Culture : L’ACF-ACADEMY s’engage à professionnaliser le secteur culturel

0

Le  projet ACF-ACADEMY émane des missions du fonds africains pour la culture (ACF) dont les axes stratégiques prioritaires 1,2 et 3 sont respectivement le développement des compétences, la création et la production artistiques et l’accès aux marchés internationaux. La cérémonie de lancement du projet a eu lieu le vendredi 02 juillet au Musée national. C’était sous l’égide de Daouda Kéïta, directeur national du Musée et représentant le ministre de la Culture.

Le  projet ACF-ACADEMY  vise à contribuer au renforcement de la créativité des jeunes artistes plasticiens et managers culturels africains. Plus spécifiquement, il s’agira de : renforcer les capacités en management culturel de 15 jeunes artistes plasticiens dont 20% de femmes,  renforcer les capacités de créativité et de compétitivité de 25 managers culturels dont 50% de femmes, renforcer les capacités d’offres de 05 structures partenaires de mise en œuvre du projet et enfin favoriser l’éclosion et la mise sur le marché des œuvres de jeunes artistes africains.

Au total, le  programme de la 1ère cohorte ACF-ACADEMY s’adresse à 40 participants d’Afrique de l’Ouest et du Nord. Il s’articule autour de deux volets : le volet management culturel à Ségou où 04 modules seront enseignés. Durant ce boot camp les formations de 15 lauréats seront élargies à un supplément de 10 artistes et acteurs culturels d’Afrique de l’ouest, soit un total de 25 participants. Les visual Arts traning qui sont des ateliers thématiques itinérants sur les arts visuels se déroulent à Tunis (Tunisie). Les formations de 10 lauréats seront élargies à 5 artistes visuels de plus, venant de l’Afrique du Nord, soit un total de 15 participants.

Peuvent faire acte de candidature : les artistes plasticiens africains, les professionnels des arts visuels (galeristes, chercheurs, critiques d’art, collectionneurs,…etc.), les acteurs culturels, les entreprises d’exploitations et d’organisation d’expositions d’art en Afrique, industries culturelles, créatives et numériques de musiques en Afrique etc.

La culture permettent d’affirmer l’identité des peuples respectifs

Pour le président du fonds africains pour la culture (ACF), Mamou Daffé, l’ACF-ACADEMY est profondément engagé pour la professionnalisation du secteur. Car convaincu que l’art et la culture permettent d’affirmer l’identité des peuples respectifs, de renforcer la cohésion sociale, de développer l’économie créative et soutenir le développement durable. « Cette pratique artistique en termes de contribution dans l’économie mondiale est quelque chose qui nous interpelle, qui nous encourage à former davantage  les artistes et les acteurs culturels afin qu’ils soient performants pour qu’ils puissent accéder au marché international », a déclaré  Mamou Daffé.

La chargée de programme culturel au bureau de coopération Suisse, Rachel Sommer Traoré, a mis l’accent sur   la professionnalisation du secteur culturel qui est la clé au Mali et dans toute l’Afrique de l’Ouest et la candidature féminine.  « Ce sont les 02 grands points du partenariat entre la Suisse et l’ACF-ACADEMY », a dit Rachel Sommer Traoré.

Pour sa part, Daouda Kéïta, directeur national du musée national et représentant le ministre de la culture,  a insisté sur la notion de partage.  « On a besoin aujourd’hui d’apporter quelque chose. Et c’est ensemble qu’on peut faire quelque chose de bon  et présenter cela aux yeux du monde », a-t-il affirmé. Le directeur national du Musée a évoqué le problème de formation et de professionnalisation des artistes maliens. Avec cette initiative, espère-t-il, on  pourra trouver la solution à ce problème.

Il s’est réjoui du choix sur le musée national pour le lancement du projet. « Le musée national c’est le chantre de la culture », a dit Daouda Kéïta. Selon lui, il est important de faire connaître la culture malienne à la jeunesse. Cette culture est diverses et variées mais malheureusement très peu connue, a-t-il regretté. Ce sont des initiatives comme ACF-ACADEMY qui permettent de faire connaître la culture. « La culture c’est est l’un des  socles sur lequel nous pouvons nous appuyer pour sortir de la crise », a-t-il conclu.

Pour mémoire, les programmes ACF-ACADEMY seront certifiés par l’Institut Kôrè des Arts et Métiers (IKAM) au Mali.  L’IKAM est un institut de formation accrédité au système LMD, spécialisé dans la formation en entrepreneuriat culturel.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here