Promotion de la culture de la lecture au Mali : Le noble combat de l’association ‘’CALEC’’

0

Les locaux de l’ISPRIC ont abrité le samedi 15 juillet dernier, un café de lecture initié par  des jeunes passionnés de lecture regroupés au sein de l’association ‘’CALEC’’ (Centre d’Animation et de Lecture).

Le thème de l’activité qui était  « lire pour exister », a réuni plusieurs jeunes pour discuter sur plusieurs rubriques en rapport avec la lecture. Il s’agit de la projection d’une bibliothèque virtuelle, la lecture croisée, le conte et le grand débat. Les objectifs visés sont entre autres, de contribuer au développement de la lecture à travers des activités ludiques, de célébrer la littérature à travers un espace d’échange, de contribuer à l’épanouissement intellectuel d’une jeunesse engagée, de promouvoir l’excellence. Mais aussi de remédier au manque de lecture générale au Mali etde faire du café de lecture, une référence pour la valorisation du secteur du livre au Mali.

La bibliothèque virtuelle a consisté à projeter des livres électroniques disponibles dont des romans, des livres spécialisés, des livres en développement personnel etc…

La rubrique « lecture croisée » consistait en amont à sélectionner un roman pour être lu dans la salle par des volontaires ainsi qu’un survol sur la biographie de l’auteur. Cette lecture a été suivie d’une discussion sur les grands thèmes abordés dans l’œuvre afin d’établir un résumé concis et objectif de l’ouvrage pour lui attribuer finalement un courant de pensée.

La rubrique « conte » visait à promouvoir l’amour de la lecture et de la culture chez les jeunes dans le but de détendre l’ambiance tout en tirant de bonnes leçons de morale, des enseignements et conseils utiles à travers la narration d’un conte.

Quant à la rubrique « le grand débat », elle fut l’occasion de fournir aux jeunes, des outils pour s’exercer à l’échange d’opinions, de comprendre leur environnement et d’apprendre à vivre avec des valeurs différentes des leurs. Car selon les responsables du Centre d’Animation et de Lecture (CALEC), initiateurs de l’évènement, les débats sont le poumon d’une démocratie et nécessaires à l’entretien d’une vie commune harmonieuse et non conflictuelle. D’où cette initiative dans le but d’apporter un changement positif dans la communauté.

Selon Aminata Boré, présidente de l’association CALEC, l’initiative est venue à la suite d’un constat sur   le manque de la culture de la lecture de nos jours surtout chez les jeunes. Elle s’est dite satisfaite des résultats obtenus à travers cette rencontre avant d’inviter les autorités à soutenir une telle initiative pour la faire prospérer.

« J’invite les autorités à nous faire confiance. A faire confiance à une jeunesse qui veut prendre son destin en main, pas par la révolution, pas par des oppositions mais plutôt une jeunesse qui veut s’éduquer pour développer son pays. Une jeunesse qui veut s’offrir un meilleur avenir par l’éducation car elle est le seul moyen de lutter contre la pauvreté », a conclu laprésidente de l’association CALEC, Aminata Boré.

M.D

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER