Général Daoud Aly Mohammedine : Une promotion bien méritée

0

Parmi les officiers supérieurs promus au grade de Général de brigade lors du Conseil des ministres du 19 janvier 2022, figure le ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Officier de terrain très pragmatique, Daoud Aly Mohammedine est un véritable meneur d’hommes qui a laissé ses traces partout où il a servi sous le drapeau.

Natif de Tessalit, le Général de brigade Daoud Aly Mohammedine est un officier d’infanterie. Issu du Prytanée militaire de Kati, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a fréquenté l’école militaire interarmes (EMIA) de Koulikoro. Nommé sous-lieutenant le 1er octobre 1995 et lieutenant en 1997, il a séjourné dans plusieurs centres de formation. En 1998, on retrouve ses traces à l’Application Infanterie (Forces spéciales) en Chine. A l’Académie de Police de Caire en Egypte, le capitaine Daoud a effectué en 2001 un stage sur la Protection VIP et antiterrorisme.

Deux ans après, il fréquente l’école d’Application de l’Infanterie de Montpellier en France et l’Institut des Hautes Etudes de Défense nationale (IHEDN) de Paris. Daoud Aly Mohammedine revient en 2005 pour étudier à l’école d’Etat-major de Compiègne en France où il est de la 114ème promotion. Promu chef de bataillon, le 1er octobre 2006 puis lieutenant-colonel le 1er avril 2010, il s’envole en 2011 pour l’Ecole de guerre de Paris où il est membre de la 19ème promotion, laquelle porte le nom de Maréchal Alphonse Pierre Juin. En 2019, il effectue un stage sur la collecte et l’analyse du renseignement à l’Ecole du Renseignement et de la Sécurité à Bruxelles, en Belgique.

De 1995 à 2000, il a été respectivement adjoint au commandant de Compagnie de la 412ème CIM de Kayes, instructeur aux BA-1 et BA-2 à l’Infanterie de Koulikoro, commandant de compagnie de la 313ème CSK-Koulikoro et instructeur permanent à l’EMIA. En 2000, il hérite des charges d’aide de camp adjoint du Président de la République. L’ancien élève du Prytanée militaire de Kati gagne quelques galons et devient de 2004 à 2011 l’aide de camp du Président de la République.

Un homme qui séduit par ses qualités humaines et professionnelles

De retour au pays après l’Ecole de guerre de Paris, il prend en 2012 les commandes de l’Ecole militaire interarmes (EMIA) de Koulikoro. De 2013 à 2015, il est commandant de l’Ecole d’Etat-major nationale de Koulikoro. Entre-temps, il accède en 2014 au grade de Colonel. A partir de 2015, Daoud Aly Mohammedine renoue avec le terrain. Jusqu’en 2018, il est commandant de la 6ème région militaire du Mali à Mopti. A ce titre, il dirige les opérations militaires de la Zone de Défense n°6. Officier de terrain et habitué des zones difficiles, il commande le Secteur 4 de l’opération Maliba (2015-2016), le Secteur 4 de l’opération Dambe (2017-2018), l’opération Seno (2015-2018). En 2016 et 2017, il a sous son autorité deux opérations tripartites (Mali-Burkina Faso et Force Barkhane) GABI et PANGA.

En 2018, le Colonel-major Daoud Aly Mohammedine quitte Mopti pour prendre le commandement de la 3ème région militaire à Kati. Il est nommé Directeur général du Service National des Jeunes (SNJ). A la faveur des événements du 18 août 2020, il hérite des charges de Chef d’état-major général adjoint des Armées. Le 11 juin 2021, il est nommé Ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Très rapidement, il a imprimé sa marque au secteur de la sécurité grâce à sa vision et à son sens élevé de responsabilité dans le management des hommes. Il a considérablement contribué à l’amélioration des conditions de vie et de travail des forces de sécurité.

Chevalier de l’Ordre national du Mali, le général Daoud est récipiendaire de la médaille de la Croix de la Valeur militaire, de la médaille du Mérite militaire et de plusieurs médailles commémoratives de campagne. Il a eu aussi la médaille d’Or de la Défense nationale française, la médaille PSDC de l’Union Européenne (EUTM-Mali) et la médaille commémorative de la Force conjointe du G5 Sahel. Ce passionné de chasse et de sport parle français, anglais, bambara et Tamasheq.

Officier de terrain très pragmatique et véridique, Daoud Aly Mohammedine est un véritable meneur d’hommes qui a imprimé son empreinte partout où il a servi sous le drapeau. Cette élévation au grade de Général de brigade récompense le mérite de l’homme qui séduit par ses qualités humaines et professionnelles mais aussi par ses efforts et ses sacrifices consentis.

Chiaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here