Start-up Malian Tube lancée : La marque d’un génie en herbe

0

Grâce au foisonnement d’idées  du jeune Mahamadou Tangara  toute la culture malienne s’ouvre sur un nouveau marché, permettant à tous ses acteurs de bénéficier d’une plus grande visibilité et de gagner de l’argent.

Cofondée par Mahamadou Tangara, étudiant en informatique de gestion à l’Institut Universitaire de Gestion de Bamako, la start-up Malian Tube est une plateforme de streaming d’audiovisuel et de téléchargement légal. Son activité consiste à aider à fournir une présence ‘’online’’ aux artistes maliens. Les services qu’offre sa plateforme sont entre autres : l’écoute gratuite (limitée à 15 écoutes par mois) et l’abonnement à la plateforme (qui permet d’écouter en illimité et de télécharger légalement les albums disponibles). Ceci afin d’apporter une solution à certains problèmes dont souffre l’industrie musicale malienne.

Mahamadou Tangara, un crack

 Agé seulement de 21 ans, le jeune est devenu un crack en informatique suite à un mauvais coup de la vie. Orphelin de père, le jeune a été envoyé au village par sa famille pour continuer ses études dans la localité de Bla. Le lycéen s’est réfugié dans l’informatique  pour noyer les chagrins d’une perte cruelle et d’une brusque séparation d’avec sa maman, ses frères et sœurs.  Par fini, il ployait sous le poids de la solitude, séchait les cours deux ans d’affilé. Les jeunes se passaient des petits tuyaux en développement web et d’applications. Doué d’une rare intelligence, l’autodidacte devient rapidement un as  en informatique. À la grande surprise de tout le monde, les compétences énormes accumulées tutoyaient celles d’ingénieur niveau bac+5.

Les meilleurs romans, les plus grandes innovations techniques ont été souvent conçus dans des mansardes.  Malgré un environnement peu propice à la connexion internet, il raffolait de E-Learning, entendez sous cet anglicisme  ces grandes conférences et rencontres sur Internet.

En accord avec maman attachée à sa présence sous son toit de son oncle comme à tous les fibres de son être,  il retournait les talons  en 2017. Foulant le sol de la capitale, il est piqué par le virus d’user le pantalon sur les bancs de classe où il décrocha son baccalauréat. S’ouvrait à lui grandement les portes de l’Institut universitaire de gestion à l’issue d’un concours d’entrée en 2017. A présent, il poursuit ses études supérieures en troisième année informatique de gestion.

Déjà en première année, féru d’un talent hors pair,  il est scruté à la loupe par  des grandes entreprises évoluant  dans le domaine du numérique dont l’une le recrute en tant qu’assistant stagiaire. Courte  aventure.  Mahamadou voyant grand, songea à voler de ses propres ailes, en consacrant son énergie et ses maigres ressources à l’ambitieux projet  dénommé Malian Tube.

Les raisins de la curiosité

 Une des premières expériences couronnées de succès du jeune prodige : un vieux poste d’ordinateur rafistolé servait de tremplin à des idées longuement muries, et ce  bien avant de décrocher son bac. Un projet était né, prenait peu à peu forme. L’arrivé de Bamako Incubateur à l’université allait offrir la fenêtre d’opportunité de frotter et limer sa cervelle contre celle des autres, histoire d’ajouter une couche de vernis supplémentaire à  son projet. Son espoir n’était pas déçu. Ses capacités d’assimilation le propulsaient en avant.

Bamako Incubateur, une communauté réputée  pour son solide accompagnement des jeunes issus de nos universités. Une première expérience tant vantée qui lui a  donné de la suite dans les idées, concrétisée par la création d’un cadre qui réunit les écoles de formation et les projets d’appui au financement des projets jeunes.

Impressionné par les talents du jeune, Bamako Incubateur a décidé de le pomponner. Ainsi il a rejoint les neufs autres projets incubés par Bamako Incubateur qui ont bénéficié un financement du Projet de développement des compétences et emploi des jeunes (PROCEJ) à hauteur de 171.000.000 de nos francs.  Par son savoir-faire, son dévouement, il se hissait au peloton de tête. La récompense ne tardait pas à tomber. Après une année de bons et loyaux services,  le Projet Malian tube est retenu pour être lancé sur le marché par les bailleurs.

Malian Tube lancé

 Le 15 octobre dernier, Malian Tube est lancé sous la haute présence du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, du coordinateur du PROCEJ et de toute l’équipe de Bamako Incubateur devant un grand public fasciné par le talent de son promoteur.

Le coordinateur du PROCEJ Drissa Ballo a laissé entendre au micro des journalistes que  «  tous les acteurs croient en son projet parce qu’il débouche sur  l’économie nouvelle celle du numérique. Grâce à l’idée du jeune c’est toute la culture malienne qui s’ouvre sur un nouveau marché, permettant à tous ses acteurs d’y trouver leur compte. C’est un projet d’avenir qui mérite toute leur confiance ».

Ousmane Mariko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here