Attaque de Paris contre Choguel : L’ancien ministre Seydou Traoré répond à « l’esclavagiste », Florence Parly

25

Pas étonnant que Florence Parly, esclavagiste et petite fille d’esclavagiste, qu’elle est, tienne des propos de ce genre à l’endroit du Premier ministre, représentant le Mali. Mme Parly, dissolvez la légion étrangère au moins pour cacher tant soit peu votre hypocrisie ! Mme Parly, connaissez-vous l’histoire de votre pays ? Savez-vous que lorsque les insurgés ont décidé d’attaquer les Tuileries, 171 mercenaires suisses défendaient le palais et qu’ils ont été tous tués ? (L’empire de la honte, Jean Ziegler). L’histoire de la France se confond avec du mercenariat à travers les âges. Ne parlons pas de la trahison dont la France a fait son credo dans ses relations avec l’Afrique. Cultivez-vous ! Et puis au Mali, diplomatie ou pas, les personnes bien éduquées n’insultent pas !

L’histoire de l’Afrique est en train d’être ré-écrits au Mali. Tous les colons, fils de colons et petits de colons devront se repentir et s’excuser. Il y a en plein à Bercy, à l’hôtel de Brienne, au Quai d’Orsay, à l’hôtel de Beauvau ou place Beauvau et à l’Elysée. Ils sont le plus souvent ambassadeurs et généraux d’armée, PDG de grandes firmes françaises et animateurs de la FRANCAFRIQUE. Des voyous de la République (Jean Montaldo et François-Xavier Verschave). Voilà pourquoi les discussions sont difficiles avec l’État français.

Évidemment, ils sont confortés par l’arrogance et le mépris qu’a eu le général De Gaule envers l’Afrique et des africains, mais rien que de l’amour vorace pour le sous-sol africain. La preuve, père de l’industrie nucléaire français, voilà en dessous, la maison d’un directeur d’école à Arlit au Niger, 4ème rang mondial en richesse en uranium, alors que Paris est appelée ville lumière grâce à l’énergie nucléaire !

La 5ème colonne française au Mali, de grâce, nous ne sommes pas dans une querelle de personne, mais pour la dignité du Mali. Tout le monde sait que Choguel n’est pas ma tasse de thé, mais si celle-là qui doit guérir le Mali, je la boirais volontiers avec l’assaisonnement approprié pour mon goût !

J’en appelle à tous les maliens d’en faire de même, jusqu’à ce qu’il dévie de sa mission de PM et pour le moment, je ne crois pas que cela soit le cas, sauf appréciation contraire du Président qui l’a commis à cette fonction.

J’en appelle au Ministre des affaires étrangères de se faire entendre. Au ministre des finances de faire bouger les lignes sur le FRANC COLONIAL. Aux anciens ambassadeurs et aux juristes maliens de répondre à cette équipe de moins que médiocres comme décrite par Mr Charles GAVES dans une vidéo en ligne…

Seydou Traoré, ancien ministre

Commentaires via Facebook :

25 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir amis . Notons de brillante interogations .
    party est sous influences de l’hypnotiseur macron .
    le drian tient son mandrin .
    Assimi a lachez sa solde .ce qui fait pas mal de pognon .
    je vois une intrusion dans l’education a segou . Venant d’une colonisation juive en france .suivrons chez vous l’apartheid si l’on ne stop pas l’ intrusion juive .
    le chinois sukala est il viable .
    y a t’il d’autre lieux au monde ou se retrouve les trois pu8ssances mondiales chine russie inde pour le developpement .
    je rennie macron pour me faire russe .
    la trahison du youtre est evidente , il a lachez des cochons 974 sur les reserviste qui ont remonter 3 resaux jihadiste juif .
    tamanar mossad , ain arrouda moussafir dahkla akmi , dahkla thies dakar mossad .
    seydou , sey tu si meyer habib se presente au presidentielle du mali ?

