Incroyable mais vrais : les 46 mercenaires ivoiriens préfèrent rester à Bamako et ce silence radio des envoyés spéciaux de la CEDEAO !

24

Depuis la visite des envoyés spéciaux de la mission de médiation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), le jeudi dernier aucun chef d’Etat africain n’a pipé un seul mot pour demander la libération des 46 mercenaires ivoiriens  emprisonnés à Bamako, pas un seul communiqué de la part de l’organisation sous régionale. Pour coordonner les violons, Alassane Dramane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire et Oumarou Emballo, président en exercice de la CEDEAO se sont empressés pour aller à Paris et rendre compte à leur maitre Emanuel Macron de l’humiliation subie par leurs émissaires à Bamako, les nouvelles révélations sur ce dossier mal monté et la nouvelle stratégie pour empêcher tout jugement de cette affaire de complot d’Etat. 

Le mensonge a une durée de vie très courte ! A cause des mensonges du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara, les envoyés spéciaux de la Cedeao ont eu la honte de leur vie et la tribune des nations unies ou le haut sommet de la diplomatie mondiale a été la rusée du monde la semaine passée.  Pour rappel, la Cédéao avait décidé le 22 septembre à New York en marge de la 77ème assemblée générale des Nations Unies de dépêcher trois chefs d’état à Bamako pour faire pression sur le col. Assimi Goita afin de libérer les 46 mercenaires ivoiriens arrêtés  au Mali, le 10 juillet 2022 avec des armes de guerre.

C’est ainsi que, les présidents ghanéen Nana Akufo-Addo et gambien Adama Barrow  et le ministre des Affaires étrangères du Togo, Robert Dussey sont arrivés jeudi dernier à Bamako. Les Présidents Macky Sall et Faure connaissant les dessous obscurs de cette affaire de déstabilisation de la transition malienne ont poliment décliné l’invitation. Apres un tête-à-tête de plus de six heures d’horloge, les autorités maliennes selon les indiscrétions ont mis fin aux supputations dans ce complot ourdi contre notre pays   en mettant des preuves tangibles et irréfutables sur la table des émissaires de la CEDEAO. A en croire notre source, la diplomatie malienne a montré clairement que les 46 mercenaires ne sont pas que des militaires ivoiriens seulement mais parmi eux, il y a 16 soldats ivoiriens des forces spéciales d’ADO. Les restants sont  4 sierra-léonais, 5 sud-africains, 4 ghanéens et des togolais tous de la légion étrangère française et les 3 femmes étaient des dames de compagnie qui ne sont pas des corps habillés, mais avaient d’autres rôles et d’autres missions à jouer à Bamako dans le cadre de cette opération en plein Tabaski. Raison pour laquelle le col. Assimi Goita, président de la transition a été clément à leurs égard d’où le jargon militaire à ‘’titre humanitaire’’ pour masquer l’affaire diplomatie oblige pour les libérer.

Voici les raisons qui expliquent le silence radio de la délégation de la CEDEAO, qui s’ingère dans une affaire judiciaire qui oppose deux pays membres.  Face aux colonels et à la diplomatie malienne les présidents ghanéen Nana Akufo-Addo et gambien Adama Barrow sont retournés tête baissée car le rapport d’enquête est explosif et au moment opportun l’Etat malien va rendre public ce dossier des ‘’militaires mélangés’’ comme aime le dire l’ex président Laurent Gbagbo, qui ont eu des passeports ivoiriens pour les besoins de la cause mais alpagués grâce à la vigilance de notre vaillante armée et mis à la disposition de la justice malienne.

Donc, Face à l’échec cette opération de déstabilisation commandité par les stratèges de la géopolitique au Sahel et mise en œuvre par Alassane Ouattara, parrain de France Afrique, les 46 mercenaires ivoiriens préfèrent être jugés et condamnés au Mali plutôt que d’être rapatriés à Abidjan. Car en cas d’échec le mercenaire est exécuté à son retour. Raison pour laquelle a-t-on l’habitude de dire qu’on ne pactise pas avec le diable, car le diable n’a pas de prisonnier de guerre. En conclusion les 46 éléments de la SAS d’ADO préfèrent la justice malienne, que le châtiment de la diplomatie sanguinaire et hypocrite de la CEDEAO.   .  Car le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara ne dit pas la vérité dans cette affaire alors ses mercenaires ont tout avoué aux enquêteurs. A suivre…

