Sécurité : à Gao, les premiers entraînements de la TF Takuba ont démarré

1

Les premiers entraînements des Forces spéciales françaises et estoniennes de la Task force Takuba ont démarré à Gao, en début août. Il s’agit d’un entraînement de coordination des actions une fois sur le terrain des opérations.

L’opérationnalisation de la Task force Takuba est en cours. Selon l’état-major des armées françaises, des éléments estoniens de cette force sont arrivés sur le terrain au début de ce mois d’août. Dès lors, les premiers entraînements des forces spéciales françaises et estoniennes ont directement commencé à Gao.

L’adjudant Christophe, chef du groupe Force spéciale au sein de Takuba, explique au sujet de ce démarrage des entraînements : « Lorsque l’on arrive sur le terrain, que l’on part en opération, l’ensemble du groupe doit avoir l’esprit clair. Pour cela, il faut que toutes les tactiques de base soient comprises par chacune des nations ».

Ces préliminaires sont indispensables, estime-t-il, pour instaurer non seulement un climat de confiance mutuelle entre les différents éléments sur le terrain, mais aussi pour créer un terrain propice à l’accueil des forces armées maliennes. Des éléments que ces forces étrangères doivent conseiller et accompagner avec efficacité au combat. Selon l’adjudant Christophe, cette première phase d’entrainements est assez nécessaire afin « d’éviter tout acte dangereux une fois que nous serons déployés sur une opération ».

À travers ces entraînements, ces forces spéciales entendent surtout mettre en place des procédures communes, coordonner leurs tactiques. Il s’agit d’une action du donné et recevoir en termes d’expériences de combat. Une action importante pour éviter des discordances dans les actions vu qu’il s’agit de plusieurs nations, donc de plusieurs procédures.

« Avant chaque entrainement, il y a une préparation mission. Nous montrons à nos homologues estoniens comment nous établissons une préparation mission et comment on s’organise tactiquement sur le terrain. Par exemple, on instaure un système de transmissions simple pour que tout le monde puisse parler librement sans surcharger le réseau radio », précise l’adjudant.

Notons qu’il était prévu à Pau, en France, un exercice d’entraînement des forces spéciales françaises et estoniennes, mais la pandémie de la covid-19 a eu raison de cet entrainement franco-estonien. Néanmoins, aux dires de l’adjudant Christophe, en raison de leur large expérience sur le terrain, les FS françaises mettent à la disposition de leurs camarades estoniennes leurs expériences afin de gagner en temps.

« Réaliser ces exercices nous permet de faire des erreurs que l’on corrige dans la foulée. De ce fait, une fois en opération, on sait que tout se déroulera correctement » indique l’adjudant.

Rappelons que la Task force a été officiellement lancée le 27 mars 2020. Son objectif est le renforcement des capacités opérationnelles des forces armées maliennes. Selon Defence web, un site internet focus sur la sécurité, la Task force « est composée de forces spéciales européennes et a reçu pour mission de conseiller, d’assister et d’accompagner au combat l’armée malienne dans sa mission de contrôle du Liptako ». Elle est conduite par les armées françaises.

F. Togola

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

    “..les premiers entraînements de la TF Takuba ont démarré…” ….!!

    VOILÁ, C’ EST FAIT ET ICI C’ EST DIT ET C’ EST ÉCRIT :

    – TAKUBA EST UNE “FORCE” D’ ENTRAINEMENT…!!

    LE SIMULACRE FRANCAIS DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME CONTINUE….

    SAANÉ ANI KONTRON…!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here