Interview Modibo Makalou : La société EDM SA fait face à des difficultés d’ordre technique, financier, comptable et de gestion.

0

Jeunesse malienne : Monsieur Makalou, pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours scolaire et professionnel ?

Modibo Mao Makalou : …Bonjour, je m’appelle Modibo Mao MAKALOU. J’ai fréquenté l’école primaire  Liberté B  et l’école Mamadou Konaté de Bamak,, le Lycée Français Rochambeau de Washington DC (USA) et obtenu  le baccalauréat international à l’ École Internationale Européenne de Paris (France) en 1984. Ensuite, j’ai obtenu une maîtrise en Sciences Économiques à l’Université de Montréal (Canada) en 1987 puis un Master en Administration des Affaires (MBA), option finance internationale de l’ Université Américaine de Washington DC (USA) en 1992.

 

J’ai participé à de nombreux ateliers et s séminaires sur les partenariats public-privé et les financements innovants pour le développement au sein de l’ Organisation pour la Coopération et le Développement Économiques (OCDE) basé à Paris (2004-2012) J ‘ai été très actif au niveau de l’obtention du financement du Millenium Challenge Account (don de 240 milliards CFA du Gouvernement des État -Unis d’Amérique en faveur du Gouvernement du Mali) et de la privatisation partielle de 51℅ des parts de la SOTELMA (société des télécommunications du Mali) pour un montant de 180 milliards F CFA. Mali

 

J’ai été aussi administrateur suppléant au sein de Afrique Initiatives (société d’investissement de capital-risque piloté par l’ancien premier ministre français Michel Rocard) et ai aussi occupé d’importantes fonctions au sein de la direction financière de BHP Minerals, une des plus importantes  societés minières au monde à Syama et Bamako (1993), à la direction commerciale de Shell Mali, une très importante société pétrolière (1995), et j’ai coordonné la gestion administrative et financière d’un projet d’exportation de produits d’élevage (1996) pour le compte de l’Agence Américaine de Développement (USAID). J’avais créé une société de commerce international au Mali en 1998.

 

Puis je fus nommé chargé de mission pour les mines, les nouvelles technologies, l’énergie et l’eau à la Présidence de la République du Mali (2002), puis  coordinateur de la Mission de Développement et de Coopération  (une initiative du Centre Carter et de la Présidence de la République du Mali) en 2004, Conseiller pour les Affaires Économiques et Financières à la Présidence de la République (2014) puis Coordinateur de l’Unité de Partenariat Public-Privé (PPP) de la Primature. (2017).

 

Jeunesse malienne : la société EDM-SA, 100% Étatique depuis janvier 2018, pensez-vous que l’Etat joue réellement son rôle dans la gestion de cette société ? Et qu’en est-il pour les comportements des  responsables de EDM-SA ?

Modibo Mao Makalou : Selon les informations en ma possession à la date d’aujourd’hui, le capital d’EDM SA était jusqu’au 30 juin 2018 reparti comme suit : État du Mali :66% et IPS : 34%. Toutefois, depuis le 1er juillet 2018, EDM SA est unipersonnelle avec l’État du Mali comme unique actionnaire. La société EDM SA fait face à des difficultés d’ordre technique, financier, comptable et de gestion.

 

Jeunesse malienne : selon un tweet du Ministre des affaires étrangères  Mme Kamissa Camara qui date du 8 novembre 2018, le Mali est prêt aux investissements, avec un taux de croissance de près de 6% par an, rang de 1er producteur de coton et 3ème  producteur d’or en Afrique ;

Avec ces conditions pourquoi l’Etat malien n’investit pas dans le secteur de l’énergie renouvelable ? 

 

Modibo Mao Makalou :  Depuis 1994, le Mali à un taux de croissance économique réel moyen d’environ 5%. Il faut noter que le Mali bénéficie de potentialités  importantes mais l’industrie n’occupe  qu’environ 20℅ de l’activité économique. La disponibilité de l’énergie (y compris renouvelable) à un coût abordable est indispensable pour un rapide développement de notre pays. La politique énergétique de notre pays prend en compte le développement et l’accès aux énergies renouvelables.

Jeunesse malienne: Nous venons d’assister au lancement de la centrale thermique ALBATROS à Kayes, pensez-vous que cette centrale pourra aider EDM-SA a résoudre une partie des problèmes de coupure d’éléctricité ? 

 

Modibo Mao Makalou : La centrale thermique Albatros à Kayes permettra de résorber en partie le déficit de production énergétique d’ EDM SA qui est considérable.. Toutefois, il y a lieu de s’assurer que les dispositions nécessaires ont été prises pour le transport, la distribution et financement de  l’énergie produite par la société Albatros.

Jeunesse malienne : votre mot de la fin

Modibo Mao Makalou : Je remercie Jeunesse Malienne pour m’avoir offert l’opportunité de m’exprimer sur des sujets importants et souhaite une bonne et heureuse année 2019 au monde entier en général et à l’Afrique en particulier.

Source : Jeunesse Malienne

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here