  2. Monsieur l’ancien et dépassé ministre,
    Que vient faire le mot “esclavage ” dans cette situation ?
    Pourquoi vous faites une attaque personnelle sur ce ministre en exercice ?
    Est ce que vous n’avez aucun argument pour vous abaissez à des attaques personnelles ?
    Vous ne trouvez pas cela enfantin ?
    Quand vous n’avez rien à dire, c’est pas grave, il suffit de se taire.
    Vous qui avez été ministre, vous n’avez jamais appris que les attaques personnelles dans le cadre de l’échange entre deux pays relève de l’enfantillage du manque de sérieux et surtout de carence d’arguments ?
    Votre expérience en tant que ministre inutile ne vous a donc rien servi ?
    Apprenez a grandir et à se comporter comme un adulte. Et un minimum d’élégance ne vous ferais pas de mal. Quand on s’adresse à une femme, on se comporte en gentleman et non en vulgaire mal dégrossi.

  3. Paris est appelée ville lumière grâce à l’énergie nucléaire

    Quand on ne sait pas quelque chose, au lieu dinveter des balivernes on se donne la DÉCENCE de demander (le mot DÉCENCE est bien pesé, et d’ailleurs Parly a parfaitement eu raison de parler d’indécence à juste titre…). Non Monsieur ! Paris ne s’appelle pas ville lumière à cause du nucléaire. Quelle honte ! Il est évident qu’avec des ministrions pareils, logiquement le Mali ne bougera pas d’un seul iota…

    Ancien ministre, dit-il… Mais ce quidam a été ministre de quoi même…? Quels sont son apport et son bilan dans le secteur de l’agriculture au Mali ? Des gens dont le passage aux affaires a été si insignifiant que même 1% des Maliens ne souviennent plus d’eux. Et qui, en quête de lumière, montent sur leurs grands chevaux de chauviniste primaire pour raconter des inepties à dormir debout. Mais après avoir passé une bonne partie de sa vie sur le sol français, fréquenter des écoles françaises et se glorifier d’honneurs français, comment peut-on ensuite nourrir une aussi tenace haine pour ce même pays ? Et on veut ensuite se faire passer pour un intellectuel… Il dit qu’on insulte pas, mais lui-même s’en donne à cœur joie. Quand l’opportunisme à ciel ouvert se mêle de politique, il n’y a plus aucune limite.

    Pensées rebelles.

  4. “…Tout le monde sait que Choguel n’est pas ma tasse de thé, mais si celle-là qui doit guérir le Mali, je la boirais volontiers…. jusqu’à ce qu’il dévie de sa mission de PM et pour le moment, je ne crois pas que cela soit le cas…”
    TOUT A FAIT D’ACCORD A L’AUTEUR (ancien ministre ou pauvre con de la rue). TOUT HOMME SENSE SAIT QU’IL Y A PROBLEME DANS CETTE GUERRE CONTRE LES TERRORISTES ET POUR LE RECOUVREMENT DE INTEGRITE DU MALI: DEUX ARMEES NE PEUVENT PAS, “SUR UN MEME TERRITOIRE ET COMBATTANT LE MEME ENNEMI ” NE PAS ETRE SOUS LE MEME ORDRE DE COMMANDEMENT. SOIT NOUS ACCEPTONS DE METTRE NOTRE ARMEE SOUS LE COMMANDEMENT FRANCAIS OU VERSA. AU PIRE DES CAS, VOUS CHEMINEZ ENSEMBLE COMME CA A ETE LE CAS EN 2013 JUSQU’A LA PORTE DE KIDAL….
    IL FAUT REVOIR L’ACCORD DE DEFENSE: IBK NE POUVAIT LE DIRE PARCE QU’ON LE TENAIT PAR LES … (quand il a ose tanser Ladessous, immediatement Michel Tony est apparu dans le vocable Francais).
    LES AMERICIANS (IRAK OU AFGHANISTAN), LES FRANCAIS EUX MEME EMPLOIENT DES MERCENAIRES, ON A JAMAIS ENTENDU QUELQU’UN FAIRE TANT DE FOINS POUR CA…
    ET MEME SI C’EST DE LA BRAVACHE, CE QUE LE PM DIT REPOSE SUR LA REALITE.

  5. Dans theconverstion
    Le djihad dans le centre du Mali : lutte de classes, révolte sociale ou révolution du monde peul ?

    Un article qui a parfaitement sa place ici.

