Semaine culturelle de l’AEESB : Le raffermissement du lien social en mire

0

La 19e Semaine culturelle de l’Association des élèves, étudiants et sympathisants de Bafing (AEESB) a démarré ce mardi 5 septembre 2017 à Bacouroufata. Créer un lien social entre les différents villages est le message fort réitéré à l’ouverture.

 Situé dans le cercle de Bafoulabé, Bafing est composé de 33 villages et fractions. Bacouroufata a été choisi cette année pour abriter la cérémonie d’ouverture de cette 19e édition. L’AEESB y a été accueillie hier avec ferveur.

La localité de Bafing va vibrer du 5 au 9 septembre 2017, au rythme de la 19e édition des activités de la Semaine culturelle et sportive. L’ouverture a été marquée par une série de consultations médicales gratuites dans le village.

Selon les organisateurs, l’objectif est de créer un lien social entre les villages et leurs ressortissants. Après Bacouroufata, la prochaine étape sera Solo, puis Koniakari et Bamafélé. La clôture est prévue à Manantali. Durant cinq jours, les jeunes venus de Bamako et d’autres capitales régionales vont participer à des conférences débats, matches de football, danses traditionnelles, des consultations gratuites, entre autres.

L’AEESB veut non seulement à travers cette semaine, faire la promotion de la culture, mais aussi la promotion de l’éducation sous le thème “Impact des pesticides sur l’environnement et la santé”. Selon le président de l’AEESB, Kalakoto Kanouté, le choix de ce thème n’est pas fortuit.

“Le Bafing est une localité où la culture est développée. Nous avons constaté que souvent les agriculteurs sont confrontés à d’énormes problèmes. Nous voulons sensibiliser la population, voir aussi l’impact des produits chimiques utilisés dans les champs. C’est pourquoi nous avons choisi ce thème”, a-t-il-ajouté.

Les participants se disent très heureux de l’organisation. “Je suis très content aujourd’hui, c’est la première fois que l’AEESB introduit la consultation gratuite dans son programme. Nous voulons qu’elle continue sur cette lancée”, affirmera Bagabignié Kéita, un des pères fondateurs de l’association.

Zié Mamadou Koné

Envoyé spécial à Bafing

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER