Forum de la presse : le ministre Salif Traoré au rendez-vous

0
Reforme du secteur de la sécurité : Le langage de vérité du ministre Salif Traoré
Le ministre de la Sécurité, le General Salif Traoré

Le ministre de la Sécurité intérieure et  de la Protection civile, Colonel-major Salif Traoré, était face à la presse dans le cadre du Forum de la presse à la Maison de la presse, le vendredi 4 décembre 2015.

Avant de commencer, Seydou Baba Traoré de l’Ortm, qui dirigeait les débats, a pris soin de présenter le thème de cette édition du Forum à ses confrères présents dans la salle : «L’insécurité et le grand banditisme au Mali».

Dans son intervention, le  ministre a tenu à féliciter les forces de sécurité pour leur efficacité dans l’attaque terroriste contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako. En ce qui concerne les enquêtes portant sur cette attaque, il a rassuré qu’elles avancent bien car les enquêteurs de la police scientifique malienne, épaulés par leurs collègues français, américains, belges, canadiens et d’autres pays de la sous- région, sont à pied d’œuvre pour démanteler ce réseau de terroristes.

Par ailleurs, le Colonel-major Salif Traoré a affirmé qu’il est extrêmement difficile de maîtriser les terroristes, «mais on peut les dissuader en déjouant leur dispositif d’attaque. La complexité, c’est que les terroristes viennent pour se faire tuer en tuant d’autres personnes au nom de la religion musulmane. Or, aucune religion n’ordonne de tuer ses semblables», estime-t-il.

Question : Pourquoi le ministre ne revoit pas le système de  sécurité  dans les hôtels et ses abords immédiats ? Il répond en disant que dès le lendemain de l’attentat de Radisson, il a fait réunir tous les Commissaires de police et Commandants de Brigade pour réfléchir ensemble. Mais il a précisé que les hôtels ne sont pas les seules cibles des terroristes qui ont d’ailleurs plusieurs stratégies d’attaque.

Pour le grand banditisme dans nos villes, le ministre a laissé entendre  que sans l’aide de la population pour débusquer les bandits, il ne serait pas du tout facile que les agents de sécurité parviennent à mettre le grappin sur eux. Il déplore également le manque de logistique et du personnel pour la sécurité des personnes et de leurs biens. Il a aussi déploré le dérapage de certains agents de la sécurité pour d’autres fins personnelles.

Le Colonel-major Salif Traoré a aussi indiqué que le gouvernement va bientôt engager un certain nombre de réformes au sein de la grande muette afin que le recrutement soit à hauteur de souhait et que la formation soit de qualité pour faire face aux nombreux défis sécuritaires.

Ousmane DIAKITE/Stagiaire 

PARTAGER