Journées culturelles du Grand forum du Mandé : Rendez-vous le 13 et 14 Janvier prochains : Elles se dérouleront au Palais des Sports de Bamako et sur le terrain Chaaba de Lafia

1

L’Association Grand forum du Mandé, appelée en langue malinké « Mandé Bolonba » tient la première édition de ses journées culturelles entre les 13 au 14 janvier prochains au Palais des sports de Bamako et  au  terrain Chaaba de Lafiabougou. L’annonce a été faite mardi dernier, à la faveur d’une conférence de presse, tenue à la Maison de la presse par des responsables de l’organisation faitière. Il s’agit entre autres : du président Mamadou Lamine Diarra, du secrétaire général, Dr Kô Keita, de Mme Keita Fatoumata Keita et du président de la coordination des jeunes du Mandé, Dr Sékou Keita.

Ces journées culturelles qui consisteront en conférences débats et en soirées de gala, ont pour thèmes : « La Charte de KurukanFuga, patrimoine culturel immatériel de l’humanité » ; « Femme : paix et développement » ; « Les potentialités et atouts économiques du Mandé » et « La prévention et gestion des conflits dans le Mandé ». S’agissant du thème sur « la Charte de KurukanFuga », il s’annonce comme un sujet fédérateur invitant toute personne à s’interroger sur notre passé. Chose qui permettra de puiser une inspiration nécessaire pour une meilleure gestion des crises multiformes et multidimensionnelles du moment. Quant à celui de « Femme : paix et développement », il permettra au conférenciers de partager avec l’auditoire leur expertise en matière de développement social. A travers ce thème, le rôle prépondérant de la femme sera mis en évidence autant dans la stabilité que dans la prospérité de la famille.

Egalement, avec ces journées culturelles, il s’agira de vendre l’image du Mandé, afin d’attirer les investisseurs nationaux et étrangers. Ce qui permettra de faire un lobbying et un plaidoyer en vue de faire la promotion de son économie. C’est pourquoi, la commission d’organisation a jugé nécessaire de retenir le thème : « Les potentialités et les atouts économiques ». Par ce choix, le grand forum du Mandé cherche à concrétiser les objectifs formulés par l’association. Au nombre de ces objectifs, nous retenons entre autres : redonner au Mandé son lustre d’antan par la préservation et la sauvegarde de ses valeurs fondatrices ; jouer le rôle d’interface entre les communautés du Mandé et les autorités nationales ; œuvrer à la solidarité et l’entraide, à l’unité et à la paix dans le Mandé et au Mali ; promouvoir le dialogue intercommunautaire comme instrument de paix et de stabilité à l’échelle nationale ; rassembler les ressortissants et sympathisants du Mandé autour des questions d’intérêt commun à l’échelle locale et nationale etc.

Rappelons que le grand forum du Mandé de sa création à ce jour,  s’est déjà illustré positivement sur plusieurs chantiers de la promotion de la culture dans notre pays. Il a contribué à des actions de solidarité, d’entraide et d’unité dans la commune de Mandé. Son apport dans la résolution du conflit qui a éclaté entre Nafadji et Djounkounté Camara dans la commune rurale de Séféto, est inestimable. D’autres actions non moins importantes ont été posées par l’association. Il s’agit de sa participation au festival historique de Tiken Jah Fakoly en 2016 à Siby ; l’inauguration de la maison des chasseurs à Tabou et le forum des griots du Mandé à Kita, en avril de la même année. Il a également apporté son appui à une association membre, qui a eu l’idée ingénieuse d’organiser le festival de KurukanFuga.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.