-dire directement sur le terrain, a été réalisée en début d’année 2022 au profit du partenaire malien.

TF Takuba : arrivée des Danois

Cette semaine a été marquée par l’arrivée au sein de la TF Takuba, à Ménaka, du contingent danois composé d’une centaine de militaires.

Dans ce cadre, le 17 janvier, le module de chirurgie de contrôle des dommages (Damage control surgery (DCS) module) danois a atteint sa pleine capacité opérationnelle.

Les Danois vont armer un nouveau Task Group à Ménaka dont la pleine capacité opérationnelle devrait avoir lieu prochainement.

Dans un avenir proche, ce seront les contingents roumains et hongrois qui viendront renforcer le dispositif européen de la TF Takuba.

Burkina Faso : explosion EEI

Le 18 janvier 2022, au cours d’une mission de reconnaissance à Ouahigouya, au Burkina Faso, dans le cadre d’une opération conjointe avec les Forces armées du Burkina Faso (FABF) de lutte contre les groupes armés terroristes, un véhicule militaire français de la Force Barkhane a été touché par l’explosion d’un engin explosif improvisé (EEI). Quatre militaires ont été blessés, dont un très gravement. Ils ont été évacués vers le rôle 2 de Gao avant d’être rapatriés en France.

CCOM/Barkhane

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. La Minusma a demandé au Mali si elle pouvait faire venir 1000 soldats supplémentaires
    Il faut faire comme la Minusma..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here