Formations et appuis aux forces de défenses maliennes : La question au centre d’une rencontre entre le ministre de la Défense Tiéman Hubert Coulibaly et le chef du comité militaire de l’UE

0

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, a reçu, ce samedi, le Général d’armée Mikhail KOSTARAKOS, chef du comité militaire de l’Union Européenne.  Qui a effectué le déplacement au Mali à la tête d’une importante délégation composée du Vice-amiral Charles Edouard de Coriolis, le Contre-amiral Odd WERIN, le Colonel Jerker Sundström, le lieutenant colonel Nicolas DURAND et le Commandant major Georgios KALOGERAS.

Avec le ministre de la Défense, les échanges ont porté sur le soutien que l’Union Européenne apporte au Mali dans le cadre de la gestion de la crise sécuritaire. «L’objectif de ma visite au Mali, c’est pour confirmer le soutien de l’Union Européenne à l’Etat malien et aux forces armées maliennes, dans le cadre de leur montée en puissance, et pour faire en sorte qu’elles puissent assurer la mission de défense qui est attendue d’elles», déclaré le Général KOSTARAKOS. L’officier (de nationalité grecque), a donné des ’assurances quant au maintien de cet appui jusqu’à ce que les forces de défense maliennes atteignent les capacités opérationnelles leur permettant de prendre le relai.

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, a magnifié la qualité de l’assistance que la communauté internationale apporte aux forces de défense maliennes, en termes de formations et d’appuis multiformes. Pour le ministre Coulibaly, cet appui a commencé à produire des résultats, avec la qualité de la réaction dont les Fama font, de plus en plus, montre face aux terroristes. Le ministre Tiéman s’est également préoccupé de la situation des forces de la MINUSMA, qui enregistrent de fréquentes pertes, alors qu’elles ne sont pas dans les conditions leur permettant de se défendre. S’adressant au Général Mikhail, le ministre Coulibaly a demandé «s’il n’est pas possible que le Conseil de Sécurité dote la MINUSMA d’un nouveau mandat chapitre 7, lequel autorise aux forces onusiennes de faire usage de la force pour se défendre lorsqu’elles sont agressées…».

«Cette visite, au Mali, du chef du comité militaire, fait suite aux multiples démarches que le chef du département multiplie auprès des partenaires pour aider au relèvement de notre outil de défense», nous a confié une source sécuritaire en marge de la cérémonie. Pour notre interlocuteur, c’est à travers de telles visites sur le terrain et le contact avec les hommes, que nos partenaires peuvent apprécier les réels besoins de  l’armée malienne.

Papa Sow /Maliweb.net

PARTAGER