FAMAS : L’accent sur les équipements

5

Plusieurs moyens roulants et aériens sont annoncés pour les FAMas.

 

L’heure est au rééquipement des Forces armées et de Sécurité (FAMa) en moyens offensifs. Les matériels roulants et aériens (fusils, munitions, avions, drones, véhicules) sont à ce jour la priorité du ministère de la Défense et des Anciens Combattants (Mdac). C’est dans ce processus que l’achat du 4e hélicoptère MI 35, qui  était prévu pour bientôt, est désormais une réalité. La facture déjà soldée, l’hélicoptère est attendu d’ici fin décembre 2020. Sous IBK, 3 de ces avions avaient été achetés chez un fabricant russe. Ce dernier lot, dont le paiement était très en retard, vient d’être débloqué.

Toujours au chapitre de nouvelles acquisitions de matériels, le Mdac s’est engagé dans l’achat d’un 2e avion de transport Casa des troupes. Celui-ci sert en même temps de moyens de déplacement pour les personnalités au nord du pays, des zones à accès difficile et même dans la sous-région. D’un coût d’environ 25 milliards de F CFA, le contrat est déjà signé. En plus, plusieurs drones sont dans les nouveaux contrats signés.

Selon nos sources, l’annulation des contrats à coûts mirobolants comme les gilets pare-balle, chaussettes, tenues, etc. qui ont fait l’objet de surfacturation et d’autres matériels, a permis l’élaboration de ces nouveaux contrats et la finalisation de l’achat du MI 35. Le contrat pour les matériels roulants (véhicules de transports de troupe et de combat, citerne et camions) a été renvoyé en début 2021.

La rénovation des camps militaires ainsi que la dotation d’autres en logements construits en matériaux adéquats (préfabriqués) est aussi en cours. Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel-major Sadio Camara a jugé utile d’abandonner les camps de fortune au profit des structures adéquates. Une détermination qui vise à rehausser le moral des troupes et encourager les partenaires internationaux à faire confiance en la hiérarchie militaire dans la lutte contre les terroristes. Comme on le dit dans notre sagesse populaire, “la meilleure aide ne vient que de soi-même » ou “aides-toi, le ciel t’aidera”.

Abdrahamane Dicko

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. L accent doit être mis sur la production locale
    Munitions
    Gilet par balles
    Casques
    Pièces de rechanges
    Tenues

    En effet cessons d être des consommateurs en donnant des emplois aux autres.
    Créer de la richesse loca!e pour fournir des emplois a notre jeunesse tente par le terrorisme.

    IL FAUT ASSÉCHER LE VIVER DE RECRUTEMENT DU GSIM ET DE L EIGS

  2. Il faut acheter massivement des machines outils et des robots pour fabriquer certains équipements en commençant par développer massivement les Ateliers Centraux de Markala en faisant venir des ingénieurs et techniciens Russes Chinois et Turque comme l’a déjà fait l Iran et la Turquie et qui aujourd’hui fabriquent des drones localement et en vendent .
    Avec la France on aura que des compétences en littérature française .ce qui est que de la masturbation intellectuelle

    Soyons intelligent !!!!!!!

  3. Il faut adopter une stratégie avant d acheter les équipements!!!!!!

    Avant d acheter quoi que ce soit il faut réfléchir!!!!!!!

    I! Faut d abord faire l e point sur les ressources financières disponible.
    Pour cela définir les objectifs prioritaires
    Ensuite dernier les différentes étapes a franchir
    Faire le point sur les ressources nécessaires pour franchir les différentes étapes
    Faire l audit des ressources matérielles et humaines disponible
    Cela permettra de faire ressortir les besoins matériels’et humains a acquérir
    Faire une liste des moyens matériels et humains prioritaires a acquérir
    Ensuite qce budget doit être proposé par le gouvernement puis adopté et validé par le CNT qui ne est pas encore mis en place.
    Ce n est qu’après cela que l on pourra lancer les commandes ou les modifiés

  4. Ils vont fuir et laisser ces matériels entre les mains de l’ennemi et finir se cloitrer dans les bureaux climatisés, pauvre Mali, le problème est que nous n’avons pas une armée de conviction mais dynastique , Assimi papa militaire, 4 frères de sang militaires où allons nous ?

  5. On le sait les militaires ont toujours été bien équipés par IBK. c’est à quand la reconquête de Kidal. Avec assoiffés de pouvoir, cette bande d’officiers peureux n’iront nulle part, ils vont se contenter d’occuper tous les poste de ministères.

Répondre à Abdoulaye Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here