Mali: nomination massive de militaires à la tête des régions

12

Suite au nouveau découpage régional, le nombre de régions maliennes passe de 15 à 20. À cette occasion, 13 militaires proches d’Assimi Goïta, le vice-président chargé des questions de défense et de sécurité et homme fort de la junte, ont été nommés à la place de civils pour diriger la plupart des régions.

Ils n’étaient jusque-là que cinq militaires sur les quinze gouverneurs de régions au Mali. Mais avec le nouveau découpage régional, ils sont désormais treize militaires et sept civils pour les vingt régions.

Le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goïta, chargé des questions de sécurité et de défense, et le ministre malien de l’Administration territoriale – son camarade de promotion – ont eu la haute main sur ces nominations.

Appliquer la nouvelle politique de défense

Au Mali, le gouverneur de région est le représentant du pouvoir central. C’est un homme clé à l’intérieur du pays. À Gao et Taoudeni, deux régions du nord du pays, ou encore à Mopti, au centre, des militaires sont à la tête des régions.

Selon un proche du vice-président, ces nominations ont pour but d’appliquer la nouvelle stratégie de défense et de sécurisation des populations maliennes.

Dans les rangs de la classe politique locale, ces nominations provoquent déjà des grincements de dents. Même réaction du côté des défenseurs des droits humains, qui rappellent que le nom d’un nouveau gouverneur nommé figure dans un récent rapport de l’ONU, pour « prise de décisions douteuses », lors d’un redéploiement programmé d’éléments de l’armée malienne dans le Nord, fin 2019.

SOURCE: RFI.FR

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. LES GOUVERNEURS DES REGIONS DOIVENT ETRE ELU PAR LES MAIRES DES COMMUNES QUI S Y TROUVE

    CE N EST PAS DEMOCRATIQUE CETTE FACON DE FAIRE

    JE CROIS QUE JE VAIS RENTREZ CHEZ MOI EN FRANCE !!!!!!!!!!!!

  2. ILS SONT INTELLIGENTS NOS NOUVELLES AUTORITES.
    VRAIMENT JE SUIS CONTENT POUR CES NOMINATIONS.
    LE MALI AVANCERA SI DIEU LE VEUT AVEC UN NOUVEAU MALI.
    L’AMOUR POUR DIEU EST L’AMOUR POUR LE MALI.

    AWA MERCI POUR VOTRE BELLE REPONSE.

    • Une armée non républicaine est vouée à l’échec. Et l’armée n’est républicaine. Et elle ne peut pas restée en dehors de la république.

  3. Pourquoi pas des gouverneurs militaires dans les zone les plus dangereuses en guerre comme la région de bandiagara (koro, bankass, bandiagara), la région de menaka et la région de douenza avec son boulkeisy

  4. avec toutes ce nominations le commandement dans l’armée est foutu .des officiers de grade inferieur qui vont commander des officiers supérieurs ou sont dans le même sac tel un genaral gouverneur au m$e titre qu un colonel
    des colonels qui vont commander des generaux après on aura plus d’officier au front
    il y a des sangsues partout il ne faut pas stigmatiser un coprs
    moi élu président j abroge les lois d “armistice ayant encourager l’arrêt brutal du processus démocratique (nos généraux ont été décrédibilisés) et les lois permettant la nomination des officiers à certains postes
    que chacun gere son auberge

  5. Vive le CNSP. Que les maliens ennemis de la nation se taisent enfin. Vous aviez donne mandat au vice president de securiser les maliens et leurs biens. Le gouverneur d’une region est une personnalite clef dans le dispositif securitaire du Mali , Alors pourquoi attendre des civils qui ne comprennent rien de strategie de guerre et de securite. J’encourage les militaires a propulser des militaires a la tete des prefectures sensibles comme Niono, Koro, et les autres cercles sensibles.
    La prochaine etape ce sera la promotion des militaires dans les chancelleries ou le Mali a un vrai besoin d’assistance militaire. Il faut des militaires comme ambassadaires pour bien faire passer la vision de la transition. Ces militaires comptent dans leur rangs des diplomates chevronnes mieux formes que certains civils. Le premier ministre Moctar Ouane le sait lui qui a ete un des bons ministres des affaires etrangeres. Le CNSP, le Mali attend de vous de redorer l’ image de notre aures des pays ou les partenaires etrangers peuvent venir faire bonne affaire et ca il faut une tres bonne diplomatie.

    Vive le CNSP
    Vive la transition
    Vive le Mali debarasse des sangsus

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here