Fin de l’opération Barkhane au Sahel : Takuba sera-t-il à la hauteur des attentes des pays sahéliens ?

1

Jeudi dernier, à la surprise générale, Emmanuel Macron a annoncé au cours d’une conférence de presse, la fin de l’opération Barkhane au Sahel, à la veille du sommet de l’Organisation pour le Traité de l’Atlantique Nord (Otan).

Venue à suite la de l’opération Serval qui a permis au Mali de reconquérir  les 2/3 de son territoire, l’opération Barkhane, dont la mission principale était de mener une lutte implacable contre le terrorisme, arrive à son terme. Elle reste l’opération extérieure la plus coûteuse en ressources humaines et financières à la France.

Jeudi dernier, beaucoup d’observateurs ont été surpris de l’annonce de Macron. Mais pour les spécialistes des questions sécuritaires au Sahel, cette décision était déjà sur la table de l’Elysée depuis le sommet de Pau en janvier 2020 et tout dernièrement avant le sommet de N’Djamena où Macron a voulu réduire les effectifs de Barkhane avant de se rétracter.

Officiellement, c’est la fin de Barkhane,  mais pas la fin des opérations militaires françaises au Sahel. Pour donner plus d’efficacité, la France va intégrer la force Takuba avec une forte composante française, africaine, européenne et internationale.

Mais quand on fait une analyse  succincte malgré les quelques succès militaires remportés dans la lutte contre le terrorisme en huit ans de présence, l’Armée  française s’est retrouvée dans un bourbier comme ce fut le cas des Américains en Afghanistan. Le Sahel est plongé inexorablement dans les mains des groupes djihadistes. Face à cette situation, elle était obligée de changer de stratégie, analyse un expert. Il ajoute : « nous avons constaté qu’en huit ans de présence, 57 militaires français ont trouvé la mort ».

En lançant « Takuba », la France doit tirer les erreurs du passé et définir une stratégie militaire qui correspond aux attentes des pays sahéliens pour mener une lutte conjointe contre le terrorisme. Macron et ses homologues sahéliens doivent songer à réunir plus de ressources pour mettre sur pied le G5-Sahel car la France ne pourrait y rester définitivement.

Ousmane Mahamane 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. IL NOUS EST DIT QUE DJON-KOUNDA, LE FILS DE LARBIN, LARBIN CONGÉNITAL, A FAIT APPEL Á SERVAL, UN APPUI AÉRIEN.

    SERVAL S’EST MÉTAMORPHOSÉ EN BARKHANE, APPUI TERRESTRE.

    OK, JUSQU’ ICI SERVAL ET BARKHANE CONCERNAIENT UNIQUEMENT LA FRANCE, L’ ARMÉE FRANÇAISE.

    MAIS TAKUBA EST ANNONCÉ COMME UNE ARMÉE DE L’ UE, UNE HORDE DE PAYS SANS AUCUN LIEN AVEC LE MALI.

    JURIDIQUEMENT TAKUBA EST ILLÉGAL ET ILLÉGITIME, PAR SA NATURE.
    ASSIMI ET CHOGUEL SONT AVERTIS.

    TAKUBA NE RENTRE PAS AUCUNEMENT DANS LE CADRE DU BILATÉRAL, COMME LE FURENT SERVAL ET BARKHANE.

    TAKUBA DOIT ÊTRE DÉBATTU ET ÊTRE SOUMIS Á LA DÉCISION POPULAIRE.

    Malcolm X nous a prévenus :
    « Le pire ennemi que le Nègre a est cet homme blanc qui court ici, bave à la bouche, en professant aimer les Nègres et en se disant libéral, et c’est en suivant ces libéraux blancs que les problèmes des Nègres se sont perpétués. Si le Nègre n’était pas pris, piégé ou trompé par le libéral blanc, alors les Nègres se rassembleraient et résoudraient leurs propres problèmes. Je ne cite ces éléments que pour vous montrer qu’en Amérique, l’histoire du blanc libéral n’a été qu’une série de tromperies destinées à faire croire aux Nègres que le blanc libéral allait résoudre nos problèmes. Nos problèmes ne seront jamais résolus par l’homme blanc ».

    CECI DOIT ÊTRE APPRIS DANS NOS ÉCOLES.

    NOUS ALLONS VIDER LE LONG RANG DES RÉSERVISTES FRANCAFRICAINS TRAITRES CONGÉNITAUX….

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!
    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

    PS:
    1- “Si la guerre est horrible, la servitude est pire.”

    2- “Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre.”

    3- Comme l’a dit Poutine, c’est á lui d’envoyer des terroristes á Dieu et c’est ensuite á Dieu de décider ce qu’il doit en faire.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here