Les syndicats de magistrats réagissent aux accusations de Mamadou Sinsy Coulibaly contre le président de la Cour Suprême

0

Communiqué conjoint SAM-SYLIMA No 003/2019

Le Syndical Autonome de la Magistrature (SAM) et le Syndicat Libre de libre de la Magistrature (SYLIMA) ont suivi les déclarations faites le Vendredi 15 Mars 2019 lors d’une conférence-débat par monsieur Mamadou Sinsy COULIBALY. Président du Conseil National du Patronat du Mali sur la corruption supposée de 1 600 fonctionnaires et agents de l’Etat qui tiendraient le pays en otage ; lesquelles déclarations ont été clôturées par des attaques nominatives.

En tout état de cause, les syndicats de la magistrature voudraient rappeler que le Mali est un Etat de droit où toute personne, quelle que soit sa qualité, est susceptible de répondre de ses actes en se soumettant à la loi ; que par ailleurs, tout comme la liberté d’expression, la présomption d’innocence est consacrée par la Constitution malienne.

Se fondant sur ces principes, le SAM et le SYLIMA prônent le recours aux voies de droit et mettent en garde contre toute extrapolation du champ desdites attaques et toute atteinte, fut-elle insidieuse, à l’encontre de la Magistrature.

Rappelant leur impartialité en toute circonstance et leur profond attachement au respect de la légalité, le Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) et le Syndicat Libre de la Magistrature (SYLIMA) réaffirment leur ferme volonté de lutter contre l’impunité et la corruption sous toutes ses formes, conformément aux idéaux qu’ils incarnent et aux objectifs qu’ils poursuivent.

Aussi, lesdits syndicats appellent-ils leurs militants à rester vigilants et mobilisés pour la défense des principes et valeurs de l’institution judiciaire, garante de l’équilibre social.

Sentiments militants !

Bamako, le 19 Mars 2019

Pour le SYLIMA

Le Président

Hady Macky Sall

 

Pour le SAM

Le Président

Mamoudou Kassogué

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here