USAID : communique de presse Bamako, le 30 juin 2020

1

Aujourd’hui, nous célébrons le quinzième anniversaire de l’Initiative Présidentielle Contre le Paludisme (PMI) ainsi que le succès, sans précédent, du Mali dans la réduction du paludisme. Le paludisme reste l’une des maladies les plus mortelles dans le monde. Selon le plus récent rapport mondial sur cette maladie, on estime à 228 millions le nombre de cas de paludisme dans le monde et à 405.000 le nombre de décès liés au paludisme en 2018. Les États-Unis, en partenariat avec le gouvernement du Mali ainsi que d’autres bailleurs, ont contribué,entre 2015 et 2018,à une baisse de 60 % de la prévalence du paludisme, faisant du Mali l’une des grandes réussites mondiales dans la lutte contre le paludisme.

Ce succès est le fruit de plusieurs années de travail acharné et de coopération. Depuis 2005, le peuple américain a généreusement investi plus de 319 millions de dollars au Mali pour faire reculer le paludisme. Ces fonds ont permis au peuple malien d’acquérir des outils importants de prévention de la maladie, à savoir plus de 15 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide, plus de huit millions de traitements antipaludéens pour les femmes enceintes et le nombre impressionnant de 17,5 millions en traitements antipaludéenspour les enfants de moins de cinq ans.

Pour les personnes susceptibles de contracter le paludisme, le peuple américain a fourni au Mali plus de 21 millions de tests de diagnostic rapide et près de 17 millions de traitements antipaludéens. Ces interventions ont été complétées par un large éventail de mesures. A titre d’exemples, la pulvérisation intra domiciliaire dans les habitations pour tuer les moustiques qui propagent la maladie, le renforcement du laboratoire de recherches, la formation des médecins, des infirmières ainsi que d’autres membres dévoués du corps médical.

Tout ce travail acharné et ces investissements généreux ont porté fruit. Le Mali est l’un des premiers pays d’Afrique et du monde en termes de prévention du paludisme. Grâce au soutien de PMI, 84 % des femmes enceintes et 79 % des enfants de moins de cinq ans au Mali dorment désormais sous des moustiquaires. En outre, la prévalence du paludisme n’a jamais été aussi faible.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Arrêté avec vos mensonges : usaid est plutot AIDS !!!

    Le paludisme n’est pas un problème en afrique : cette maladie est soignée partout sur le continent depuis des siècles …

    Les blancs aiment mentir t faire leur propagande sur nos dos … devant nos dirigeants qui ne disent rien …

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here