Fin de stage de l’Afrique francophone à l’EMP : 25 policiers et gendarmes prêts à être déployés pour le maintien de la paix

0

L’école de maintien de la paix de Bamako (EMP) dirigée par le général Moussa Sinko Coulibaly,  veint d’être confortée dans sa mission de formation des cadres africains pour les opérations de maintien de la paix dans l’espace CEDEAO et dans le monde. C’est dans ce cadre que cette structure a obtenu de la République fédérale d’Allemagne le financement d’un stage de formation qui s’est déroulé dans ses locaux du 17 novembre au 5 décembre dernier. Ce stage a regroupé 25 participants policiers et gendarmes tous venus de l’Afrique Francophone.

Durant trois semaines, 25 participants (policiers et gendarmes) venus des différents pays de l’Afrique francophone ont suivi une formation de haut niveau dispensée par des éminents instructeurs de l’EMP sur les opérations de maintien de la paix. Ils sont venus notamment du Bénin,  le Burkina-Faso,  la Côté d’Ivoire, le Sénégal,  le Niger, Madagascar, le Togo et du Mali afin d’être prépare pour le déploiement dans l’espace CEDEAO où dans le monde entier pour le maintien de la paix. Les participants de ce stage de formation de haut niveau pour le maintien de la paix ont été outillés sur l’introduction des Nations Unies et l’Union africaine et des activités de base de la police sur les lieux des opérations. Les stagiaires ont aussi été outillés sur le code de conduite des policiers et gendarmes des Nations Unies sur les lieux des opérations de maintien de la paix.

La réforme du secteur de la sécurité, des mesures de protection, la navigation terrestre et la communication radio et d’outils de communication ont également été enseignés au cours de ce stage de haut niveau. C’est sous l’œil vigilant du général de brigade Moussa Sinko Coulibaly  que ce stage de formation des policiers et gendarmes a été conduit avec abnégation et professionnalisme.

Les participants ont été suffisamment outillés pour mieux servir l’humanité dans le rétablissement, la construction et la consolidation de la paix et de la sécurité internationale partout où le besoin se fera sentir. Aujourd’hui, les 25 participants, policiers et gendarmes sont prêts à être déployés dans l’espace CEDEAO et partout dans le monde.

Cléophas TYENOU

Commentaires via Facebook :

PARTAGER