  6. J’ai honte pour cet ancien ministre.
    Je comprends pourquoi nous sommes encore parmi les derniers du monde.
    Nous nommons ministre, des individus qui s’expriment comme des va-nu-pied.
    Aucun sens de la nuance, du langage soutenu, aucune notion de la formulation sans parler du fond.
    Je n’ose imaginer la vision du monde de ce ministre qui s’exprime comme un vulgaire homme de la rue.
    Un ministre qui me fait penser à notre ancien ambassadeur en France qui reprenait idiotement les foutaises des réseaux-sociaux pour accuser la France devant la représentation nationale française.
    Le niveau est simplement devenu lamentable.
    Allahou Akbar

    • C’est un opportuniste sans vergogne. Il ne peut rien citer de consistant qu’il ait apporté à ce pays pendant qu’il fut ministre. Au lieu de parler aux Maliens du bilan de son passage aux affaires ou de ses propositions de solutions pour avancer, il préfère flatter son seul égo de nationaliste écervelé… C’est lamentable.

      Pensées rebelles.

  7. Nous les maliens nous pensons aussi que choquel Maiga est un pur populiste et hypocrite qui ment comme il respire ,l’ancien Ministre seydou traore doit avoir honte de lui même , seydou traore doit revoir ses origines dans son villages natal avant de s’attaque au Ministre Français de la défense , au Mali il y’a aussi des esclaves du fait de l’injustice même le dans village natal de seydou traore , …..si seydou n’a rien n’a dire il qu’aller mange chez choquel

  8. Quand un des plus mauvais ministre de ATT écrit “Pas étonnant que Florence Parly, esclavagiste et petite fille d’esclavagiste, qu’elle est, tienne des propos de ce genre à l’endroit du Premier ministre, représentant le Mali”.

    Quelle honte!!! l’esclavage se partique dans ton pays san que ni toi, ni ton couvernement de m… n’ose lever le petits doigt et vous traiter cette dame comme vous le faites alors que vous dites vous-même :”au Mali, diplomatie ou pas, les personnes bien éduquées n’insultent pas !” Ignorance ou maivaise éducation?

    Florence Parly n’a fait que commenter les propos populiste, mais effectivement mensongers et indécents de choguel, n’en déplaise notre pietre ancien ministre

  9. Stratégie et défense nationale, Choguel et la transition Militaire sont-ils en train de perdre une occasion en or pour sécuriser le Mali?

    I. Rapport de forces et références historiques

    1. A l’international

    On ne peut pas parler de stratégie dans un conflit armé sans évoquer l’épisode de la crise des missiles de Cuba en octobre 1962.

    Le président Kennedy était face à un choix cornélien quand l’union soviétique de Nikita Khrouchtchev décida après l’échec du débarquement de la baie des co..chons contre le régime de Fidel Castro, d’installer des missiles nucléaires sur l’île de Cuba à 200 km seulement des côtes de la Floride aux USA.

    Face à cette menace grave sur la sécurité des États-Unis, Kennedy devrait choisir entre l’affrontement (donc prendre le risque de la responsabilité d’une guerre nucléaire qui serait probablement la 3ème guerre mondiale entre le bloc soviétique et le monde occidental) ou procéder à un blocus maritime autour de l’île de Cuba pour empêcher les navires de guerre soviétique d’approvisionner l’île en engins nucléaires (et de ce fait obliger Khrouchtchev à déclencher la guerre nucléaire et à en prendre la responsabilité devant l’histoire ou renoncer à approvisionner l’île et se faire ridiculiser).

    La suite est connue, Khrouchtchev demanda, in extremis, à ses navires de faire demi tour contre la promesse américaine de ne pas envahir Cuba. Promesse tenue jusqu’aujourd’hui.
    Mais l’épilogue de cette crise a été un grand succès pour le jeune président Kennedy face au vieux Khrouchtchev.

    2. Le cas d’espèce du Mali

    Dans les rapports de forces entre les pays africains indépendants et la France, la balance a très souvent été du côté de la France depuis 1960.

    Illustration:

    Quand le président Modibo Keïta a fait sa réforme monétaire en août 1962 pour sortir de la zone franc et du franc CFA, il fut contraint en 1967 de renégocier en position de faiblesse (avec à la clé une dévaluation de 50% du franc malien face au franc cfa) pour réintégrer la zone franc.
    Et en novembre 1968, il fut renversé par une junte militaire dirigée par le Lieutenant Moussa Traoré, formé en France.
    En 1984 le régime du Général d’armée Moussa Traoré, a finalement abandonné le franc malien au profit du franc cfa.
    6 ans plus tard, le président Moussa Traoré a dit à Mitterrand en 1990 que “la démocratie n’est pas une camisole de force” et qu’il va “mettre le Mali à l’école du Japon ».
    En mars 1991 il a été renversé par un coup d’état par ATT qui rentrait d’une formation en France.

    Alpha Oumar Konaré a dit qu’il n’ira pas accueillir Jacques Chirac, président français à Dakar.
    Selon lui, Chirac doit venir à Bamako s’il veut parler aux dirigeants Maliens.
    Cela fut perçu comme un affront à l’Élysée et Alpha a été obligé de louer les bons offices d’Oumar Bongo, le président du Gabon pour se réconcilier avec Chirac.

    En 2011, ATT a refusé vertement de soutenir la croisade de Nicolas Sarkozy contre Kadhafi contrairement au sénégalais Abdoulaye Wade. En janvier 2012, la rébellion Mnla éclata au nord du Mali et en mars 2012, ATT fut renversé par la junte militaire du capitaine Amadou Aya Sanogo.

    Le président Macron a décidé de visiter les troupes françaises à Gao sans passer par Bamako et obliger IBK d’aller l’accueillir sur le tarmac de l’aéroport de Gao à plus de 1000 km de Bamako.

    Le déroulé de l’histoire montre clairement qu’entre les dirigeants maliens et les dirigeants français c’est une affaire du pot de terre contre le pot de fer et c’est visiblement les dirigeants maliens qui sont le pot de terre dû à la situation socio économique de notre pays mais aussi à la myopie stratégique de nos dirigeants successifs.

    II. Pourquoi Assimi et Choguel avaient une chance de renverser la vapeur face à Macron?

    1. Les objectifs affichés du Mali : Le Mali veut juste vivre en paix dans un état unique et indivisible de Kayes à Kidal.
    Depuis la punition de Sarkozy contre ATT, cet objectif simple au prime abord, est devenu le serpent de mer des dirigeants maliens.

    2. L’inefficacité apparente de Barkhane et de la Minusma dans la sécurisation du Mali: L’insécurité s’étend chaque jour du nord au sud du pays en passant par le centre en dépits de 5000 soldats de Barkhane et 13000 de l’ONU au point qu’aucune localité du Mali ne connaît actuellement une sécurité totale. Ça n’existe plus.

    3. Les moyens mis en œuvre par les gouvernements successifs du Mali pour remettre l’armée malienne d’aplomb peinent à reconstruire une vraie armée combattante. L’armée malienne est plutôt sur la défensive dans la plupart des situations de combat et se fait régulièrement surprendre par des mines anti personnelles et des embuscades voir des attaques frontales de ces positions avancées ou isolées.

    4. Un manque criard de renseignement sur les terroristes et leurs tanières (bases arrières, circuits d’approvisionnement en vivres, en carburant et en armes, camps d’entraînement, réseaux de recrutement, aires ou entrepôts de stockage ou zone de caches d’armes et de logistique diverses, etc.

    5. Inadaptation de l’armée malienne à la guerre asymétrique: Insuffisance logistique de l’armée surtout dans le redéploiement aérien et l’assistance aérienne aux combats et au renseignement

    6. Forte corruption dans la chaîne de commandement et gestion financière et matérielle et gestion des ressources humaines très approximatives et budgétivores de l’armée malienne

    7. Absence d’appuis des forces étrangères (Barkhane, Takouba, Minusma) pour neutraliser les terroristes du centre et du sud du Mali notamment dans la zone du pays dogon, la zone de Tenekou et Djenné, la zone Office du Niger (niono, Dogofry, Farabougou, Kolongo, Macina, etc)

    Au vu des 7 points ci-dessus, le gouvernement transitoire de Choguel pouvait mettre dans la balance la possibilité de faire intervenir d’autres partenaires ETATIQUES comme la Chine; l’Afrique du sud; la Russie et la Turquie pour renforcer son front sud et central face à la flambée de l’insécurité dans le pays et le faire savoir clairement par écrit dans une lettre officielle motivée au gouvernement français et au conseil de sécurité de l’ONU.

