Communiqué du MODEC sur le dialogue national inclusif

0

Le Bureau Politique National (BPN) du Mouvement pour un Destin Commun (MODEC) informe l’opinion nationale et internationale, et plus particulièrement ses militants et sympathisants qu’en raison de la non prise en compte de ses préoccupations majeures dans les versions définitives des termes de référence et du règlement intérieur, le MODEC ne participera pas au Dialogue National Inclusif (D.N.I).

Il apparaît clairement au regard du contenu de ces deux documents que :

  • le dialogue national ne sera pas inclusif en termes de représentation équitable de toutes les forces vives de la nation ;
  • l’application des décisions prises au DNI ne sera pas obligatoire pour le Président de la république et le gouvernement ;
  • le débat sur la pertinence et l’opportunité de la révision de la constitution pendant que le pays est en guerre et qu’une partie du territoire national est sous-occupation ne figure pas clairement dans l’agenda du DNI ;
  • les TDR font l’impasse sur l’objectif d’un débat sérieux sur l’Accord pour la paix et la réconciliation issue du processus d’Alger, à savoir sa relecture en profondeur si les participants en convenaient ;

Au fonds le dessin inavoué du Président de la république reste la révision de la constitution pour l’application de certaines dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation qui se traduira inexorablement par la partition de fait du Mali. Il  veut faire passer cela comme une décision consensuelle de toute la nation à travers la mascarade de dialogue national entreprise.

Le MODEC invite tous ses militants à veiller sur l’application stricte de la présente décision.

Fait à Bamako, le 05 Octobre 2019

Pour le Président du MODEC, P.O

Vice-Présidente

Madame Aménatou Touré

Chevalier de l’Ordre National

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here