Miss ORTM du Cinquantenaire : Alimatou Maïga de Gao, la nouvelle ambassadrice de la beauté malienne

0

Agée de 18 ans et mesurant 1,78m pour 60 kg, Alimatou Maïga de Gao est depuis, samedi 11 décembre 2010, la nouvelle Ambassadrice de la beauté malienne. La Miss du cinquantenaire est élève au Collège de la Cité des Askia. Fatoumata Soumbounou, Miss Bamako et Aminata Sanogo, Miss des USA se sont respectivement classées première et deuxième dauphines.

C‘est exactement à 21 heures 45 mn que les présentateurs Ibrahim Diombélé, Adama Koïté et Oumou Bâ ont ouvert le bal. Après, les organisateurs ont sacrifié à la tradition avec le discours du secrétaire général du Comité syndical de l’ORTM, suivi de la présentation des membres du jury.

Venus nombreux, les fans des 13 candidates sont restés mobilisés durant toute la soirée, animée d’une main de maître par les artistes et également les animateurs. C’est ainsi que la première sortie des reines de la beauté a été annoncée par les présentateurs. Toutes belles, elles ont rivalisé d’ardeur et de finesse pour séduire les membres du jury constitué pour les départager. Pour cette première sortie, les 13 postulantes étaient habillées en tenue traditionnelle pour magnifier la richesse culturelle de notre pays. Pour joindre l’utile à l’agréable, le "comédie club ORTM " a été invité sur le plateau. Professionnels jusqu’au bout, la prestation de ces inimitables comédiens de l’ORTM n’a laissé personne indifférent.

Après cette partie humoristique, place à l’événement proprement dit, avec le deuxième passage des Miss. Dans une disposition pyramidale, les 13 belles candidates ont réussi avec brio la chorégraphie qui leur a été proposée par Amy Traoré. Là, elles ont défilé dans la même tenue, appelée tenue Sotelma-Malitel, du nom du sponsor leader. Au rythme d’une chanson emblématique de l’Ensemble instrumental du Mali, les jolies demoiselles ont réalisé des schémas 4-4 et 2-2. Cette chorégraphie, interprétée à la perfection a été bien appréciée par le grand public qui s’est mobilisé à cet effet. Ce qui a ouvert la voie à l’artiste Abdoulaye Diabaté pour sa deuxième prestation. Comme à l’accoutumée, lui et ses musiciens réussirent à endiabler la salle de leurs mélodies envoûtantes.

Le troisième passage, le plus décisif, à été la prestation des candidates en tenues de soirée, puis l`étape de l’épreuve d’éloquence, à travers des questions-réponses (Interview). Cette épreuve aura été un véritable casse-tête pour certaines candidates qui sont passées tout simplement à côté de leur sujet. Heureusement, la diva de la musique malienne, Oumou Sangaré, était là pour requinquer les candidates et surtout réveiller un public qui s’était quelque peu endormi. Après coup, le jury s’est retiré pour délibérer. Son retour pour la proclamation était le moment le plus attendu de la soirée, "le moment de la vérité " a dit le président du jury. Plusieurs prix ont été décernés. Ainsi, le prix de la meilleure tenue traditionnelle, dotée de 250.000 FCFA offert par Kafo Jiginew, a été enlevé par Alimatou Maïga. Quant à Fatoumata Soumbounou, elle s’est vu attribuer le  prix de l’éloquence du directeur général de l’ORTM d’une valeur de 150 000FCFA, offert par le DG de l’ORTM. Le prix spécial du Cinquantenaire est revenu à Aïda Rachid, miss Mopti.

Après ces différentes récompenses, le moment tant attendu arriva enfin avec l’annonce du tiercé gagnant. Ainsi, selon le jury, la lauréate de l’édition 2010 de Miss ORTM du Cinquantenaire est la candidate de la région de Gao, Alimatou Maïga. Elle empoche le chèque de 2.000.000 FCFA en plus des cadeaux des différents sponsors. La première dauphine, Fatoumata Soumbounou, la Miss de Bamako,  remporte 1.500 000 FCFA plus de nombreux cadeaux. La deuxième dauphine, Aminata Sanogo, Miss Mali Etats Unis, quant à elle, a empoché 1.000. 000 FCFA plus beaucoup d’autres cadeaux offerts par des sponsors.  Les dix autres candidates ont reçu, chacune, une enveloppe de 75.000FCFA et des cadeaux, en guise de consolation.

D’après plusieurs invités, l’édition 2010 de Miss Mali du cinquantenaire a tenu toutes ses promesses avec un niveau organisationnel nettement au- dessus de celui de l’édition dernière. Chapeau donc au Comité syndical de l’ORTM et au sponsor officiel : Sotelma Malitel.

Clarisse Njikam

[email protected]

 

Commentaires via Facebook :