    En procédant ainsi, Assimi et Choguel pouvaient contraindre Macron de faire son choix entre quitter le Mali ou s’engager vraiment à apporter plus d’appuis aux forces armées maliennes au centre et au sud pays soit par du renseignement indispensable sur les terroristes et leurs agissements soit par l’assistance aérienne pour les traquer partout qui font défaut cruellement à l’armée malienne à bien des égards.

    A l’état actuel des enjeux sécuritaires du Sahel, Macron n’allait pas choisir de partir sauf à prendre le risque de donner la possibilité à d’autres pays d’avoir plus d’influence que la France au Mali et se prendre la mouche ensuite aux élections présidentielles françaises d’avril et Mai 2022.

    Ce qui le mettrait devant un choix cornélien et dans une posture comparable à celle de Nikita Khrouchtchev en octobre 1962.

    Donc il serait obligé de se plier pour apporter plus de soutien légitime à l’armée malienne là où elle est actuellement en grande difficultés sur le terrain.

    III. Pourquoi Assimi et Choguel sont en train de perdre cette chance inouïe qu’ils avaient de faire plier stratégiquement Macron?

    D’abord il se sont mis naïvement dans une posture de réactionnaires de la rue qui font d’eux des sortes de rebelles récalcitrants voulant flirter dangereusement avec des groupes privés paramilitaires assez nébuleux et énigmatiques.

    Ensuite, les joutes verbales inopportunes à l’ONU « abandon en plein vol » alors que les soldats français ne sont pas encore partis du territoire malien: ne constitue pas un argument crédible et valable aux yeux des observateurs internationaux sérieux.

    Ensuite la surenchère à Bamako « le peuple malien n’a jamais été ingrat » en réponse aux déclarations fortes de la ministre française des armées, Florence Parly, au sénat français: « inacceptables» ; « indécent», pour qualifier les propos de Choguel à l’ONU.

    Florence Parly n’a pas parlé du «peuple malien » au sénat français, comme Choguel veut nous faire croire.
    Elle a commenté les propos de Choguel à l’ONU. C’est différent.

    Voilà ce qu’elle a dit:

    https://youtu.be/0LPbRBijZRM

    Ces faits montrent clairement qu’on est rentré dans une logique d’affrontement diplomatique avec ceux-là mêmes qui sont censés nous aider pour obtenir notre objectif de vivre en paix dans notre pays, sécurisé un et indivisible.

    Le risque pour nous maliens dans cette logique d’affrontement diplomatique avec la France est une fâcheuse exacerbation du cafouillage sécuritaire sur notre sol et surtout un discrédit international et un isolement sur la scène internationale car nous sommes en position historique de faiblesse face cette France qui a plus de moyens diplomatiques, financiers et militaires pour nous mettre en posture du pot de terre dans beaucoup de domaines vitaux pour notre cher pays.

    Et après près de 10 de crises aiguës qui ont eu raison de tous les fondements de notre pays et de sa nation, notre enclavement au sein de l’Afrique occidentale sans accès à la mer, nous met une pression supplémentaire dans cette posture du pot de terre contre le pot de fer.

    Soyons plus astucieux, calmons le jeu et rabattons les cartes de la stratégie et sortons de la posture réactionnaire « Aeemiste » pour nous assurer une position plus confortable et plus responsable face à Macron et aux autres partenaires internationaux et faisons tout pour fédérer toutes les synergies autour du Mali et pour le Mali mais jamais contre le Mali.

    Que Dieu veille!

    Salute

    • Salut Kassin ! Merci pour cette analyse pertinente dont un point me pose problème. À propos de renseignements à fournir à l’armée Malienne sur les positions des djihadistes, le cas de Farabougou est là pour nous montrer que ce n’est pas le renseignement qui manque à l’armée Malienne. Actuellement Dinangourou, Dogofri, Kaloumba et quatre autres villages sont sous blocus depuis plusieurs semaines sans que l’armée ne regarde vers là-bas.

      • SAlut frère Yugu,

        Effectivement dans l’office du Niger et dans bien d’autres localités du pays l’armée connait très bien les positions des terroristes et n’ose pas les affronter directement.
        Le renseignement n’est pas seulement dans le but de les affronter en guerre frontale.
        Il peut s’agit de les déstabiliser en leur coupant leur circuit d’approvisionnement en vivres ou en carburant.
        Il peut s’agir d‘infiltrer leurs réseaux de recrutement pour engager des actions de contre terrorisme au sein même des groupes terroristes (sabotage de leur stock d’armes où de leurs matériels roulants etc. dans le but de les affaiblir avant une offensive programmée par exemple par l’armée.