A.B.D      

 

Commentaires via Facebook :

24 COMMENTAIRES

  1. WHAT-A-RAT SERA TUÉ SOUS PEU, SOIT :

    1 – POUR UNE TENTATIVE DE RELANCEMENT DU SYSTEME FRANCAFRICAIN

    OU,

    2 – POUR UNE LIBÉRATION TOTALE DU PAYS PAR DES MILITAIRES PATRIOTES-PANAFRICAINS.

    L’ HORLOGE A DÉMARÉ ….ATTENDEZ…!!!

    • Le panafricanisme, ce n’est pas Bétés contre Dioula deh ! On a vu ce que les Dioulas ont subi sous Laurent Gbagbo deh ! Maliens, an tè sabali. Don dan tè kélen deh ! Aïwa !

      Mon Dieu, quelles menteries, comme dirait Ahmadou Kourouma. Qui te dit que le mercenaire, en cas d’échec, est assassiné à son retour ? Les femmes militaires qui sont retournées à Abidjan ont-elles été exécutées ?On a vu comment leurs parents les ont accueillis, en larmes. Vraiment, avec vos âneries, vous allez tuer ce pays

  2. VOILA DES GOUVERNANTS RESPONSABLES il ya quelques instants
    CE CAPITAINE N INSULTE PAS SES PARTENAIRES COMME LES COLONELS MALIENS
    Ouagadougou, 7 octobre 2022). Le Président du Mouvement patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a présidé, ce vendredi matin, une rencontre d’échange avec le corps diplomatique accrédité au Burkina Faso et les représentants des Organisations internationales et interafricaines présentes dans notre pays.
    Le Chef de l’Etat a présenté à l’ensemble des participants la situation actuelle du Burkina et les raisons du changement à la tête de l’Etat. « Du 24 janvier à aujourd’hui, le climat sécuritaire s’est assez détérioré de même que le climat sociopolitique », a indiqué le Capitaine Ibrahim TRAORE, dès l’entame de la rencontre.
    Selon lui, le sens du combat mené est de donner plus de quiétude à nos populations. Les évènements du 30 septembre 2022 s’inscrivent dans la dynamique de travailler à rétablir la sécurité dans les zones sous emprise, d’accélérer la lutte contre le terrorisme et de permettre aux populations d’avoir une vie paisible. « C’est juste pour sauver notre patrie, nos terres, notre population », a-t-il rassuré. Le Président du MPSR soutient agir dans ce sens et précise que sur le terrain le travail a déjà commencé, et « nous attendons le soutien de tous (…). Nous demandons votre soutien », a ajouté le Capitaine Ibrahim TRAORE.
    Le corps diplomatique et les Organisations internationales et interafricaines présentes dans notre pays ont, par leurs représentants à cette rencontre, assuré leur disponibilité à accompagner le Burkina Faso pour relever les défis actuels.
    L’ensemble des intervenants ont donc réaffirmé leur soutien aux nouvelles autorités, la préoccupation majeure de tous étant le retour de la sécurité, de la paix dans le pays ainsi que la cohésion sociale et intercommunautaire.
    Prenant la parole au nom du corps diplomatique et en tant que Doyen des ambassadeurs, l’Ambassadeur d’Italie au Burkina Faso, Andrea ROMUSSI, a invité les nouvelles autorités à respecter les engagements internationaux surtout en ce qui concerne la protection des emprises diplomatiques dont certaines ont été la cible des manifestations les 1er et 2 octobre 2022.
    La Coordonnatrice résidente du système des Nations-unies au Burkina Faso, Barbara MANZI, souhaite la continuité des efforts de dialogue et de réconciliation nationale. Mme MANZI a aussi exhorté les nouvelles autorités à assurer une démarche participative et inclusive surtout en ce qui concerne les femmes et les jeunes.
    L’Ambassadeur Chef de délégation de l’Union européenne (UE), Wolfram VETTER, a salué cette rencontre avec le corps diplomatique et a estimé que l’UE entend renforcer son soutien. Il a rappelé la place de la cohésion sociale et l’importance de travailler à faciliter l’assistance humanitaire dans ce contexte particulier.
    Le Représentant résident de la CEDEAO au Burkina Faso, Tièna COULIBALY lui, a réitéré le soutien de son organisation au peuple burkinabè et à la Transition au regard des engagements pris lors de la rencontre avec les nouvelles autorités.
    Au nom de la Banque mondiale, la Représentante résidente, Maimouna Mbow FAM, a relevé l’importance de l’existence d’un cadre légal, comme base des interventions de son institution. Elle a alors souhaité un calendrier raisonnable pour la mise en place de ce cadre.
    Le Chef de l’Etat a remercié le corps diplomatique et les Organisations internationales et interafricaines pour les soutiens affichés. Il les a rassurés de la prise e

