La force barkhane intervient contre des groupes armés terroristes

3
Mali: l'armée française dresse le bilan de l'opération «Bayard»

Du 28 mai au 1er juin 2017, la force Barkhane a réalisé une nouvelle opération dans la forêt de Serma à 200 km au sud-ouest de Gao, mettant hors de combat une vingtaine de terroristes. Cette opération concrétise les efforts conduits avec les forces maliennes et burkinabés pour entamer le potentiel offensif des réseaux des groupes armés terroristes.

La succession d’opérations conjointes menées avec les forces maliennes et burkinabés depuis la fin avril et la surveillance aérienne et terrestre des activités locales ont permis de récolter des informations sur les activités des groupes armés terroristes dans cette région. Leur exploitation a permis d’identifier une nouvelle zone occupée par des groupes armés terroristes dans la forêt de Serma.

L’opération Dague est déclenchée le 30 mai afin de détruire les capacités de ces groupes. A la tombée du jour, les Mirage 2000 conduisent des frappes aériennes sur les objectifs, suivis aussitôt des hélicoptères d’attaque Tigre. Le dispositif aérien protège le poser des groupes de commandos par hélicoptères Caïman et Puma tandis que des éléments d’infanterie et du génie sont placés en appui. Ce dispositif permet de progresser rapidement et de s’emparer des objectifs avant de procéder à des fouilles.

Une vingtaine de terroristes a été mise hors de combat et les fouilles réalisées ont permis de saisir armements individuels et collectifs, munitions ainsi que d’autres ressources. Pendant toute l’opération, la surveillance aérienne des drones Reaper et de l’Atlantique 2 a permis au commandement d’assurer la coordination des actions en temps réel, en entretenant notamment une vision précise de la situation tactique.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et BurkinaFaso. Elle regroupe environ 4 000 militaires dont la mission consiste à appuyer les forces armées des pays partenaires dans leur action de lutte contre les groupes armés terroristes dans la BSS et favoriser une appropriation africaine de la gestion des crises.

Opération Barkhane Cellule communication

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Qui a été frappé ? Combien sont ils ? Qui parmi les soldats du sahel étaient sur les lieux? Comment ont ils été identifié comme terroristes ? N’ya t il pas de victimes civiles non armées ?
    Communiquez mais communiquez !

  2. la mutualisation des forces viendra à bout du terrorisme.Merci et courage aux forces armées.

  3. Nous sommes fatigue de ces propagandes l’Armee malienne a kidal c’est tout

Comments are closed.