  10. Merci M. le Ministre,
    Votre intervention est de qualité et correspond au style de réponse dont à besoin cette dame mal éduquée.
    Vous faites la fierté du Mali et j’ai remarqué que cette vérité, vous la dites partout en toute responsabilité.
    Je me rappelle également des vérités que vous avez dites au moment de la grande crise qu’à connu votre parti l’ADEMA.
    Au lieu de féliciter cette belle réponse, certains apatrides se permettent de dire du n’importe quoi. Je pense que pour mieux défendre la France (maliens), il serait souhaitable que vous demandiez la nationalité de ce pays et allez vivre dans ce pays.

    • La fierté du Malien devrait venir après qu’il ait été capable de libérer un mètre carré de son territoire national. Ce que Bouffon de ministre et son peuple reprochent à la France est de ne pas faire notre guerre à notre place. Florence PARLY n’est qu’un Ministre d’un pays étranger, alors quelui Seydou a été Ministre du MALI. Aujourd’hui il veut faire croire au peuple ignare du MALI que la faillite de l’État est la responsabilité du Ministre ou de l’État Français. 💡💡💡💡

    • Je pense que pour mieux défendre la France (maliens), il serait souhaitable que vous demandiez la nationalité de ce pays et allez vivre dans ce pays.

      Ah, comme ça le Mali serait votre héritage personnel ou quoi ? Vous dites votre opinion, et les autres doivent se taire parce que leur opinion ne vous plait pas. Il ne vous reste plus qu’à vous pendre alors, car vous ne savez même pas ce que veut dire être Malien.

      Pensées rebelles.

  11. Mr AG AZAMANE vous répondez a la place de Parly, cela n’est pas surpenant du tout.
    Mais apprenez encore l’histoire de la france et aller demande aux Harkis….

    • Si le pseudo “MASSA” pouvait être celui d’un “MASSASSI-Bamanan balafré/animiste et féticheur de Kolokani), il aurait compris que AG AZAMANE est un touareg fier qui, dans sa culture identitaire, n’accepte pas qu’un homme – en l’occurrence Séydou Traoré qu’il connait bien pour l’avoir “formaté” dans un projet majeur que AG AZAMANE coordonnait au pays des bamanan de Ségou – insulte, publiquement, une femme, même si celle-ci est une ministre française qui “coince les test…” de Choguel, le “ruskof” anti-français.

      Ayant été scolarisé au temps colonial du Soudan français – 3 ans avant l’indépendance du Mali octroyée par De Gaule, sans “guerre de libération”, comme ce ne fut pas le en Algérie des Harkis, je pourrais t’enseigner la bonne histoire de la France qui n’est pas “une république bananière” comme le Mali!

      Sincèrement

  12. Lorsque Seydou TRAORE (ancien ministre de la gouvernance ATT, entre 2002 et 2007), dit, je le cite: “Mme Parly, connaissez-vous l’histoire de votre pays ? Savez-vous que lorsque les insurgés ont décidé d’attaquer les Tuileries, 171 mercenaires suisses défendaient le palais et qu’ils ont été tous tués ? (L’empire de la honte, Jean Ziegler). L’histoire de la France se confond avec du mercenariat à travers les âges. Ne parlons pas de la trahison dont la France a fait son credo dans ses relations avec l’Afrique. Cultivez-vous ! Et puis au Mali, diplomatie ou pas, les personnes bien éduquées n’insultent pas !”, il n’est qu’un “arroseur arrosé” en écrivant – “les personnes bien éduquées n’insultent pas ” – !a dame Parly qu’il traite “d’esclavagiste, fille d’esclavagiste”!

    Aussi, quoi de plus normal, qu’au 18ième siècle, que le Roi de France “… mâte les insurgés qui ont décidé d’attaquer les Tuileries (la résidence du Roi de France), 171 mercenaires suisses défendaient le palais et qu’ils ont été tous tués ?”, en tout état de cause, le fumeux livre de Jean Ziegler ne fut qu’un brûlot … subversif!

