Bougouni/8ème édition du festival international Didadi : Sous e signe de la «parenté à plaisanterie»

0

La salle de conférence du Piémont de Bougouni a abrité, le dimanche 21 février, le lancement de la 8e édition du festival international Didadi. Cet évènement culturel, qui aura lieu du 11 au 14 mars, sera placé sous le signe de la «parenté à plaisanterie». C’était sous l’égide du Gouverneur de la région, Général Kéba Sangaré.

Dans le cadre de la promotion de la culture, Bougouni organise tous les ans un festival appelé «le festival international Didadi». Pour le directeur du festival, Seydou Coulibaly, cette édition est un moyen pour instaurer la cohésion sociale, la solidarité, l’entraide, la renaissance des valeurs ancestrales qui  tentent  à disparaître.  Il a ajouté que le pays vit dans une phase critique, «donc nous, nous ferons de sorte que cet événement puisse s’adapter aux réalités du moment».

Le festival international Didadi, qui se tiendra du 11 au 14 mars, prendra en compte les mesures barrières édictées par les responsables de la santé dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, selon le directeur du festival, Seydou Coulibaly.

À en croire le maire de Bougouni, Mamourou Coulibaly, cet événement est d’une importance capitale car elle traduit la volonté manifeste des collectivités territoriales à s’inscrire dans une perspective de développement du pays  à travers un bon encadrement de la promotion des valeurs culturelles. Il a rassuré les organisateurs de sa disponibilité à œuvrer pour l’élargissement et le renforcement des relations pour le développement de Bougouni.

Par sa part, le Gouverneur de la région de Bougouni, le Général Keba Sangaré, a affirmé soutenir les acteurs de la promotion de la culture et leur a demandé de multiplier ce genre d’initiative dans l’optique de promouvoir les valeurs culturelles du Mali et celles de Bougouni en particulier.

Abou Ouattara/stagiaire

Depuis Bougouni

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here