Emergence pour une vision concertée des secteurs de la culture : Pour mieux mettre la Culture sur les rails

0

Pendant un mois, les professionnels, les partenaires techniques et financiers, les institutionnels  vont se pencher sur les secteurs de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, afin d’offrir un cadre de réflexion  de haut niveau aux acteurs culturels, aux artisans et aux professionnels du tourisme sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité. En outre, ils sont appelés à faire l’état des lieux, de diagnostiquer les problèmes et de faire des recommandations pour leur émergence. 

Le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré, a présidé vendredi 27 novembre 2020, le lancement des séminaires émergence pour une vision concertée des secteurs de la culture, de l’artisanat et du tourisme.

« C’est compte tenu de l’importance de la culture, de notre culture et de toute la créativité qu’elle véhicule  dans les différentes déclinaisons de l’artisanat, du secteur touristique, que le département a décidé d’organiser ces séminaires thématiques », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que l’objectif de ces séminaires est « d’offrir un cadre de réflexion  de haut niveau aux acteurs culturels, aux artisans et aux professionnels du tourisme sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité, de faire l’état des lieux, de diagnostiquer les problèmes et de faire des recommandations pour leur émergence ».

Pour Mme le ministre, « l’orientation que nous donnons à notre mission, en droite ligne  de la lettre de cadrage de son Excellence Monsieur le Président de la transition et du Premier Ministre est en effet de créer toutes les conditions d’une réforme en profondeur de ces  trois secteurs du département ».

La visée première dira telle, « est d’installer la  symbiose parfaite  entre la culture, l’artisanat et le tourisme afin qu’il ne s’agisse plus que d’une seule et même entité. Ensuite, il s’agira pour nous de faire de ce secteur un maillon essentiel  dans la réalisation du programme de travail gouvernemental qui entend promouvoir la bonne gouvernance et conduire les réformes nécessaires  à l’avènement du nouveau Mali ».

Ainsi pendant un mois, les professionnels, les partenaires techniques et financiers, les institutionnels  vont se pencher sur les secteurs de la culture, de l’artisanat et du tourisme.

En somme, il s’agira de débattre librement des réalités de ces différents secteurs, de la nature des efforts et des initiatives antérieurs ou en cours, ainsi que des enjeux et défis à relever dans un contexte marqué par l’insécurité, le chômage des jeunes, la globalisation, la démocratisation des technologies de l’information et de la communication et la pandémie de la Covid-19.

La première responsable de la Culture, a  souhaité que les participants aux travaux de groupes  aient en « l’esprit les problématiques qui nous tiennent à cœur  à savoir : l’urgence de mettre en place un fond d’aide aux artisans et aux acteurs de la culture  ainsi qu’aux professionnels du tourisme  et un mécanisme d’assistance des couches les plus vulnérables ; la réhabilitation de nos espaces culturels  avec de  vraies programmations en matière d’animation culturelle et artistique ; la relecture des différents textes  qui régissent les entités de la culture, de l’artisanat et du tourisme afin de mettre en place des politiques nationales sectorielles comme dans le domaine du livre et aussi d’asseoir de véritables politiques nationales de la culture, de l’artisanat, du tourisme, le rayonnement artistique, culturel et créatif du Mali à l’international ; le déploiement d’outils artistiques, culturels, artisanaux et de circuits touristiques pour placer au cœur de nos activités les enfants et les jeunes ».

Amadou Sidibé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here