    Moralité: les gens bien éduqués ne répondent pas à une insulte par … une insulte!

    Sincèrement

  13. ERRATUM ;

    Il n’y a pas que les Autorités Françaises qui en veulent à CHOGUEL… Dans les médias Français aussi il y a certains chroniqueurs… Un mot français est mis au gout du jour. C’est le mot ”sulfureux”
    à propos de ”Wagner“.
    Le mot côté ”sulfureux” de Wagner est répété à tout bout de champ, surtout dans les médias d’ÉTAT Français.
    En France on ne digère toujours pas le discours de CHOGUEL.
    Alors, maintenant au Mali… On sait que des adversaires politiques traitent CHOGUEL de tous les noms d’oiseaux. Sauf que là. Ils ne sont plus crédibles du tout. Ils devraient changer de fusil d’épaule…
    Si CHOGUEL était un ”simple chercheur de PLACE” ou chercheur de POSTE…, juste pour avoir un POSTE. Il n’aurait pas pris le risque d’aller faire le discours qu’il a fait à la tribune des Nations-Unies. C’est que, c’est vraiment quelqu’un qui est inquiet pour son pays. Il n’aurait pas fait ce discours sinon… Surtout un discours qui incriminerait la POLITIQUE de la France en ce moment au Mali.
    Au Mali et dans toute l’Afrique Francophone, on est habitués à des Dirigeants ” béni-oui-oui “.
    Et là, on en a UN qui leur dit ( avec beaucoup de classe et de maitrise ) “non”, ce que vous nous faites endurer…, c’est pas bien…
    On ( comprend ) que ” les Français ” se sentent outrés. Les “esclaves” se révolteraient-ils… ???

    Vivement le Mali pour nous tous, Maliens.

    • C’est que, c’est vraiment quelqu’un qui est inquiet pour son pays.

      Ouais, c’est ça…! Racontez bien n’importe quoi ! Il est tellement inquiet pour son pays, qu’il ose dilapider près d’un demi milliards de francs CFA juste pour faire plaisir à leurs (ses collègues et lui) enfants gâtés pendant que des villages entiers dans les confins du pays ne disposent même pas d’eau potable à boire. N’eut été la vigilance du contrôle d’État, il se serait en sus taper deux salaires (DG / Ministre) sur le dos du contribuable. Maintenant il vient chanter la souveraineté subitement sortie de sa poche, alors qu’il ne peut même pas aller dans son propre village. N’oubliez surtout pas que ses recettes politiques n’ont jamais apporté 5% de voix des Maliens…

      Pensées rebelles.

  14. Il n’y a pas que les Autorités Françaises qui en veulent à CHOGUEL… Dans les médias Français aussi certains chroniqueurs… Un mot français est mis au gout du jour. C’est le mot ” sulfureux ”
    à propos de ” Wagner “.
    Le mot côté ” sulfureux ” de ” Wagner ” est répété à tout bout de champ, surtout dans les médias d’ÉTAT Français.
    En France on ne digère toujours pas le discours de CHOGUEL.
    Alors, maintenant au Mali… On sait que des adversaires politiques traitent CHOGUEL de tous les noms d’oiseaux. Sauf que là. Ils ne sont plus crédibles du tout. Ils devraient changer de fusil d’épaule…
    Si CHOGUEL était un ” simple chercheur de PLACE ” ou chercheur de POSTE…, juste pour avoir un POSTE. Il n’aurait pas pris le risque d’aller faire le discours qu’il a fait à la tribune des Nations-Unies. Surtout un discours qui incriminerait la POLITIQUE de la France en ce moment au Mali.
    Au Mali et dans toute l’Afrique Francophone, on est habitués à des Dirigeants ” béni-oui-oui “.
    Et là, on en a qui leur dit ( avec beaucoup de classe et de maitrise ) “non”, ce que vous nous faites endurer…, c’est pas bien…
    On ( comprend ) que ” les Français ” se sentent outrés. Les “esclaves” se révolteraient-ils… ???

    Vivement le Mali pour nous tous, Maliens.

  15. C’est l’amour de la patrie est la seule solution pour que l’Afrique dit non aux occidentaux d’accepter de franchir la difficulté de travailler a faire face à nos problème

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here