    • 😂 MAIS LES OCCIDENTAUX INSULTENT LE CAPITAINE! À QUOI SERT LA POLITESSE NON PARTAGÉE ET RECIPROQUE! VIVE LES COLONELS MALIENS! VIIVE LES CAPITAINES BURKINABÉS! VIVE L HOMME NOIR! VIVE QUFAAROHW!😂

  3. Ils préfèrent rester au Mali tant mieux, Sinon pas de viande chez Alassane Ouattara, le Mali est un grand pays .

  4. sangare, tu inventes que des mensonges, tu vies dans un monde virtuel et obscure, vas-y occuper ton lit au centre psychiatrique du Point-G et laisse nous respirer.

    • sangare, Cheick t’a donné un passport de la maudite France pour que tu puisses rejoindre Macron avec ADO à tes cotes, ainsi tu vas jouir es hôpitaux psychiatriques des blancs!

      • Cette affaire des militaires ivoiriens, aux mille rebondissements interminables, n’est qu’un montage grossier du gouvernement de la Transition pour se venger du président ivoirien qu’il accuse d’avoir soutenu l’embargo sur le Mali dont nous avons tous souffert, mais dont nos propres autorités sont les premiers coupables. Parce que non seulement elles n’ont pas respectées leurs paroles données, mais ont très mal joué de la diplomatie. Enfin, 49 militaires, même des membres des Marines américains, ne peuvent inquiéter le pouvoir de Bamako. Mais la vérité finira par se savoir. En attendant, libre aux gaveurs de sottises d’abêtir les population avec leurs fadaises.

  5. PLUS, LE MENSONGE EST GROS PLUS IL PASSE
    Les Maliens ont fait sienne cette maxime de GOBBELS.
    Ce journaliste a regardé trop de films d espionnage ou plutot il l imagination bien fertile

  6. Les mercernaires ‘étiquetés’ forces spéciales de la rci avec le soutien de la france, de ado.
    Les mercenaires maquillée en fanci, forces armées nationales de rci qui débarquent à Bamako.
    Voilà Le titre d’un article apparu dans N.Y times.
    Ali, on ne bloque pas le soleil avec les 2 mains.
    Comme les mercenaires sont étiquetés fanci, ado est le seul et unique responsable.

    • Se réjouir par le mensonge donne une certaine satisfaction factice car la réalité finira par donner à l’événement sa dimension naturelle c’est-à-dire qu’ils sont bel et bien des soldats ivoiriens utilisés pour le compte de l’onu.
      On va jusqu’à dire que le secrétaire général de l’onu ment pour valider un mensonge.
      LA FRANCE N’A PAS BESOIN DE MERCENAIRES POUR DÉGAGER ASSIMI GOITA.
      C’est la raison pour laquelle,il se méfie de ses propres camarades de l’armée malienne qui peuvent faire le boulot comme lui-même l’a fait pour la France avant d’être manipulé par ses proches parents.
      Le coup d’Etat est une des options car il y en a d’autres pour se débarrasser des CINQ COLONELS sans passer par les mercenaires.
      LA CEDEAO A DÉJÀ UTILISÉ SA FORCE POUR RÉTABLIR LA DÉMOCRATIE.
      Le Libéria et la sierra leonne connaissent des avancées démocratiques grâce à la force de la CEDEAO.
      L’ARMÉE MALIENNE DU DÉMOCRATE ALPHA OUMAR KONARE A PARTICIPÉ À CET EFFORT DE RÉTABLISSEMENT DE LA DÉMOCRATIE DANS LES DEUX PAYS.
      Si les chefs d’Etat,après leur rencontre avec le chef de la junte ASSIMI GOITA,n’ont pas communiqué,c’est pour signifier qu’on a dépassé l’étape de la négociation avec les puchistes du Mali.
      LA CÔTE D’IVOIRE EST AUJOURD’HUI STABLE PAR L’INTERVENTION DE L’ONU.
      Le Mali a besoin de stabilité pour affronter le terrorisme.
      L’irresponsabilité d’ASSIMI GOITA rééditée par cette affaire des soldats ivoiriens guide à intervenir militairement pour stabiliser le Mali.
      Toute la sous région en bénéficiera,les populations maliennes en souffrance quotidienne au nord et au centre seront les premiers bénéficiaires.
      La communauté internationale est entrain de comprendre qu’il faut intervenir militairement au Mali pour installer un régime démocratique.
      Des délinquants sont au sommet de l’État supportés par des incultes qui usurpent le titre de SOUVERAINISTE pour espérer confisquer le pouvoir avec l’aide de la population.
      Il suffit qu’il y ait une annonce de la CEDEAO pour une intervention militaire pour qu’il y ait débandade dans leurs rangs car personne parmi les puchistes n’est engagé avec conviction pour le Mali.

      • Petit tu feras mieux de dormir devant la porte de ado pour qu’il te recommandé à son maître Macron avant votre fuite pour le rejoindre car sous peu toi et ado quitteront notre très chère Afrique.

      • Africain vendu, apatride et inconscient. L’intervention militaire en lybie, Irak, Afghanistan et autre pour instaurer la fameuse “démocratie” a donné quoi? Negre de maison qui refuse la liberté que tu sois. Ça parle pour ne rien dire.Pffff

        • Cheick et Arm,vous êtes manipulés à croire à des inepties.
          VOUS ÊTES HABITÉ PAR UNE NAÏVETÉ INCORRIGIBLE CAR IL EST SÛR QUE VOUS FAITES PARTIE DE CES MILLIERS DE MALIENS QUI ONT PLÉBISCITÉ IBK AVANT DE VOUS MOBILISER PAR MILLIERS CONTRE SON POUVOIR.
          Autant IBK vous a manipulé du fait que vous avez un esprit faible maniable autant les COLONELS en fait de même pour le même objectif qu’IBK c’est à dire faire en sorte de rester au pouvoir aussi longtemps que possible.
          Le KANKEKETIGUI et le MALI D’ABORD,même IN CHAOULA ont été de la poudre aux yeux.
          Le SOUVERAINISME contre la France est aussi une poudre aux yeux.
          Les faibles d’esprit ne constaterons l’escroquerie politique que si le mal est déjà fait.
          Cheick et Arm et leurs nombreux semblables sont des faibles d’esprit qui aident les escrocs à pénaliser notre pays.

  7. Je disais que ces soldats étaient trop bien nourris et bien traités pour ressembler à des soldats Ivoiriens.
    Ils ont le calme olympien d’un david Bekam qui tiré un coup Franc à 30m du poteau adverse.
    J’avais dit au début de tester les 49 militaires. Voir si tous peuvent placer 2-3 mots Dioula.
    Je pars du fait que les ivoiriens quelle que soit leur ethnie comprennent , koro, dogo, aw ni che,…
    Pas évident que les mercenaires suf-Africains ou les mercenaires des antilles francaises parlent notre langue.

    Maintenant ils ne veulent plus bouger de Bamako.
    la france ne pardonne pas les échecs de ce genre. échecs qui mouillent l’Etat français .
    Kabako dan.
    Même ADO risque des ennuis.un soldat zélé qui tire trop vite.
    Raison d’Etat.

  8. WHAT-A-RAT SERA TUÉ SOUS PEU, SOIT :

    1 – POUR UNE TENTATIVE DE RELANCEMENT DU SYSTEME FRANCAFRICAIN

    OU,

    2 – POUR UNE LIBÉRATION TOTALE DU PAYS PAR DES MILITAIRES PATRIOTES-PANAFRICAINS.

    L’ HORLOGE A DÉMARÉ ….ATTENDEZ…!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here